blaser

registre ancien : 9 registre moderne : 8 fréquence : 5

blaser

& blazer ; se blazer

Nommer, appele ; se nommer, s'appeler ; appeler, qualifier

Famille : blase (nom)

1967 comment que tu blazes ? 1967. Annexe I (lexique), dans L'argot chez les mineurs délinquants 1960 alors qu'ils commençaient dans les canards d'écraser le coup, cessaient de le blaser ridiculeusement « l'homme aux Camels » ! 1960. Du mouron pour les petits oiseaux 1979 Bon salut la zone ! On attaque tout d'suite par un ptit morceau qui s'blaze... Mon teppaz est naze ! 1979. Fait comme un rat ! 1911 Une larve, mézigue !… Mais alors comment que tu les blazes, les costeaux qui ont du poil et de l'estomac ! 1911. Le journal à Nénesse 1911 On a toujours eu des dessous aux pommes, mon petit gars… À preuve qu'on me blazait le beau Nénesse à la Courtille, et Nénesse Quat'-z-épingles à la barrière d'Italie… C'est pour te dire ! 1911. Le journal à Nénesse 1911 Qu'est-ce que c'est ?… Vos impressions, sans doute ?… –Je ne sais pas si ça se blaze des impressions, monsieur l'avocat… Je brodanche tout ce qui me pastique dans le ciboulot 1911. Le journal à Nénesse 1911 « Nous avons nommé les quatre membres qui composaient cette Commission que présidait M. Napalvy, directeur des affaires criminelles. » Allume-moi, ce centre-là : Napalvy ! À tant faire vaudrait mieux se blazer : nib de zeb, ça serait plus aristo ! 1911. Le journal à Nénesse <7 citation(s)>

De blase (George, FM48) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 270