languefrancaise.net

définition : prière (depuis 1841)

prière
Vérification, au son, que les barreaux n'ont pas été sciés ou limés

prière (1841) #nom fém.

Vérification, au son, que les barreaux n'ont pas été sciés ou limés

  • usage : prison
  • index : Priere
  • datation : Détenu, 1841 (DHAF) / Joigneaux 1841 (gb)

↓ fréquence : 002 | registre ancien : 9

Citations
  • 1867 Savez-vous, lecteur, ce que c'est que la prière dans les prisons ? C'est une opération qui consiste à sonder matin et soir chaque barreau, pour s'assurer par le son qu'il rend que la lime ou la scie ne l'ont pas attaqué. L'expérience a prouvé que cette précaution n'est pas inutile. source : 1867. Les Malfaiteurs
  • 1841 Ce sont des bruits de clés et des bruits de verroux, des rires secs et des cris de douleur, la prière (1) quotidienne et le son de la cloche aux heures des repas, du lever et du coucher. [(1) On nomme la prière, dans une maison d'arrêt, la visite des fenêtres par un surveillant qui frappe les barreaux avec une clé à écrou, pour s'assurer qu'ils n'ont pas été sciés pendant la nuit.] source : 1841. Les Prisons de Paris, par un ancien détenu

<2 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1841 C'est la date à battre.
pour rappel : Détenu, 1841 (DHAF) / Joigneaux 1841 (gb)
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1841 1841 1867

Compléments