languefrancaise.net

définition : cuit

cuit
■ Sans force, très fatigué ; être fini (quand on a trop couru, plus de force) ; ■ de qqchose de fini, de sans avenir, de voué à l'échec

cuit & être cuit ; c'est cuit #adjectif

■ Sans force, très fatigué ; être fini (quand on a trop couru, plus de force) ; ■ de qqchose de fini, de sans avenir, de voué à l'échec

↓ fréquence : 008

Citations
  • 1982 Une petite heure ! Il est cuit Jean sur sa plate-forme en délire, un pied sur le tender, un sur la loco et le carbi qui défile, les soupapes de sûreté qui chantonnent, gracieuses. source : 1982. La vapeur
  • 1948 À bout de sperme, plus une larme, pompé, cuit source : 1948. Ainsi soit-il
  • 1892 les portant à toute vitesse dans des salles enflammées comme l'enfer, où il fallait retenir son souffle pour n'avoir pas les poumons brûlés […] Tout cela pour gagner trois francs par jour… Voilà pourquoi je suis cuit comme si j'avais cent ans source : 1892. Le chiffonnier de Paris - Grand roman dramatique
  • 2009 Il était cuit, fini. Vas-y, crache tes poumons, ordure ! source : 2009. Sang d'encre au 36
  • 1954 s'il y avait un truc que j'avais bien appris depuis que j'avais atteint l'âge d'homme, c'était celui-là : Quand on ne se plaît plus près d'une fille, c'est que l'affaire est cuite et que le moment de décrocher est venu. source : 1954. Les portes de l'aventure

<5 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1880 1892 1948 1953 1954 1982 2001 2009

Compléments