Définition de : cafter

  • cafter
    • Dénoncer, trahir, avouer, révéler qqchose
    • fréquence : 008
    • id : 17145

cafter & cafeter

Définition

Dénoncer, trahir, avouer, révéler qqchose

fréquence : 008
registre moderne : 7

synonyme : dénoncer, trahir

Chronologie

1953 1978 1981 1984 1995 2003 2006 2008

Citations

  • 2008 Je vais pas cafter à la mater, avec son sens de la diplomatie, elle volerait direct dans les plumes de Linda. source : 2008. Kiffer sa race
  • 1995 Ma mère a certainement déjà tout raconté […]. J'avais raison, ma mère a cafté. source : 1995. Les pieds-bleus
  • 2006 La victime devient le coupable. On lui reproche d'avoir « cafté ». source : 2006. Place Beauvau - La face cachée de la police
  • 1953 jaloux de sa soudaine application, de son aisance inattendue pour piger l'algèbre, les sciences ou la géométrie, quelques élèves le menaçaient souvent de le 'cafter' s'il n'acceptait pas de leur offrir en cachette un bonne note supplémentaire source : 1953. Allons z'enfants

<4 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.