baisage

baisage Coït, baise, fornication, accouplement
fréquence 10
synonyme baiser, coïter, baise, coït

baisage

n.m.

Coït, baise, fornication, accouplement

Usage : érotique, sexualité

1976 Tout ce qui m'intéresse dans le baisage est toujours… il y a un seuil à passer que, de moi-même dans la vie quotidienne, je ne passe pas parce que je suis timorée. Et dès qu'il s'agit de baiser, il faut que ça éclate. 1976. Dire nos sexualités
1935 il faut savoir te priver sur le baisage comme sur le reste. 1935. Viande à brûler
1979 Jeannot continuait de mimer le baisage, avec ses mains étreignant le vide comme des hanches éthérées, avec un léger balancement des reins 1979. Le désert de l'Iguane
1935 les membres reprennent leur vigueur, mis en forme par ce premier baisage 1935. Précoces libertines ! par l'Auteur des mémoires d'un artiste
1935 Tout d'abord, elle songe à faire connaître la volupté du baisage à ce jeune adolescent 1935. Précoces libertines ! par l'Auteur des mémoires d'un artiste
1921 Il donnait un coup de queue pour l'enfiler et poursuivre l'oeuvre du baisage 1921. La femme aux chiens
1978 Avec lui, j'ai fait une branlette. Ça s'arrêtait là, pas de baisage, il voulait pas. 1978. Les garçons de passe - Enquête sur la prostitution masculine
1950 Je suis un être normal et ne m'adonne qu'au sport délicieux du baisage et de l'enculade ! 1950?. La Nonne

<8 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).