Définition de : bon miché

bon miché

Définition

Client qui paye bien la prostituée

registre ancien : 9

synonyme : client de prostitution famille : michet (client) usage : prostitution

Chronologie

1778

Citations

1778 sans toucher aux parties de la génération, ce que l'on évite avec le plus grand soin, elles prennent enfin une telle vigueur, un désir si violent du coït qu'il faut y satisfaire ou y suppléer en provoquant la nature par les frottemens différens suivant le genre de plaisir que cherche le Miche (1). [(1) J'ai conservé, Milord, ce terme de Mlle Sapho, comme d'une énergie difficile ou plutôt impossible à rendre autrement. Il exprime de la façon le plus méprisante la vilité du rôle que joue dans les mauvais lieux un homme qui n'y reçoit du plaisir qu'en proportion de l'argent qu'il donne. Les filles appellent bon Miché celui qui paye bien mauvais miché celui qui paye mal, sot miché, celui qui n'a pas le ton ou les allures au lieu où il se trouve.] source : 1784. Confession d'une jeune fille, dans L'Espion Anglois, tome X

<1 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).