languefrancaise.net

définition : au coin d'un bois

au coin d'un bois
Pour exprimer un lieu retiré et dangereux ; comparatif (de : prendre) ; formule pour évoquer une attaque surprise ; gueule effrayante (de criminel)

au coin d'un bois & comme un voleur au coin d'un boin ; gueule à ne pas rencontrer au coin d'un bois #locution

Pour exprimer un lieu retiré et dangereux ; comparatif (de : prendre) ; formule pour évoquer une attaque surprise ; gueule effrayante (de criminel)

↓ fréquence : 005

Citations
  • 1988 Tout le monde vous dira qu'il y a un côté bidon, dans ce genre d'établissements, quoique j'y aie parfois vu des gueules à ne pas rencontrer au coin d'un bois. source : 1988. La vache enragée
  • 1963 C'est un homme excessivement sensuel et peut-être même un peu trop gaillard si j'en crois son système pileux très développé sur ses bras et ses mains. Une froussarde n'aimerait pas se trouver seule avec lui au coin d'un bois… source : 1963. Les perles de Vénus
  • 1990 Le sommeil m'a pris comme un voleur au coin d'un bois. source : 1990. L'étage des morts
  • 1899 Faudrait pas le rencontrer au coin d'un bois, celui-là ! appuie le paysan. –En a-t-il une sale tête ! source : 1899. Bistrouille et Jean Hiroux. Contes du Petit Pioupiou
  • 1998 Au moins, en restant sur place, je les entendrais probablement arriver, au lieu de me faire « coxer » par surprise au coin d'un bois. source : 1998. Section Bordel

<5 citation(s)>

Compléments