Définition de : pilonner

Définition

Pénétrer sexuellement, baiser (fort, régulièrement, mécaniquement)

fréquence : 006

synonyme : baiser, coïter, baise, coït usage : Argot érotique et de la sexualité

Chronologie

1970 1982 2001 2003 2006 2015

Citations

  • 1970 Je la pilonnais. Je lui démolissais la matrice. source : 1970?. Paris passionnément
  • 1970 ma queue faisant preuve d'une endurance étonnante, je ne pensais plus qu'à enfiler ces cons de putasse… … à les pilonner… …à les défoncer. source : 1970?. Paris passionnément
  • 2015 Il s'immisce entre ses cuisses et commence à la pilonner maladroitement. source : 2015. Phi Prob
  • 2001 L'oncle me préparait, les deux frères me pilonnaient bien. source : 2001. La vie sexuelle de Catherine M.
  • 2001 j'ai fait la connaissance de ce dernier par l'intermédiaire d'un de leurs amis communs, un garçon très nerveux, un de ceux qui vous pilonnent avec une force et une régularité mécaniques et avec qui j'avais passé des nuits exténuantes. source : 2001. La vie sexuelle de Catherine M.
  • 2006 Je lui écarte les genoux pour y mettre les miens. Elle est bien droite. Je la pilonne en appuyant sur ses deux épaules. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
  • 2006 Longtemps, je lime dans le seul but de faire durer. Consciencieusement, presque militairement, je pilonne tous les recoins du dindon. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
  • 2003 Il serait donc de taille et d'intérêt moyens, avec la queue un peu courbée et une tendance à souffler pendant qu'il tenterait de la pilonner droit. source : 2003. L'industrie du sexe et du poisson pané

<8 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.