languefrancaise.net

définition de : un verre ça va, trois verres bonjour les dégâts – depuis 1984 avec Bob, dictionnaire d'argot

un verre ça va, trois verres bonjour les dégâts
Formule (pour exprimer l'idée que seule petite quantité est acceptable)

un verre ça va, trois verres bonjour les dégâts & un ça va, X bonjour les dégâts ; un X, ça va, mais deux, bonjour les dégâts (1984) #locution

Formule (pour exprimer l'idée que seule petite quantité est acceptable)

usage alcool
index Verre, Bonjour, Degat
datation 1984 || ◊ slogan de campagne gouvernementale contre l'alcoolisme de 1984 (Amanda P.)
fréquence 003
registre ancien 5
registre actuel 5
liens GLGallicaHathiArchiveULB
historique dernière modification le 2024-01-13 23:28 +compléments (+111) r3 (diff)
50889_un_verre.jpg: 998x553, 48k (2017-03-12 09:01)
Citations
  • 1990 Un enfant, ça va ; trente, bonjours les dégâts… source : 1990. Maîtresse détresse
  • 2011 Je ne peux quand même pas l'emmener chez mes parents. Un alco, ça va, mais deux, bonjour les dégâts ! source : 2011. Un militant, trois poules (suivi de La Citouche)
  • 2013 les filles n'appréhendent pas toujours les dangers de la daube. Un gramme par semaine, ça va, un gramme par jour, bonjour les dégâts. J'en ai consommé pendant trente ans, j'ai arrêté en raison de la qualité merdique qui inonde le marché aujourd'hui. source : 2013. Moi Dodo la Saumure

<3 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Date à battre : 1984

◊ slogan de campagne gouvernementale contre l'alcoolisme de 1984 (Amanda P.)

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1984 1990 2011 2013

Discussion (compléter)

L’origine de la formule remonte plus probablement à la campagne de prévention contre l’alcoolisme conçue courant 1984, "Un verre ça va, trois verres bonjour les dégâts". "Bonjour les dégâts" est alors présenté comme une expression déjà "chébran" chez les jeunes : l'autre moitié du slogan semble être le fruit de l'imagination des publicitaires à l'origine de la campagne.

Amanda P., 11/01/2024.

Compléments