Définition de : être empoisonné

être empoisonné (tableau rapide)
être empoisonné Être importuné ; être gêné, ennuyé
fréquence 006

être empoisonné

Définition

Être importuné ; être gêné, ennuyé

registre ancien : 6 registre moderne : 3

Citations
1952 Au surplus, Chez ma belle-soeur, je suis empoisonné par la petite tantouze que j'ai corrigée un soir devant le Regina et qui est obsédée - voyez-vous cela ! - par mon souvenir source : 1952. Mon taxi et moi / edit
1964 La vie de maman Mado est empoisonnée par l'obligation de payer Monsieur Corquais rubis sur l'ongle. source : 1964. Les rues de Levallois / edit
1918 Bon Frantsouze, tu les entendras ronfler dans l'bois, les pruneaux ! Tu s'ras empoisonné du matin au soir ! Et alors tu chialeras source : 1918. Au seuil des guitounes / edit

<3 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

créer 38078 +Bob +Move +Régénérer

  • 178003 Les mômes y veulent foutre l'camp d'ici. Chacun emmène son chacun ou sa chacune.
  • 178002 Il l'avait dit : Chouchou avait le cafard. Il s'ennuyait profondément.
  • 178001 Un jour, le peintre vit le gamin qui se rhabillait sortir de sa poche une boîte minuscule, saisir une pincée de poudre blanche, entre le pouce et l'index, et l'aspirer lo
  • 44680 Tu peux « priser » si tu sens que ça ne va pas, dit le commissaire
  • 178000 On l'a passé à tabac. Qu'est-ce qu'il a pris ! […] l'préfet a la main dure et les « moeurs » aussi.
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :