languefrancaise.net

définition : affranchir de la couleur

affranchir de la couleur
Informer de qqchose ; dire la situation (qu'on est malade de MST)

Citations
  • 1961 Elle a, bien entendu, été malade. –Le « naze », les risques du métier, dit-elle, mais j'ai toujours suivi scrupuleusement mes traitements. Aujourd'hui je suis « blanchie ». Ce n'est pas comme les S… de maintenant qui, bien que se sachant « en accident », sont « emballées » et conduites à Saint-Lazare sans rien « moufeter », sans « affranchir la couleur aux soeurs ou aux assistantes ». source : 1961. L'hydre aux mille têtes
  • 1969 Refermant doucement à clef la petite porte, Pépère laisse les caroubles dessus. Pas de surprise de ce côté-là !… De plus, Lulu veillait et affranchirait la couleur avec son talkie. source : 1969. Les louchetracs
  • 1955 Parole d'homme, c'est le grand René qui m'a affranchi de la couleur… Il a surpris la conversation de Riton source : 1955. Pas de pitié pour les caves
  • 1978 C'est le moment maintenant de lui affranchir la couleur. –On a essayé de me tuer source : 1978. Massacre pour un espion

<4 citation(s)>

Compléments