Définition de : de quoi frire

  • de quoi frire
    • De l'argent, des possessions, avoir de quoi manger, avoir assez de bien
    • fréquence : 003
    • id : 36090

de quoi frire & avoir de quoi frire ; y avoir à frire locution

Définition

De l'argent, des possessions, avoir de quoi manger, avoir assez de bien

fréquence : 003
registre ancien : 8

synonyme : argent

Chronologie

1648 1914 xxxx

Citations

<3 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

FRIRE, verbe. 2. Arg. ou pop., vieilli Avoir de quoi frire. Avoir de quoi manger et boire. Mon aïeul Marot, Qui dans son temps n'eut jamais de quoi frire (BANVILLE, Cariat., 1842, p. 179). Frire des oeufs à qqn. ,,S'apprêter à jouer un mauvais tour à quelqu'un`` (DELVAU 1883). Ris-t'en, Jean, on te frit des oeufs, comme disait ma grand-mère (ARNOUX, Zulma, 1960, p. 112). Rem. Les dict. gén. attestent l'expr. Il n'y a rien à frire ici. Il n'y a rien à gagner, aucun profit à tirer. Y a pus rien à frire dans la partie; j'en veux pas! (MÉTÉNIER, Lutte pour amour, 1891, p. 155). Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 (Proverbe au vilain, 228c ds T.-L.); 2. ca 1460 estre frit « être perdu » (Cent nouvelles nouvelles, éd. F. P. Sweetser, 33, 334). Du lat. class. frigere « faire griller, rôtir; frire ». Fréq. abs. littér. : 60. (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.