Définition de : se coucher

  • se coucher
    • Tomber à terre, être assommé (rixe) ; à la boxe, cesser de combattre et simuler le k.o. (tricherie), dans d'autres sports, laisser un adversaire gagner (cyclisme)
    • fréquence : 003
    • id : 32426

se coucher

Définition

Tomber à terre, être assommé (rixe) ; à la boxe, cesser de combattre et simuler le k.o. (tricherie), dans d'autres sports, laisser un adversaire gagner (cyclisme)

fréquence : 003
registre ancien : 6

synonyme : assommer, assommé, tricher

Chronologie

1952 1968 1999

Citations

  • 1999 Voyant que la Vuelta était sur le point de leur échapper, certaines équipes ont fait pression pour qu'il se couche. Coups tordus, propositions financières, menaces. Mais Éric [Caritoux], qui devait être protégé par des gardes du corps entre deux étapes, n'a pas cédé. source : 1999. Massacre à la chaîne
  • 1952 mon direct en poire, au menton. Un seul. Je suis pour le classique. Voilà mon gars qui se couche source : 1952. Une fille du tonnerre
  • 1968 Au dixième round, quand il se fut encore agenouillé, sa prière fut enfin exaucée. […] –La piste était humide, j'ai glissé. […] Disons alors, reconnut-il, quand je me suis couché sans avoir envie de dormir. source : 1968. Histoires de... boxe

<3 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

P. métaph. ou au fig., SP. Abandonner en cours d'épreuve. Il fallait craindre d'avoir à « se coucher » avant que soit atteint le but (Esn.1966). (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.