languefrancaise.net

déporter (définition)

déporter
Renvoyer, congédier, renvoyer qqun de chez soi, le mettre à la porte ; critiquer?

$LinkAlt

Citations
  • 1898 C'est égnaulant ce que j'ai reçu de babillardes de toutes sortes et de tous les genres, à ce propos là ; il y en a qui me félicitent, d'autres qui me déportent, d'autres qui disent que je ne suis qu'un sale monteur de coup. source : 1898. Notes d'un tricoteur (L'Auto-Vélo)
  • 1897 je suis reçu les bras ouverts par le successeur au père Bachelier qui m'avait saqué et déporté dans les grands prix, rapport à un sale coup de chambard que j'avais fait dans sa turne, un soir qu'on était en train de souhaiter la fête à Gougoltz. source : 1897. Notes d'un tricoteur (L'Auto-Vélo)

<2 citation(s)>

Chronologie et sources

Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Merci.

1897 1898 1901 1907 1917

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments