Définition de : foutu

foutu (tableau rapide)
foutu Être baisé, coïté ; sodomisé ; être mal baisée
fréquence 015

foutu

& être foutu ; être refoutu ; foutu au cul ; être mal foutue

Définition

Être baisé, coïté ; sodomisé ; être mal baisée

Usage : érotique, sexualité

Citations
1790 La reine est foutue à droite par Bazin, son valet de chambre que Monsieur encule, tandis que Le Chapelier lèche le cul de la reine, en se branlant la pine source : 1790. Bordel royal, Suivi d'un entretien secret entre la reine et le cardinal de Rohan, après son entrée aux états généraux / edit
1790 Elle empoigne l'outil joyeux, je met en oeuvre, et fait tous les mouvements que lui inspirent ses goûts, et le désir de foutre et d'être foutue source : 1790. Les quarante manières de foutre, dédiées au Clergé de France / edit
1790 Foutons, branlons, enconnons-nous, laissons-nous enculer, et nom d'un Dieu ! ne nous plaignons jamais que d'être mal-foutues. source : 1790. Réclamation des courtisanes parisiennes adressée à l'Assemblée Nationale / edit
1784 Je l'avoue : je fus foutue à double carillon, et si tous les barnabites sont de même aloi que mon compagnon de route, c'est très mal à propos qu'on leur en veut source : 1784. La Cauchoise, ou Mémoires d'une courtisane célèbre, dans Histoire de Marguerite, fille de Suzon, nièce de D** B***** / edit
1950 Salope, renchérit Gilles en pinçant les nichons de sa cavalière, foutue au cul [enculée] et gouine… source : 1950?. La Nonne / edit

<5 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).

+Bob +Move +Régénérer

  • 177675 Foutons, branlons, enconnons-nous, laissons-nous enculer, et nom d'un Dieu ! ne nous plaignons jamais que d'être mal-foutues.
  • 177674 Un autre mot, non moins injurieux que le premier, est celui de Têtasse. Têtasse, Mesdames, est lui seul aussi dégoûtant que tous les autres. La mortification tacite qu'ép
  • 177673 Mesdames, Conasse est le premier mot que j'offre à votre indignation. Ce mot terrible, fait lui seul pour révolter toutes les Courtisannes, j'ose dire même celles à qui i
  • 177672 Instruite, sans doute, du mot de Piron, à Madame de ***, que, pour faire des vers, il falloit avoir des couilles au cul, Mademoiselle Testard a présumé qu'il en falloit a
  • 177671 Comme il est requis, ordonnons / Que tout marchand de cristalline / Ayant pour plumet une pine, / Porte écrit au milieu du front, / En caractère gros Canon, / Pour que de
Citation :
Source (id) :
Bob (id) :
Citation (id) :