Définition de : empaler

empaler & s'empaler v.tr.

Définition

Être sodomite actif ; s'enfiler sur sexe masculin, sur godemichet ; pénétrer sexuellement

fréquence : 010

synonyme : baiser, coïter, baise, coït, sodomiser (actif, passif) usage : Argot érotique et de la sexualité

Chronologie

1950 1960 1970 1976 1977 1981 1981 2001 2003 2006

Citations

  • 1976 Je me suis mis un godmichet double dans le trou du cul. Puis elle s'est empalée dans le godmichet, puis elle a joui comme ça. source : 1976. Dire nos sexualités
  • 1977 elle était gentille, jolie, une fille de trente-deux ans, et elle rendait service, elle rendait service aux pauvres hommes. Et alors Nono qui est de la Légion (on sait ce que c'est qu'un légionnaire), il l'empalait. Un jour je vais chez lui : « Lulu, viens voir ! » Il l'a enculée sur le bord du lit. Plein son cul ! source : 1977. Une vie de cheval
  • 2003 Tout en la faisant sautiller sur lui, s'empalant jusqu'à l'utérus chaque fois qu'elle retombait, Ernest lui chatouillait le clito du bout des doigts source : 2003. La pharmacienne
  • 1981 et s'empala avec un feulement sur ma verge source : 1981. Tiens, voilà du Bouddha !
  • 2001 j'étais entraînée par deux inconnus dans un hall d'immeuble obscur et que, me prenant en sandwich, ils m'empalaient ensemble, l'un par le con, l'autre par le cul source : 2001. La vie sexuelle de Catherine M.
  • 1950 Indifférent à la qualité, la brute cracha sur son membre noueux et, sans autre préambule, empala la nonnette sur son engin dépuceleur. source : 1950?. La Nonne
  • 1950 Et, saisissant le membre turgescent, elle s'empala… source : 1950?. La Nonne

<7 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.