Définition de : bourrage

Définition

Mensonge, propagande ; (escroquerie?)

fréquence : 005

synonyme : mensonge, insincérité

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1909.

1918 1919 1935 1937 1981

Citations

  • 1935 Tous les exploiteurs à la lanterne, et ensuite, partage entre les travailleurs. –Qu'est-ce qu'ils ont partagé ? –Les terres, les maisons, les bestiaux, les outils. Et les femmes aussi ! –Mais non, pas les femmes. C'est dans tous les journaux ! –Encore du bourrage ! –Pas sûr ! Si tu nous expliques la révolution tu ne dois pas nous raconter seulement ce qui est rigolo, et oublier le reste, ou nous dire que c'est du bourrage, parce qu'autrement on peut croire que les massacres d'exploiteurs et de fayots c'est du bourrage aussi. source : 1935. Mer Noire
  • 1937 Entre Hollywood, Paris, New York et Moscou un circuit de bourrage continu source : 1937. Bagatelles pour un massacre

<2 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Amplification d'un rhéteur optimiste et idéologue ; usuel et général ; Maurras, A. fr. 21/2/17 ; Compiègne, 1909 ; entendez bourrage de crâne ou de mou (Esnault1919)

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.