¶ cartonner

cartonner

Définition de cartonner

Jouer aux cartes

fréquence : 003 registre ancien : 5

synonyme de cartonner : jouer, jouer aux courses, parier, aux cartes
en usage dans : Argot du jeu et de la triche

Chronologie (aide)

La plus ancienne attestation connue est : 1866.

1911 1927 1963

Citations (aide)

  • 1963 ne pouvait pas résister non plus à écouter Grégor et il passait sa vie dans la cave à cartonner avec le Grec qui lui apprenait des martingales infaillibles et ultra-secrètes source : 1963. Satan est là
  • 1911 On a causé, fumé, griffonné des cartes postales, voire « cartonné » dans les coins et parfois avec une frénésie qui, entre les richards de la colonie, se traduit par d'assez jolies différences. source : 1911. Au camp d'aviation
  • 1927 du moment qu'on peut cartonner, c'est tout ce qu'on demande. Le malheur, c'est qu'on joue des petits cailloux source : 1927. Les Pieds-Nickelés au Mexique, dans Les Pieds-Nickelés en Amérique (1921-1927)

<3 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

B.− Emploi intrans., fam. [Correspond à carton B 1 a] Jouer aux cartes : J'ai toujours, après dîner, Pour avis qu'il faut cartonner ; Baccarat ou bien lansquenet, J'ai dans ma poche un jeu tout prêt. Meilhac, Halévy, La Vie parisienne, 1867, II, XVI, p. 48. 2. 1866 jeu (Lar. 19e)(tlfi:cartonner) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.