empaqueté

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

registre moderne : 7 fréquence : 11

empaqueté n.

Insulte, terme de mépris ; idiot, imbécile, niais

Synonyme : niais, pas déluré, insulte

1968 Les patrons c'est tous des empaquetés, me rétorqua Léon, qui avait un déplorable esprit pour toutes choses 1968. Le terminus des prétentieux 1950 Cet empaqueté, il trouvait toujours que ça sentait drôle chez les autres 1950. Ainsi soit-il 1950 Ils l'ont foutue dans un institut de sourds-muets, ces empaquetés 1950. Ainsi soit-il 1981 Salopard ! Enviandé pas frais ! Empaqueté ! Bureaucrate ! Fonctionnaire ! 1981. Tiens, voilà du Bouddha ! 1947 « Empaqueté ! T'es qu'un empaqueté ! » riposte le cultivateur 1947. Mon journal dans la drôle de paix 1953 Le grand cornichon, que j'ai osé appeler sombre empaqueté, et qui voulait danser avec la malheureuse Solange, se lève, traverse le bar et reprend le volant de l'Aronde noire. 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? 1953 Qui est ce monsieur, Roger ? […] –Ça ?… c'est une carafe ; ça peut pas être autre chose. Comment ! voilà un empaqueté qu'est marida avec une poule digne de décrocher un titre de Miss Quèqu'chose et il la laisse vivre à l'écart ? 1953. Alors, pommadé, tu jactes ? <7 citation(s)>

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 345