asperge

motdéfinitionrelationscitationsdatescommentaires

date : 1839 registre moderne : 5 fréquence : 7

asperge & grande asperge n.f.

Personne grande, maigre ; personne debout et inactive, stationnaire (?)

Synonyme : maigre, mince, peu épais, grand

2015 et passe la commande à l'asperge casquée d'une gapette, plantée devant nous comme une pute idiote. 2015. Phi Prob 1939 Mme Bousquet « une midinette » qui appelle Henri de Régnier « ma grande asperge » 1939. Journal de l'abbé Mugnier (1879-1939) <2 citation(s)>

a) Pop. Personne, notamment adolescent ou (plus souvent) adolescente ayant grandi trop vite et pour cette raison trop longue et trop maigre. C'est une asperge (montée) (Besch. 1845, Lar. 19e-Lar. Lang. fr.) : 6. Jamais les adolescents n'ont poussé si vite et si haut, sans déséquilibre, sans tourner à l'asperge en observant les proportions de l'élancement; ... A. Arnoux, Les Crimes innocents,1952, p. 193. (tlfi:asperge) /

  • asperge n.f. non conv. CORPS "fig. : personne grande et maigre" - TLF, 1845, Besch. ; GLLF, cit. Goncourt ; DG (asperge montée), R, Lex.[75] (asperge montée en graine ; grande asperge), PR[77], ø d.
    • 1839 - «Suivait une jeune asperge, verte et jaune par sa robe [...]» Balzac, Pierre Grassou, in Balzac, Babel, t. II, 388 (Renouard) date figurant sur le livre : 1840 - M.C.E. (bhvf:asperge) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Écrivez et postez. (aide)

Signature Code 290