languefrancaise.net

“C'est quand qu'on va où”

C'est quand qu'on va où, de RENAUD [Renaud Séchan] (1994) est une source de Bob.

année - + nb vedette sens
1640 045 marmot Enfant, enfant en bas âge, bébé ; jeune fille
030 mon colon ! ■ Exclamation familière d'intensité, d'admiration, de surprise, etc. ; ponctuation exclamative ; ■ camarade, mon ami, expression d'amitié, appellatif familier, mon type (terme de mépris) (par ironie)
056 un peu Explétif, cheville (avec effet d'insistance, de défi)
1461 167 rond ■ Pièce de petite monnaie : sou, cinq centimes, franc, sol, douzain, petite pièce ; ■ (au collectif) argent, richesse ; ■ (au positif) avoir de l'argent, de la monnaie ; ≠ ne plus avoir d'argent, être sans argent, être désargenté ; □ gagner sa vie ; □ cinquante centimes ; vingt sous, un franc
007 chagrin Travail ; □ aller au travail, aller travailler
1968 033 ras le bol Exaspération, en avoir assez, quand on en a assez de qqchose, qu'on est excédé
1895 249 en avoir marre ■ (Idée d'excès de fatigue et d'ennui). En avoir assez, en avoir trop, être fatigué de, être dégoûté de ; s'ennuyer, (s'ennuyer en prison) ■ c'est bon, c'est fini, c'est tout, ça suffit ; expression de refus
078 galère ■ Situation pénible (métier difficile, complications subies) ; situation risquée et périlleuse ; ■ (moderne) situation sociale difficile, durable ou temporaire : pauvreté, manque d'argent, difficultés dans la vie, problèmes, désoeuvrement, chômage, inactivité, difficultés à s'en sortir, déréliction ; qqchose de désagréable, d'ennuyeux, de pénible ; mauvais plan ; souci, problème ; en prison ; qui n'a pas de chance ; □ exclamation de dépit ; □ c'est difficile de ; □ le plus pénible c'est
1798 217 salaud Insulte méprisante, svt à caractère moral, idéologique ou politique (personne moralement condamnable, cynique) : personne grossière, ingrate, injuste, méprisable, égoïste, ingrate, méchante, malhonnête, brutale, sournois, traître ; insulte amicale
1800 110 choper ■ Prendre : attraper, saisir, obtenir ; ■ prendre : voler, dérober ; ■ prendre : arrêter, interpeler ; surprendre, prendre sur le fait ; ■ prendre : recevoir (un coup), attraper (une maladie, virus) ; □ faire prendre, faire arrêter ; □ se faire prendre, se faire attraper, se faire arrêter, se faire surprendre
1867 172 dégueulasse ■ (saleté) Sale, crasseux ; ■ (dégoût) dégoûtant, écoeurant, répugnant, mauvais, pas bon ; ■ (immoral) sale au moral : condamnable, immoral, injuste, méchant, laid ; (sexuel) pervers, vicieux, grivois, érotique, obscène ; □ personne déplaisante au comportement vicieux, personne d'un certain âge perverse, paillarde ; ■ personne mauvaise, immorale ; ■ (météo) mauvais (au point de vue météo) ; ≠ bon, agréable
001 lourd comme un cheval mort Lourd
001 pointer chez fout-rien Ne rien faire, ne pas se fatiguer
001 gaver comme une oie Instruire qqun (en quantité)
004 avaler Consommer, subir (un événement) ; écouter (un discours pénible)