¶ frégaton

Définition

Capitaine de frégate ; commandant ; commandant en second (?)

fréquence : 002

usage : Argot militaire, Argot des marins et de la marine

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1888.

1935 1988

Citations

  • 1935 Avis à l'Équipage. On demande des castors actifs et passifs pour le service de l'État-Major. Exemption de toutes corvées, y compris le charbon. Les candidats sont priés de se présenter au bureau du commandant en second, pantalon baissé pour faciliter l'examen de leurs aptitudes. Tu te représentes la gueule du frégaton ! source : 1935. Mer Noire
  • 1935 Le frégaton n'a pas perdu le nord : il fait sonner la berloque, pour sauver la face, et sa peau. source : 1935. Mer Noire

<2 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

FRÉGATON, subst. masc. B.− Arg. des marins. Capitaine de frégate. Ce diable de frégaton se figure que seuls les élèves mal surveillés font des sottises (Cignerol, Notes Bordachien, 1888, p. 97). Prononc. : [fʀegatɔ ̃]. Étymol. et Hist. 2. [1865?] « capitaine de frégate » (d'apr. Esn.); 1888 (Cignerol, loc. cit.). (TLFi) /

  • 1865 (?), Esn. ; 1888, Cignerol (TLFi) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.