languefrancaise.net

mal-tondu (définition)

mal-tondu
Forçat, bagnard

Citations
  • 1867 En ce même instant, on entendit retentir le canon du fort. Mon évasion était connue. –Tiens ! dit un des employés de l'octroi, encore un mal-tondu qui a pris de la poudre d'escampette. source : 1867. Le manuscrit rouge. Mémoires de Poulmann

<1 citation(s)>

Compléments