Définition de : gicler

gicler

Définition

Éjaculer (h) ; > mouiller fort (f)

fréquence : 006
registre moderne : 7

synonyme : éjaculer usage : Argot érotique et de la sexualité

Chronologie

1921 1982 1985 2003 2006 2009

Citations

  • 2009 Quelque part c'était comme si l'autre lui avait giclé son sperme au fond de la gorge. Dire qu'il en avait avalé ! source : 2009. Le Ciel sur la tête
  • 2003 la seule chose qui les intéressait, c'était de tirer leur coup. De se faire sucer ou de gicler dans son derrière, très vite, en faisant une grosse plaisanterie dégueulasse source : 2003. La pharmacienne
  • 1982 Elle opérait avec discrétion et dignité, sous les draps que je voyais frémir lorsqu'elle parvenait – assez rapidement du reste – à faire gicler son homme. source : 1982. Autorut du soleil
  • 2006 Sa tête s'agite dans tous les sens. Elle hurle et tape des poings sur le matelas qui n'y est pour rien. Elle gicle. J'en prends plein la bouche et l'oblige à rester jusqu'à la dernière goutte. source : 2006. Fuck and forget - Journal de Pattaya
  • 1921 Pour ma part je ne puis plus te lécher. Ah ! non ! Mettre ma langue où a giclé ton chien ! Pouah ! source : 1921. La femme aux chiens
  • 1985 Des michetons, des Blancs avaient bramé pareil au moment de lui gicler dans le ventre ou au fond des reins. source : 1985. Manila Black

<6 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.