languefrancaise.net

définition : on en mangerait (depuis 1850)

on en mangerait
De qqchose de bon, qu'on aime (amoureusement) ; de qqchose de plaisant, de désirable

on en mangerait (1850) #locution

De qqchose de bon, qu'on aime (amoureusement) ; de qqchose de plaisant, de désirable

↓ fréquence : 003 | registre ancien : 5 | registre moderne : 5

Citations
  • 1956 Tu la trouves à ton goût ? demandé-je. –Comment qu'elle est roulaga, balbutie-t-il. T'as vu ces meules, gas ? –Très expressives, conviens-je. –C'est bien simple, on en mangerait… source : 1956. Fais gaffe à tes os
  • 1865 CAMILLE, allant s'asseoir près de son père. Il a surtout une pouliche alezan brûlé, avec deux balzanes […] Et un avant-main ! ah ! le joli cheval. JEANNE, passant derrière Camille et allant à Benoiton. On en mangerait ! source : 1865. La famille Benoiton

<2 citation(s)>

Chronologie et sources

La plus ancienne attestation connue est : 1850 C'est la date à battre.
pour rappel : ♦ Labiche, 1850 (Enckell, bhvf)
Amis visiteurs, si vous connaissez une date plus ancienne, vous êtes chaleureusement invités à la partager en discussion avec indication de la source exacte. Elle sera vérifiée et intégrée à la notice sous votre signature. Merci.

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

1850 1865 1898 1956

Discussion
Compléments