Définition de : peinturluré

  • peinturluré

peinturluré

Définition

Maquillé ; excessivement ou grossièrement maquillé

fréquence : 003
registre moderne : 7

synonyme : maquiller / se, maquillé

Chronologie

1929 1967 1976

Citations

  • 1976 Ils rencontrèrent, effectivement, un certain nombre de filles qui acceptèrent de souscrire à leurs désirs érotiques déchaînés et qui n'avaient rien des marionnettes outrageusement peinturlurées se tenant habituellement à leur disposition dans les rues chaudes source : 1976. Le nouveau visage de la prostitution
  • 1929 Les tantes… Leurs yeux pervers, truqués, peinturlurés, hallucinants et caves comme des trous vides, aux sourcils épilés et lisses comme des fougères. source : 1929. Au Poiss' d'or
  • 1967 La fille de salle lui sourit de toutes ses dents éclatantes de blancheur entre ses lèvres charnues bien dessinées et généreusement peinturlurées. source : 1967. Raymond la Pente

<3 citation(s)>

Sources utilisées

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Ouvrez la page de discussion (s'ouvre dans une nouvelle page) pour contribuer. Merci.