Définition de : être marronné

être marronné (tableau rapide)
être marronné Être pris, être suspecté ; manqué, raté (échec)
fréquence 003

être marronné

& être maronné

Définition

Être pris, être suspecté ; manqué, raté (échec)

Citations
1829 Si tout le cordon se cavale, toute la cogne sera sur le trimard et nous serons marronnés source : 1829. Mémoires d'un forban philosophe
1844 Il y a eu du renaud à l'affaire de la chique, elle est marronnée, le dabe est raboulé source : 1844. Les vrais mystères de Paris
1844 Cavalez-vous, dit Salvador à ses deux complices, l'affaire est marronnée. Je vous rejoins dans quelques minutes source : 1844. Les vrais mystères de Paris
1821 J'ai entendu rigoler le Messière, sans quoi j'étois marroné. source : 1821. Glossaire argotique des mots employés au bagne de Brest

<4 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).