Synonymie

< Dates | Aide générale | Fréquence >

Dans Bob, j'ai essayé de créer des relations sémantiques, de manière à rendre possible la recherche des synonymes (entendus de façon approximative) d'un mot donné.
Le mécanisme est élémentaire, et il n'y a pas gras de réflexion intellectuelle. Tout simplement, certaines notices sont associées à un noeud synonymique (éventuellement à plusieurs) : en cliquant sur le lien synonymique, on fait apparaître la liste des notices associées au même noeud, sans aucune finesse et sans moyen d'organiser la liste, par exemple du plus proche synonyme au synonyme le plus éloigné.
À parler franchement, les noeuds synonymiques sont ici plutôt des noeuds notionnels ou des sens apparentés que des prétendants au rang linguistique de synonyme certifié. Cette méthode simpliste ne signifie cependant pas que les relations établies sont inutiles.

Utilité

La raison d'être de la relation synonymique est banalement de donner aux utilisateurs la possibilité de lister et de comparer des ensembles ayant une signification proche.
Je vois deux utilités réelles à ces relations :

  • donner aux utilisateurs qui en ont besoin un dictionnaire des synonymes (comment dire quelque chose autrement) ;
  • permettre de mieux évaluer un mot relié à un noeud synonymique en le comparant à d'autres mots de la même série. S'il n'est pas possible d'ordonner la liste des synonymes par ordre de synonymie croissant ou décroissant, il est en revanche possible de comparer les fréquences d'usage (approximatives certes, mais souvent intéressantes) et les registres d'usage. Et il serait possible aussi de comparer les dates des primo-attestations si elles étaient plus développées qu'elles ne le sont actuellement dans Bob. Toutes choses, imparfaitement réalisées ici, mais pertinentes.

Limitations

Les relations synonymiques sont difficiles à construire pour toutes sortes de raisons sur lesquelles ont pourrait écrire des volumes et des volumes sans qu'elles ne deviennent magiquement, pour cela qu'on en a beaucoup parlé, plus simples. Le choix qui a été fait est donc très approximatif : en deux mots, quelques centaines de noeuds synonymiques ont été grossièrement créés ; des relations entre les notices susceptibles d'être connectées ont ensuite été créées.