languefrancaise.net

tricoteuse (définition)

tricoteuse
Femme engagée dans la Révolution française (aux gages des extrémistes)

$LinkAlt

tricoteuse & tricotteuse des jacobins #nom fém.

Femme engagée dans la Révolution française (aux gages des extrémistes)

↓ fréquence : 002

Citations
  • 1815 on décida de tirer des prisons de ces femmes condamnées pour vols, ou détenues pour mauvaises moeurs. Ces furies devaient se répandre partout, exciter au meurtre, y applaudir, et provoquer tous les excès. On en fit sortir plus de quatre cents. Ce sont ces femmes dont les tyrans se sont servis pour peupler les tribunes de la convention, des jacobins, de la commune, les salles des tribunaux révolutionnaires ; ce sont ces femmes auxquelles on a donné les noms de tricoteuses, de mouches, de furies de guillotine ; ce sont ces femmes qu'on employa pour piller les épiciers, et provoquer le désordre et les émeutes. source : 1815. Histoire secrète du tribunal révolutionnaire (tome 1)
  • 1815 la majeure partie de ces femmes que l'on avait tirées des prisons au 2 septembre, auxquelles la commune donnait trente sous par jour, pour applaudir ou huer dans les tribunes de la convention et des jacobins, pour assister aux jugemens du tribunal, et pour suivre jusqu'à l'échafaud les condamnés, en les accablant d'injures le long des rues. Ces femmes étaient connues sous les dénominations de tricotteuses des jacobins, de mouches, et furies de guillotine. Au tribunal, elles regardaient, examinaient, toisaient les étrangers que la curiosité y amenait. Malheur à celui dont la figure déplaisait à ces mégères ! elles le faisaient arrêter comme suspect ou comme émigré. source : 1815. Histoire secrète du tribunal révolutionnaire (tome 2)
  • 1815 On trouvait encore parmi les tricotteuse des jacobins, quelques hommes à figures sinistres et mal vêtus ; c'était des mendians auxquels on avait interdit leur métier ; car on avait aussi cherché à fasciner les yeux par l'extinction de la mendicité. Les mendians avaient fermé leurs plaies factices, jeté leurs crosses, et s'étaient mis aux gages des tyrans. source : 1815. Histoire secrète du tribunal révolutionnaire (tome 2)

<3 citation(s)>

Compléments