languefrancaise.net

faucher la tronche (définition)

faucher la tronche
Guillotiner

  • 1841 Lorsque nous disons, nous, qu'un criminel a été exécuté, qu'on lui a tranché la tête, l'argot prend en pitié notre langue policée, et répond par ces mots terribles : Il a épousé la veuve, ou bien : On lui a fauché la tronche. source : 1841. Les Prisons de Paris, par un ancien détenu

<1 citation(s)>

Compléments