languefrancaise.net

être pris de belle (définition)

être pris de belle
Être pris, arrêté (dans des conditions favorables à une libération rapide) (?)

être pris de belle

Être pris, arrêté (dans des conditions favorables à une libération rapide) (?)

↓ fréquence : 001 | registre ancien : 10

  • 1829 je fus témoin d'une scène bien affligeante pour l'espèce humaine. Je vis une pauvre mère qui, sortant de faire des démarches pour obtenir la liberté de son fils, à peine âgé de dix ans, pleurait de n'avoir pas réussi. Ce petit misérable dit à sa mère, d'un ton goguenard : « Tu es bien bête de t'affliger : je connais mon Code : j'en ai pour trois mois ; je n'ai pas été pris maron mâle ; je n'ai été pris que de belle. » Voulant dire par là, en termes d'argot, qu'il n'avait pas été pris la main dans le sac. source : 1829. Mémoires de Fauche-Borel (tome 3)

<1 citation(s)>

Compléments