Définition de : wattman

wattman& watman ; wattmen (pl.) n.

Définition

Chauffeur de taxi ; conducteur de tramway

fréquence : 004

synonyme : taxi, chauffeur de taxi

Chronologie

La plus ancienne attestation connue est : 1895.

1930 1935 1945 1982

Citations

1982 Les vieux de la Vap' ne se reconnaissent plus dans ceux qui vont devenir les « wattmen » des prochaines années. Un wattman ne sent pas sa machine, il ne la vit pas, il s'en sert. source : 1982. La vapeur
1945 et a donné comme point de direction, au wattman éberlué, le 36, quai des Orfèvres source : 1945. Nestor Burma contre C.Q.F.D.

<2 citation(s)>

Entrée relevée dans ces sources (sauf erreur) :

Compléments

WATTMAN, subst. masc. A. − Vx. Conducteur d'un véhicule automobile. Dans ma distraction je n'avais pas vu une voiture qui s'avançait; au cri du wattman je n'eus que le temps de me ranger vivement de côté (...) je restais, quitte à faire rire la foule innombrable des wattmen (Proust, Temps retr., 1922, p. 866). B. − Vieilli. Conducteur de tramway. Armand apprit à conduire un tramway. On le mit sur une des motrices jaunes qui traversaient la campagne, à côté du wattman, qui d'abord conduisait devant lui. Puis, il prit sa place (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 71). Prononc. et Orth.: [watman]. Plur. des wattmen ds Lar. Lang. fr. mais des wattmen ou des wattmans ds Rob. 1985. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 315: un wattmann, plur. des wattmans. Étymol. et Hist. 1895 « conducteur de motrice [appelée ici voiture automobile] de tramway » (La Locomotion automobile, 2e année, p. 156 et p. 196) ; 1907 « conducteur » un wattman de tramway (R. Bazin, Blé, p. 317) ; 1917 fém. wattwoman (Excelsior, 24 juin ds Hist. de France à travers les journaux du temps passé, 14-18, éd. A. Rossel, 1983, p. 207). Formé sur le nom de l'unité de mesure de puissance watt* à l'aide de l'angl. man « homme » (fém. woman) fonctionnant comme suff. de nom d'agents (cf. sportsman). Fréq. abs. littér.: 20. Bbg. Ball (R.V.). Nouv. dat. pour le vocab. de l'automob. Fr. mod. 1975, t. 43, p. 58. − Bonn. 1920, p. 168. (tlfi:wattman) /

  • Faux anglicisme, de watt, et suff. d'agent -man « homme » (GR)
  • 1895 (GR) /

Enrichir la notice. Si vous connaissez une source ancienne, une première attestation méconnue, ou si vous pouvez compléter l'étymologie ou corriger une erreur, cette notice a besoin de votre aide. Formulaire de commentaire (s'ouvre dans une nouvelle page).