languefrancaise.net

doping (définition)

doping
Ce qui fait tenir ; dopage

  • 1953 Je me suis accroché à cette délivrance, pourtant lointaine.. C'était mon doping, la seule raison de ne pas me laisser avilir stupidement source : 1953. Allons z'enfants
  • 1977 Là où le cheval est le maître, c'est-à-dire dans le plat, le doping s'impose. Deux méthodes. Injecter à l'animal, au moment du départ, un quart de litre de son propre sang […] Ou lui administrer une de ces drogues source : 1977. Hippisme. Les mystères de l'avoine enchantée
  • 1977 Il commence pourtant à entrevoir que la haine est un solide compagnon et peut avantageusement remplacer toutes les chaleurs et tous les dopings. source : 1977. Faut pas rire avec les barbares

<3 citation(s)>

Compléments