Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

forum abclf » Écriture et langue française » transposer un texte du présent au passé simple

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 34 ]

Sujet : transposer un texte du présent au passé simple

Bonjour , je suis éléve en 3é et j'ai un exercice de réecriture a faire , il faut réecrire le texte en changeant les verbes , en les mettant soit au passé simple , soit a l'imparfait , pouvez vous m'aider ? Merci

Voici le texte : << Ceux qui jugent et qui condamnent disent la peine de mort nécessaire. D'abord , parce qu'il importe de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui a déjà nui et qui pourrai lui nuire encore. S'il ne s'agissait que de cela, la prison perpétuelle suffirait. A quoi bon la mort ? >>
Il faut commencer par << ceux qui jugèrent ... >>

Merci pour votre aide .

Re : transposer un texte du présent au passé simple

La jeune fille s'assit devant son clavier. « Ah merde, soupira-t-elle. Il y a encore cet exo à la con à se farcir. Comment je pourrais faire ? » En vérité elle n'avait aucune envie de le faire, cet exercice. D'autant qu'en plus de l'imparfait et du passé simple il fallait aussi balancer quelques plus-que-parfaits. Et ce dont elle avait envie c'était d'aller faire un tour sur FB. Elle se rappela alors qu'il y avait un forum où une bande de vieux birbes ne demanderait pas mieux que de faire le boulot à sa place. Elle n'hésita pas et balança son message (en n'oubliant quand même pas de dire merci).

lol


cool

Au-delà du lit de lait de l'Aude élue, un énorme orme étendait sa sombre ombre.

Re : transposer un texte du présent au passé simple

je ne suis pas sur fb , je suis avec une copine depuis 2 jours , on a demander a tout notre entourage et pas de réponse . si c'est pour me dire une réponse comme ca , c'est pa la peine de répondre alors que tu ne sais meme pas si j'ai chercher avant .

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Tiens, je connais des élèves du CM2 qui faisaient un exercice de parler pendant 15 minutes en classe en utilisant uniquement le passé simple... Ça les a bien amusés sans poser trop de problèmes.

Malgranda pezo, sed granda prezo ;-)

Re : transposer un texte du présent au passé simple

ok . Mais j'ai juste besoin de savoir c'est quels verbes que je met avec quels temps .

6 Dernière modification par skirlet (02-11-2011 18:04:51)

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Voilà le site qui pourrait vous aider :
http://www.aidenet.eu/conjugaison50.htm

Malgranda pezo, sed granda prezo ;-)

Re : transposer un texte du présent au passé simple

merci !

8 Dernière modification par pascalmarty (02-11-2011 18:16:27)

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Ceux qui jugent et qui condamnent disent la peine de mort nécessaire. D'abord , parce qu'il importe de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui a (déjà) nui et qui pourrait lui nuire encore. S'il ne s'agissait que de cela, la prison perpétuelle suffirait [? aurait suffi]. A quoi bon la mort ?

passé simple
imparfait
plus-que-parfait

Pardon Améliiiie, c'était trop tentant et j'ai pas puuuuuu résister  hmm.
J'espère que je te serai plus utile ce coup-ci.

Au-delà du lit de lait de l'Aude élue, un énorme orme étendait sa sombre ombre.

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Pas d'accord : ceux qui jugent et qui condamnent sont des présents de vérité générale, il est absolument exclu de les mettre au passé.
On n'écrit pas : l'angle droit mesurait 90 °, ou la terre tourna autour du soleil.
Même remarque pour parce qu'il importe.

Conclusion : cet exercice est impossible.

Le collègue tend un piège, pour voir si ses élèves ont compris la leçon, et il valorisera ceux qui oseront lui dire qu'il n'y a pas moyen de rien y changer.
A d'autant plus forte raison qu'il s'agit d'un texte argumentatif, et que l'on argumente toujours au présent.

Par contre, là, il y a du boulot :

Mais j'ai juste besoin de savoir c'est quels verbes que je met avec quels temps

J'ai simplement besoin de savoir quels verbes je dois mettre à quel temps.
ou
J'ai seulement besoin de savoir quels verbes je dois traiter, et à quel temps les mettre.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : transposer un texte du présent au passé simple

P'tit prof a écrit:

Pas d'accord : ceux qui jugent et qui condamnent sont des présents de vérité générale, il est absolument exclu de les mettre au passé. (…) Le collègue tend un piège.

Dans l'absolu, je souscris à cette analyse.
Mais quand on voit comment s'expriment lesdits élèves, je me demande si, dans ce cas, il ne vise pas un peu trop haut.

Au-delà du lit de lait de l'Aude élue, un énorme orme étendait sa sombre ombre.

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Pas tant que ça : Amélie se rend parfaitement compte que c'est impossible, puisqu'elle n'y arrive pas.
Mais elle a l'ingénuité de s'accuser, elle, au lieu d'accuser l'exercice...

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

12

Re : transposer un texte du présent au passé simple

S'il s'agit malgré tout d'un exercice vraiment demandé par le prof, j'aimerais bien qu'Améliiiiiiiiiiiiiiiiiiie nous en transmette plus tard le corrigé. Ça devrait être amusant, parce que je ne vois pas comment le prof va s'en sortir sans être ridicule.

13 Dernière modification par pascalmarty (03-11-2011 12:21:54)

Re : transposer un texte du présent au passé simple

J'ai repensé à un truc. Améliiiiiiiie nous diiiit (#1) :
« il faut commencer par ceux qui jugèrent ».
Mais elle n'a sûrement pas trouvé ça toute seule, la pauvre chtiote, et il faut donc bien que quelqu'un le lui ait dit. Or qui peut bien le lui avoir dit, coupée du monde avec sa copine ainsi qu'elle se décrit, si ce n'est son professeur ?
Seulement voilà, si, non content de tendre un piège à ses élèves, ce professeur les envoie aussi sur une fausse piste, ce n'est plus d'un piège dont il s'agit, mais d'un véritable traquenard.
J'avoue que, comme Coco, je serais curieux de lire le corrigé. Mais ai-je besoin de dire que je doute fort que nous réentendions jamais parler de cette malheureuse ?

Au-delà du lit de lait de l'Aude élue, un énorme orme étendait sa sombre ombre.

14 Dernière modification par éponymie (03-11-2011 12:25:34)

Re : transposer un texte du présent au passé simple

P'tit prof a écrit:

Pas d'accord : ceux qui jugent et qui condamnent sont des présents de vérité générale, il est absolument exclu de les mettre au passé.

Si vous le condidérez comme une vérité générale smile, si vous imaginez un contexte où il y a effectivement eu un cas précis de condamnation avec des personnes qui ont jugé et condamné et ont tenu à se justifier ensuite, ça fait :

"ceux qui jugèrent et condamnèrent dirent que..."

pour la suite, l'exercice tel qu'il est énoncé par Ameliiiie est effectivement impossible.

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Le contexte, éponymie, je n'ai pas à l'imaginer, je le connais. D'ailleurs, même en l'ignorance du contexte, même pour ceux qui n'auraient pas reconnu la patte de Hugo, ni la préface du Dernier jour d'un condamné, les marques énonciatives sont celles du discours, et non celles du récit. Or le passé simple n'est possible que dans les narrations.
Essayez donc un peu la transposition demandée, en prenant plus haut et en descendant plus bas :

Ce n’est pas à eux que nous nous adressons, mais aux hommes de loi proprement dits, aux dialecticiens, aux raisonneurs, à ceux qui aiment la peine de mort pour la peine de mort, pour sa beauté, pour sa bonté, pour sa grâce.

Voyons, qu’ils donnent leurs raisons.

Ceux qui jugent et qui condamnent disent la peine de mort nécessaire. D’abord, – parce qu’il importe de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui a déjà nui et qui pourrait lui nuire encore. – S’il ne s’agissait que de cela, la prison perpétuelle suffirait. À quoi bon la mort ? Vous objectez qu’on peut s’échapper d’une prison ? faites mieux votre ronde. Si vous ne croyez pas à la solidité des barreaux de fer, comment osez-vous avoir des ménageries ?

Pas de bourreau où le geôlier suffit.

Mais, reprend-on, – il faut que la société se venge, que la société punisse. – Ni l’un, ni l’autre. Se venger est de l’individu, punir est de Dieu.

La société est entre deux. Le châtiment est au-dessus d’elle, la vengeance au-dessous. Rien de si grand et de si petit ne lui sied. Elle ne doit pas « punir pour se venger » ; elle doit corriger pour améliorer. Transformez de cette façon la formule des criminalistes, nous la comprenons et nous y adhérons

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

16

Re : transposer un texte du présent au passé simple

j ai a faire un exercice de réecriture le texte est au présent et il faut que je mète au passé
 
je regagne ma nef,j encouragemes gens à s embarquer et à détacherles amarresde poupe .ils montent à bord sans tarder,s assoient à leurs bancs , etvsoulèvent de leurs rames l écume de la ler . alors ,pour nous accompagner,Circé aux belles boucles , la terrible déesse à la voix humaine ,fait souffler un vent favorable qui gonfle nos voiles , et pousse notre vaisseau à la proue sombre . nous , après avoir disposé les adrès sur le vaisseau , nous restons sans rien faire : le vent et le pilote nous mène droit au but .

17

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Serait-ce trop demander que souhaiter de votre part un minimum de politesse ?
Et pourriez-vous faire l'effort de recopier proprement le texte de votre devoir, avec les majuscules, les espaces entre les mots, les apostrophes, et l'orthographe ? Votre texte original ne dit pas la ler mais la mer, il ne dit pas les adrès mais les agrès, il ne dit pas nous mène mais nous mènent.
Votre mépris (pour la langue française, pour vos professeurs, pour les participants à ce forum) ne mérite pas qu'on lui réponde.

18 Dernière modification par chivinie (15-06-2012 07:46:16)

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Bonjour à tous

Je suis la logique de P'tit prof.
"Le contexte, éponymie, je n'ai pas à l'imaginer, je le connais. D'ailleurs, même en l'ignorance du contexte, même pour ceux qui n'auraient pas reconnu la patte de Hugo, ni la préface du Dernier jour d'un condamné, les marques énonciatives sont celles du discours, et non celles du récit. Or le passé simple n'est possible que dans les narrations "

je vais me mêler à qqe chose qui ne m'est pas permise.
je ne vois pas pour quoi si on ignore le contexte  ce texte ne peut  être transformé en mode de narration.

Faisant abstraction du contexte  si nous disions ; (à l'an 650 )  ceux qui jugèrent et condamnèrent dirent que...

C' était juste une curiosité ma question. Bonne  journée à tous .

On reconnaît la différence du français appris et du français de prime source

19

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Bon, eh bien je me lance :

Ceux qui jugent et qui condamnent disent la peine de mort nécessaire. D'abord , parce qu'il importe de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui a déjà nui et qui pourrait lui nuire encore. S'il ne s'agissait que de cela, la prison perpétuelle suffirait. A quoi bon la mort ?

Ceux qui jugeaient et qui condamnaient dirent la peine de mort nécessaire. D'abord, parce qu'il importait de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui avait déjà nui et qui eût pu lui nuire encore. S'il ne se fût agi que de cela, la prison perpétuelle eût suffi. À quoi bon la mort ?

ou bien encore :

Ceux qui jugeaient et qui condamnaient disaient la peine de mort nécessaire. D'abord, parce qu'il importait de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui avait déjà nui et qui eût pu lui nuire encore. S'il ne se fût agi que de cela, la prison perpétuelle eût suffi. À quoi bon la mort ?

En revanche, la transposition des deux premiers verbes par des PS me semble difficilement acceptable :

Ceux qui jugèrent [?] et qui condamnèrent [??] dirent la peine de mort nécessaire. D'abord, parce qu'il importait / importa [???] de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui avait déjà nui et qui eût pu lui nuire encore. S'il ne se fût agi que de cela, la prison perpétuelle eût suffi. À quoi bon la mort ?

Conclusion : une bonne partie de ces emplois temporels résulte de choix stylistiques ou énonciatifs, et ne peut en rien être considérée comme l'effet mécanique de la règle de concordance des temps, par exemple. Ce que d'ailleurs confirme à peu près Grevisse, de mémoire. En d'autres termes, l'exercice est difficilement faisable pour des 3e. Donc, soit le collègue a en effet tendu un piège à ses élèves, ce qui me paraît tout de même un peu tordu, soit il ne s'est rendu compte de rien, ce qui suggère des raisons plus fâcheuses...

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Argyre a écrit:

En revanche, la transposition des deux premiers verbes par des PS me semble difficilement acceptable

Ceux qui jugèrent et qui condamnèrent dirent la peine de mort nécessaire. D'abord, parce qu'il importait de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui avait déjà nui et qui eût/aurait pu lui nuire encore. S'il ne s'agissait que de cela, la prison perpétuelle eût/aurait suffi. À quoi bon la mort ?

Et ça colle avec l'énoncé, presque, puisque nous avons aussi plus-que-parfait de l'indicatif et les deux formes du conditionnel passé.

21 Dernière modification par chivinie (15-06-2012 17:05:03)

Re : transposer un texte du présent au passé simple

" ( vers l'année de  650 ) Ceux qui jugèrent [?] et qui condamnèrent [??] dirent la peine de mort nécessaire. D'abord, parce qu'il importait / importa [???] de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui avait déjà nui et qui eût pu lui nuire encore. S'il ne se fût agi que de cela, la prison perpétuelle eût suffi. À quoi bon la mort ?  "

et puis vous dites

"Conclusion : une bonne partie de ces emplois temporels résulte de choix stylistiques ou énonciatifs, et ne peut en rien être considérée comme l'effet mécanique de la règle de concordance des temps, par exemple. Ce que d'ailleurs confirme à peu près Grevisse, de mémoire."

"de choix stylistiques ou  énonciatifs " ; donc je ne commets pas une crime si j'ai envie de réciter un passage de l' histoire du " moyen age " dont le contexte m' échappe et que j'aie qqe réminiscences  flues sur le lieu et sur les gens . On va me dire peut être que mon esprit et autant  " stylisé " que ma phrase ; que ABC me pardonne smile

Mais est-il  un exercice à donner  pour Ameeeeelie !    ? je ne crois pas.

Bonne journée à vous et sachez que chaque fois que je visite votre forum ( mon forum à moi ) j' apprends vraiment quelque chose importante  .

On reconnaît la différence du français appris et du français de prime source

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Pour ce type d'exercice, il existe une mine inépuisable :
prendre un texte narratif sur le net ;
faire un copier/coller en mettant tous les verbes au présent ;
faire restituer le texte primitif aux élèves.

Le corrigé est là, de la main de l'auteur.

Ainsi, on laisse en paix des énoncés qui n'ont aucune vocation à être mis au passé :
en ces temps-là, la somme des angles d'un triangle était égale  à deux droits, le carré construit sur l'hypoténuse était égal à la somme des carrés construits sur les autres côtés, et la terre tourna autour du soleil en trois cent soixante cinq jours et quart...

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

23

Re : transposer un texte du présent au passé simple

"Ainsi, on laisse en paix des énoncés qui n'ont aucune vocation à être mis au passé "
oui smile

On reconnaît la différence du français appris et du français de prime source

24 Dernière modification par Maginhard (16-06-2012 19:00:25)

Re : transposer un texte du présent au passé simple

<< Ceux qui jugent et qui condamnent disaient la peine de mort nécessaire.  D'abord, parce qu'il importe de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui a déjà nui et qui pourrai lui nuire encore. S'il ne s'agissait que de cela, la prison perpétuelle suffit. A quoi bon la mort ? >>
Remarque :
« Ceux qui jugent et qui condamnent » peut élégamment rester au présent atemporel : cela veut dire : la profession des juges et des procureurs.
« D'abord, parce qu'il importe de retrancher de la communauté sociale un membre qui lui a déjà nui et qui pourrai lui nuire encore. » reste au présent :c'est du style indirect libre.
« S'il ne s'agissait que de cela, la prison perpétuelle suffit. » reste au présent. C'est une vérité générale, indépendante de l'existence ou non de la peine de mort.
Remarquons que dans la protase d'une proposition conditionnelle, l'imparfait n'est pas un passé. D'ailleurs, stylistiquement, on pourrait préférer « S'il ne s'agit que de cela ... » Une seconde raison de ne pas mettre cette phrase au passé, c'est que c'est un a-parte de l'auteur qui rapporte le débat ...
Bref, un seul verbe au passé !!
Voilà ...

25

Re : transposer un texte du présent au passé simple

au passe simple

Un jour Héraclès entendit parlé de Belphégor donc Héraclès est aller demander au habitant d'une ville qui sont proche de la ou est le monstre Belphégor pour aller le combattre mais avant de aller on lui donne un miroir des fioles pour prendre le sang du Belphégor est une épée donc une fois qu'il arrive prés de Belphégor il commence a l’attaquer il tue grâce a l’épée est mes le sang de Belphégor dans les fioles est prend sa fourrure comme cape puis rentre avec la tête de Belphégor pour le garder en tant que souvenir d'avoir tué Belphégor.

26

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Achille met son casque, prend ses armes et monte sur son char. Il lance ses chevaux au grand galop et parvient en un rien de temps sur le champ de bataille. Hector surgit. Tout à coup, le silence se fait. Les soldats s’écartent. Pendant un long moment, les deux hommes ne se disent pas un mot.

27

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Aujourd'hui, c'est samedi, il fait très beau, c'est le printemps….. Ma journée ne commence pas très bien : d'abord, mon réveil ne sonne pas et je me réveille une heure en retard pour aller à mon cours de guitare. Ensuite, je fais brûler mes tartines et je renverse mon thé sur ma chemise toute propre. Après, je me trompe de bus, et quand j'arrive au terminus, ce n'est pas l'école de musique, c'est le parc Clemenceau... De toute façon, il est 11 heures et c'est trop tard pour mon cours de musique... Alors, je vais dans le parc, je m'assois par terre et je commence à jouer. Un garçon vient chanter avec moi... Finalement, c'est une bonne journée !

28

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Et que devons-nous faire ?

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Faire l'exercice à la place de l'élève. C'est vieux comme le monde !

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

30

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Ni bonjour, ni merde . Quelle époque !

elle est pas belle, la vie ?

31

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Mais non, c'est de tout temps.

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

32

Re : transposer un texte du présent au passé simple

piderman                                                                                                                                   ce héro est tire de la saga Marvel il a un caustume bleu rouge il est agil  il a les poivoir d’une areigné

Peter parkeur né en  1962 orphelin a 6 ans lord d’une sortis scolaire a l’age de 15 ans il se fait piquée pas un areignée radioactif

33 Dernière modification par Lévine (09-06-2022 13:40:07)

Re : transposer un texte du présent au passé simple

Une araignée ne pique pas, elle mord.

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

34

Re : transposer un texte du présent au passé simple

l'areigné la mordu é il a oublier tous son ortograf

elle est pas belle, la vie ?

Messages [ 34 ]

Pages 1

Répondre

forum abclf » Écriture et langue française » transposer un texte du présent au passé simple