Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

forum abclf » Réflexions linguistiques » Liste des énantiosèmes ?

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 37 ]

1 Dernière modification par chrisor (04-05-2020 12:23:50)

Sujet : Liste des énantiosèmes ?

L’ambivalence est considérée comme un fondement de l’Inconscient qui se manifeste dans la langue par l’énantiosémie, c’est-à-dire la co-présence de sens contraires selon la définition que donne de ce néologisme Claude Hagège à la suite de Nancy Huston qui emploie le terme « énantiosèmes » pour désigner des mots porteurs de sens opposés. Cette énantiosémie s’avance « masquée » selon l’expression de Freud à propos de l’Inconscient. Il faut reconnaître l’intuition de ce dernier qui en a reconnu l’importance dans l’inconscient en prenant connaissance des travaux de 1884 du linguiste du XIXème siècle Carl Abel. Il publie alors un commentaire enthousiaste en 1910 intitulé « Des sens opposés dans les mots primitifs », d’après la traduction de Marie Bonaparte et Mme E. Marty. Carl Abel s’était attaché à montrer les sens opposés contenus dans certains mots d’Egyptien ancien et Freud y voit un rapprochement avec l’absence de négation dans les rêves. Le linguiste Benveniste, reconnaît que le signifiant aidos signifie à la fois « honte » et « honneur », deux notions contraires d’un même mot. Le signifiant queen désigne la reine ou la prostituée.

Victor Henry, professeur de sanskrit contemporain de Saussure, montre que l’enfant répète les mots avant de les comprendre et imite le ton et la cadence avant de pouvoir articuler correctement les syllabes. Il rapporte l’exemple d’une enfant de dix-sept mois qui dit « bi » aussi bien pour « habiller » que pour « déshabiller » sa poupée, verbes qu’elle distingue selon les circonstances, de même que le chinois dit « ma » pour « vendre » et pour « acheter » et distingue ces verbes par l’accent. Henry voyait à juste titre dans les antinomies « tout le secret du langage » apte à « dissiper la méconnaissance »

Il existe un grand nombre d’énantiosèèmes en français. Ce fil a l’intention d’en faire l’énumération.
Je commencera par les plus connus :

1) L’hôte français est tout à la fois l’inviteur et l’invité.
2) Louer ( locataire et loueur)
3 Lever (un lièvre ou une difficulté)
4) Personne (quelqu’un ou absence de personnes)

5) ?

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

2

Re : Liste des énantiosèmes ?

chrisor a écrit:

Il existe un grand nombre d’énantiosèèmes en français. Ce fil a l’intention d’en faire l’énumération.
Je commencera par les plus connus :

1) L’hôte français est tout à la fois l’inviteur et l’invité.
2) Louer ( locataire et loueur)
3 Lever (un lièvre ou une difficulté)
4) Personne (quelqu’un ou absence de personnes)

5) ?

Identité (ce qui nous fait identiques ou singuliers)

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

3

Re : Liste des énantiosèmes ?

Alco a écrit:
chrisor a écrit:

Il existe un grand nombre d’énantiosèèmes en français. Ce fil a l’intention d’en faire l’énumération.
Je commencera par les plus connus :

1) L’hôte français est tout à la fois l’inviteur et l’invité.
2) Louer ( locataire et loueur)
3 Lever (un lièvre ou une difficulté)
4) Personne (quelqu’un ou absence de personnes)

5) ?

Identité (ce qui nous fait identiques ou singuliers)

6) apprendre (Le prof apprend le français à l'élève donc l'élève apprend le français)
7) pitoyable

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

4

Re : Liste des énantiosèmes ?

glop a écrit:

6) apprendre
7) pitoyable

8) misérable

elle est pas belle, la vie ?

Re : Liste des énantiosèmes ?

Une liste hétéroclite, donc très peu significative s'annonce...

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

6 Dernière modification par chrisor (04-05-2020 15:23:06)

Re : Liste des énantiosèmes ?

Lévine a écrit:

Une liste hétéroclite, donc très peu significative s'annonce...

Bien sûr ! Vous voulez les ranger à partir de quel critère ? L’ordre alphabétique suffira lorsque la récolte sera abondante.


9) Merci et remercier
10) crépuscule

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

7

Re : Liste des énantiosèmes ?

Une liste hétéroclite, donc très peu significative s'annonce...

C'est exact, il conviendra donc de déterminer, pour chaque exemple, comment on est passé d'un sens à son contraire. Et puis y a aussi les « fausses énantiosémies », celles où l'on passe d'un sens à un autre par antiphrase ou par ironie.
« Remercier » en est un bon exemple : on congédie quelqu'un en le remerciant par ironie (ou par litote).
« Crépuscule » est une fausse énantiosémie : issu de l'adj. creper, era, erum - qui signifie « obscur »- son diminutif exprime logiquement l'idée de « un peu obscur », qualificatif qui caractérise aussi bien les premières que les dernières lueurs du soleil. On trouve d'ailleurs, dans la littérature française, les expressions « crépuscule du soir / du matin ».

    La prochaine étape consistera donc à s'attaquer à l'explication - aux explications - de ce double sens.

elle est pas belle, la vie ?

Re : Liste des énantiosèmes ?

Ce n'est pas du tout ce que je veux dire : vous n'avez donné aucune définition de l' "énantiosémie" ni par conséquent donné aucun critère de sélection des mots : crépuscule et louer sont-ils comparables ? Opposition dans un cas, réflexivité dans l'autre...

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

9 Dernière modification par chrisor (04-05-2020 16:15:57)

Re : Liste des énantiosèmes ?

Certes mais j’aurais du surtout donner un lien d’une thèse très intéressante .

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00 … cation.pdf

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

Re : Liste des énantiosèmes ?

Qu'est-ce qu'un sens opposé, déjà ?
Si je dis noir, tout le monde ou presque répondra que le sens opposé est blanc, alors que non noir pourrait mieux convenir.
Dans certaines langues, c'est un même verbe qui exprime "vendre" et "acheter" et nos habitudes françaises nous font voir des sens opposés. Mais dans ces langues, le sens est unique et pourrait se traduire par "faire une transaction d'achat/vente", sans qu'aucune pseudo-opposition apparaisse.

11 Dernière modification par Lévine (04-05-2020 17:22:52)

Re : Liste des énantiosèmes ?

Les opposés entrent dans un système binaire défini par le contexte :
Ex : bas/haut pour une localisation verticale, droite/gauche pour une localisation horizontale (et encore par rapport à un sujet dont on précise la position !), rouge/vert pour les couleurs complémentaires, bleu/rouge (par exemple) dans le cas d'une rencontre sportive...

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

12

Re : Liste des énantiosèmes ?

Abel Boyer a écrit:

Qu'est-ce qu'un sens opposé, déjà ?
Si je dis noir, tout le monde ou presque répondra que le sens opposé est blanc, alors que non noir pourrait mieux convenir.
Dans certaines langues, c'est un même verbe qui exprime "vendre" et "acheter" et nos habitudes françaises nous font voir des sens opposés. Mais dans ces langues, le sens est unique et pourrait se traduire par "faire une transaction d'achat/vente", sans qu'aucune pseudo-opposition apparaisse.

L'Exemple d'une transaction ne me semble pas convenir car s’il y a échange, cela implique une action réciproque donc une double action. Il me semble que les énantiosèmes s’emploient soit dans un sens soit dans l’autre mais pas simultanément.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

13

Re : Liste des énantiosèmes ?

Lévine a écrit:

Opposition dans un cas, réflexivité dans l'autre...

et Glop a écrit:

Il me semble que les énantiosèmes s’emploient soit dans un sens soit dans l’autre mais pas simultanément.

    Et pourtant, pour qu'il y ait un invité (l'hôte), il faut qu'il y ait un invitant (l'hôte). Mais, si l'on regarde vers le passé, on constate que l'énantiosémie existait déjà en latin (Gaffiot):

- hospes 1) hôte, celui qui donne l'hospitalité (Cic.) ;
- hospes 2) hôte, celui qui reçoit l'hospitalité (Cic.).
Remarquons que, en français, le 1er a pour féminin hôtesse, et le 2d, hôte.

elle est pas belle, la vie ?

14 Dernière modification par chrisor (04-05-2020 19:19:01)

Re : Liste des énantiosèmes ?

Glop a écrit:

Il me semble que les énantiosèmes s’emploient soit dans un sens soit dans l’autre mais pas simultanément.

 

Piotr a écrit:

  Et pourtant, pour qu'il y ait un invité (l'hôte), il faut qu'il y ait un invitant (l'hôte). Mais, si l'on regarde vers le passé, on constate que l'énantiosémie existait déjà en latin (Gaffiot):

Même si vous prenez ma théorie pour une fantaisie personnelle (c’est votre droit), elle a le mérite de comprendre ces deux sens de hôte qui ne sont contraires qu’en apparence.

    Chrisor, on ne recommence pas à faire des pâtés en dehors du bac à sable => n'exporte pas ta théorie dans tous les sujets du forum. Merci.
     Piotr

Comment la linguistique officielle explique cette énantiosémie existante déjà en latin ?

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

15

Re : Liste des énantiosèmes ?

La question de chrisor intéresse malgré tout le sujet. J'apporterai quelques éléments de réponse demain.

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

16

Re : Liste des énantiosèmes ?

LISTE DES ENANTIOSEMES

11) critique : réquisitoire ou éloge
12) bête : idiot ou as
13) confondre
14). Licencié
15) feu
16) plus
17) défendre
18) arrêt de mort (de vie)

... ?

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

17

Re : Liste des énantiosèmes ?

chrisor a écrit:

4) Personne (quelqu’un ou absence de personnes)

C'est plus précisément « ne... personne », je crois, qui marque traditionnellement l'absence de personnes. Mais, évidemment, la langue populaire se passe facilement de la véritable négation.
Même chose, peut-être, pour « plus », pour lequel, par ailleurs, le français moderne oral produit presque toujours le s s'il s'agit du synonyme de davantage.

18

Re : Liste des énantiosèmes ?

Il faudra classer tout cela en catégories...

Pour ce qui est de l' "énantiosémie" de hospes, je n'ai pas trouvé d'explication d'ordre sémantique. Benveniste a écrit un article sur l'expression de l'échange qui envisage hostis, mais néglige hospes car l'origine du second élément du mot est obscure (cf. Ernout-Meillet) : on rattachait en effet autrefois ce second élément, pet-s ou pot-s, à la racine du verbe "pouvoir", et on expliquait le sens premier de hospes, "celui qui reçoit" par "possédant le pouvoir d'hospitalité". Le mot grec δεσπότης, "maître" et le mot russe господь (gospod'), "maître", puis "seigneur" présentent aussi ce second élément, à propos duquel Vasmer exprime d'ailleurs les mêmes doutes. 
Je risque donc une explication d'ordre fonctionnel. Le premier élément de hospes ne fait pas de doute, pas plus que celui de господь. Il provient de la racine indo-européenne *gh/os-t, qui signifie "autre", "étranger", d'où découlent les sens apparemment antonymiques dégagés par Benveniste : "qui vient en ami" et "qui vient en ennemi". Alors que le russe гость (gost') a hérité du premier sens (le mot signifie en effet "hôte" dans le sens exclusif de "qui reçoit l'hospitalité"), le latin hostis, lui, a hérité du second et a pris le sens d' "ennemi" (le sens archaïque d' "étranger" est mentionné une seule fois par Cicéron, cf. Gaffiot).
Pour exprimer le sens de "qui donne l'hospitalité", on a donc forgé hospes en latin ; mais comme hostis ne pouvait plus servir à exprimer l'élément complémentaire de la relation, vu qu'il avait pris le sens d' "ennemi", c'est le même mot qui a servi, sur le modèle de sospes, pourvu du même élément terminal, et dont le sens originel est "sauveur", mais qui peut aussi signifier "celui qu'on sauve", *sos n'existant pas tout seul, à la différence du grec σῶς, "sain et sauf". En russe, on avait aussi deux mots, mais господь s'étant tôt spécialisé dans le sens religieux de "Seigneur", on est allé emprunter aux langues turco-mongoles un troisième mot pour dire "celui qui reçoit".
Dans le cas du latin hospes, il y a là peut-être une manière toute "romaine" d'économiser les mots, à la différence du grec ou du slave, et qui peut se rattacher, quoique indirectement, à ce que Benveniste dit de ces mots exprimant les relations d'échange, dont les éléments réciproques ne sont qu'apparemment antonymiques (cf. aussi, dans un autre domaine, l'exemple pris pas Freud d' altus, qui peut signifier "élevé" et "profond", même si l'analyse qu'il en fait est contestable).

Je ne sais pas si c'est clair. Et attention, il s'agit d'une hypothèse toute personnelle.

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

19

Re : Liste des énantiosèmes ?

Merci Lévine pour vos explications. N’est-il pas curieux pour vous que l’on retrouve la notion d’hostilité que j’avais évoquée.  Mais le double sens de la séquence ‘’host’’ dérive du double sens de <ot> : ôter/sauter.
Si vous comparez hostile et hostie vous ne découvrirez, je pense, aucune étymologie commune. Or hostile évoque la notion de ‘’sauts’’ développant la violence alors qu’hostie au contraire ‘’propage ôte le développement de la violence’’;
Comme le confirmen’y Carl Abel et Freud, plus la langue est ancienne moins elle est précise et nombre des mots sont énantiosémiques.

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

Re : Liste des énantiosèmes ?

chrisor a écrit:

Si vous comparez hostile et hostie vous ne découvrirez, je pense, aucune étymologie commune.

Pas si sûr. Le sens original de "hostie", en latin "hostia", est victime. On peut faire bien des rapprochements et les étymologues ne s'en sont pas privés.

21 Dernière modification par Lévine (05-05-2020 15:25:57)

Re : Liste des énantiosèmes ?

Ce rapprochement, traditionnel (Ovide le fait quelque part), n'est pas assuré.

J'avais un professeur de philologie grecque qui disait souvent "ressemblance, méfiance". Il est en effet très facile d'établir des fausses étymologies. J'en ai signalé deux que je faisais à propos de la couleur bleue en slave.
Et il est dur de s'en défaire (chrisor !).

Bien sûr, cela repose sur la confiance que l'on a envers les spécialistes qui ne se contentent pas des apparences, les combattent même dans un premier temps, font des comparaisons multiples entre langues et groupes de langues anciens et confient à des équipes spécialisées (des post-docs souvent) l'étude des traitements phonétiques dans les langues qu'ils connaissent mal. Il faut donc toujours contrôler nos "intuitions" sur des ouvrages sérieux et se méfier de ce qu'on trouve sur la Toile. Malheureusement, les grands ouvrages genre "dictionnaires" se font rares et ne sont que rarement révisés.

J'ai lu autrefois un article sur la notion de "certitude" en étymologie, mais je ne le retrouve plus.

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

22 Dernière modification par chrisor (13-05-2020 13:26:21)

Re : Liste des énantiosèmes ?

Mais l’étymologie elle-même repose sur le signifiant dont le maître est l’inconscient. Les mots sont des rébus et sans doute que les plus simples sont formés avec le cordon <ot>:

Le mot anglais ‘’hot’’ signifie ‘’ôte le froid’’
Le mot français ‘’rôt’’ ôte l’air (ce qui est la réalité de l’aérohagie) ou traduit des sauts violents (en rôter).
Le mot ‘’pot’’ ôte les éléments dégoûtants (p) ou traduit des sauts explosifs (pot d’échappement)
Le lot ‘‘sot’’ indique un savoir ôté.
Le mot ‘’vote’’ permet d’ôter le vide.
Le mot ‘’bot ‘’ signale s’est potée l’extrémité <b>, le bout, qui est souvent le pied. Et le hiéroglyphe égyptien correspond au b est bien l’extrémité du bras et de la jambe comme on peut le vérifier.
La séquence ‘’host’’ peut exprimer les mêmes symboles dans hostie et hôte ou hôtel.
Le codon ‘’ot’’ pour son second sens : saut(er) est synonyme de ‘’op’’. L’hôpital est conçu inconsciemment pour faire ‘’saurèrent la violence » et l’ostéoporose fait sauter et ôte l’os.
quant au mot qualifié d’arbitraire c’est la mort sans en avoir l’air, c’est la désincarnation du Verbe

L’étymologie lévinesque, elle, ne saurait imaginer de tels rapprochements que  l’étymologie populaire ou les faux amis de langues différentes permettent parfois d’approcher avec plus de vérité. Thé plate anglaise et le plat français sont bien des objets dont le  fond est  un ‘’plan’’. Le rébus lui-même nous conte  la vérité ‘’au sujet des choses’’ et, grâce à lui, par sauts successifs <us> Le verbe <b> obscur <eb< se répète <r>.

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

23

Re : Liste des énantiosèmes ?

« Écœurant » me paraît entrer dans la catégorie des énantiosèmes, si l'on prend en compte son acception québécoise positive (formidable) relativement récente, qui, dans la Belle Province, n'a toutefois pas évincé son sens originel plus familier aux francophones européens.
« Terrible » avait suivi, au moins en France, une évolution tout à fait comparable quelques années plus tôt.

24

Re : Liste des énantiosèmes ?

chrisor a écrit:

Le mot anglais ‘’hot’’ signifie ‘’ôte le froid’’

Et cela ne vous pose aucun problème d'écrire cela ?

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

25

Re : Liste des énantiosèmes ?

« Terrible » avait suivi, au moins en France, une évolution tout à fait comparable quelques années plus tôt.

Précisément, c'est le mot « évolution » qui me semble invalider « terrible » comme énantiosème.

Robert écrit : Terrible
1 ) qui inspire la terreur, angoissant.
2 ) (1587, sens affaibli ) très pénible, très grave.
3 ) (1664, employé comme simple intensif) extraordinaire, formidable.

  On assiste davantage à un glissement polysémique progressif (avec affaiblissement) qu'à une véritable opposition ex abrupto. J'avais déjà signalé cette difficulté méthodologique (message 7) et je n'ai pas progressé depuis.

   Pour moi, nous n'avons actuellement que trois vrais énantiosèmes : hôte / apprendre / louer et, probablement confondre. Pouvons-nous trouver un terme pour les autres ?

elle est pas belle, la vie ?

26 Dernière modification par Chover (14-05-2020 08:06:38)

Re : Liste des énantiosèmes ?

Ah, pardon, je n'avais pas prêté attention à ce critère.

27

Re : Liste des énantiosèmes ?

C'est pas grave : ce n'est qu'un critère que j'avance, que je propose à la discussion. Je suis parti de la définition de Claude Hagège (cité par Chrisor au message 1) : « la co-présence de sens contraires ».

   J'ai choisi de considérer « de sens contraires » stricto sensu, par opposition aux sens dérivés ou aux polysémies, aux sens propre et figuré... Ce n'est que ma vision d'un éventuel classement de ces mots, classement demandé - à fort juste titre - par Lévine (message 18).

elle est pas belle, la vie ?

28 Dernière modification par glop (15-05-2020 14:34:15)

Re : Liste des énantiosèmes ?

Établir une liste n’a pas forcément un grand intérêt mais se limiter à un groupe restreints d’énantiosèmes "parfait" équivaudrait plus ou moins à clore le sujet.
L’usage variable de certains mots finit parfois par donner des expressions où ils apparaissent comme énantiosémiques.
En ce moment j’ai remarqué le mot confinement, (emprunté au latin confinium: limites communes à des terres, proximité, voisinage). Il est traité en deux parties sur le cnrtl.
https://www.cnrtl.fr/definition/confiner

L'actualité met en évidence que les conditions de vie du célèbre « Confiné de Sainte Hélène » sont contraires à celles de ces plaisanciers agglutinés sur des yachts qui attendent désespérément la permission de mettre pied à terre.

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

29

Re : Liste des énantiosèmes ?

Il existe aussi des morphèmes énantiosémiques proches de ‘’terrible’’ tel vachement et vache. « C’est vache. C’est vachement bien (dans les années 70).

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

30

Re : Liste des énantiosèmes ?

Dans « vachement bien », c'est peut-être « bien » qui contient l'élément mélioratif. « Vachement » seul me paraît alors sémantiquement proche de « très », « véritablement »...

31 Dernière modification par chrisor (17-05-2020 19:10:04)

Re : Liste des énantiosèmes ?

Chover a écrit:

Dans « vachement bien », c'est peut-être « bien » qui contient l'élément mélioratif. « Vachement » seul me paraît alors sémantiquement proche de « très », « véritablement »...

Mais « très » est souvent mélioratif, comme le savent les élèves : TB,  c’est mieux que AB, non ?

Se moquer peut-il être considéré comme énantiosémique ?

-  soit s’en prendre à quelqu’un ou quelque chose en le tournant en dérision,
-  soit ne pas faire de cas de quelqu'un ou de quelque chose, montrer que l'on y est indifférent, qu'on l'ignore.

Science sans conscience n’est que ruine de l’âme !

Re : Liste des énantiosèmes ?

chrisor a écrit:
Chover a écrit:

Dans « vachement bien », c'est peut-être « bien » qui contient l'élément mélioratif. « Vachement » seul me paraît alors sémantiquement proche de « très », « véritablement »...

Mais « très » est souvent mélioratif, comme le savent les élèves : TB,  c’est mieux que AB, non ?

Mais très mal, c'est moins bien que mal et qu'assez mal, non ?
Très n'est pas mélioratif, c'est un intensificateur.
https://fr.wiktionary.org/wiki/intensificateur

33

Re : Liste des énantiosèmes ?

chrisor a écrit:
Chover a écrit:

Dans « vachement bien », c'est peut-être « bien » qui contient l'élément mélioratif. « Vachement » seul me paraît alors sémantiquement proche de « très », « véritablement »...

Mais « très » est souvent mélioratif,

Pas pour moi. Ne dit-on pas à peu près aussi souvent « très mal » que « très bien » ?

chrisor a écrit:

TB, c’est mieux que AB, non ?

Que « très bien » soit préférable à « assez bien » pour la plupart des élèves me paraît incontestable, mais cela ne change rien à l'intensité exprimée par « très », me semble-t-il.

34

Re : Liste des énantiosèmes ?

Je découvre votre message 32 après la publication du mien, Abel Boyer.

35

Re : Liste des énantiosèmes ?

Deux nouveaux énantiosèmes.

  Le premier, révélé par le fil « Adjectifs dérivés des jours de la semaine et des mois », est aoûtien :
1) personne qui prend ses vacances en août (Robert) ;
2) personne qui reste dans une grande ville au mois d'août.

  Le second, qui m'est revenu par hasard, est consulter :
1) demander avis, demander conseil à qqn. Absol. consulter un médecin (Robert) ;
2) donner une consultation (médecin) (Robert).

elle est pas belle, la vie ?

Re : Liste des énantiosèmes ?

Piotr a écrit:

  Le second, qui m'est revenu par hasard, est consulter :
1) demander avis, demander conseil à qqn. Absol. consulter un médecin (Robert) ;
2) donner une consultation (médecin) (Robert).

Avec naturellement le même phénomène pour "consultant". Je connais des cas de batailles pour l'interprétation d'un pannonceau disant "Parking réservé aux consultants".

La famille est pleine d'ambiguïté, car beaucoup de personnes ne comprennent pas que le terme "conseil" puisse désigner aussi bien l'avis qu'on donne que la personne qui le donne à titre professionnel.

Re : Liste des énantiosèmes ?

Un article de Bruno Dewaele sur les énantiosèmes :
http://www.parmotsetparvaux.fr/chron/chron618.html
et un billet sur "farouche" qui peut effectivement entrer dans cette catégorie :
http://alafortunedumot.blogs.lavoixduno … 16215.html

Messages [ 37 ]

Pages 1

Répondre

forum abclf » Réflexions linguistiques » Liste des énantiosèmes ?