Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

(Page 3 sur 18)

ABC de la langue française : forums » Histoire de la langue française » Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Flux RSS du sujet

Messages [ 51 à 75 sur 442 ]

51 Dernière modification par glop (12-03-2015 11:24:50)

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Je regrette un peu d’être passé ainsi du coq à l’âne d’autant que j’aurais aimé vous entretenir, concernant le mot cane, d’un petit couac orthographique si j’ose dire.

Je n’ai toujours pas compris pourquoi bec-de-cane doit s’écrire avec un seul n.
Il me semble que le bec est avant tout l’attribut de l’oiseau.
Quoi que !
           http://www.boutique-cannes-fayet.com/boutique/images_produits/2243-1-v.jpg

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Ben oui, et l'oiseau ne s'écrit-il pas cane ?

53

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Décidément, la dyslexie est incurable (en ce qui me concerne).

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

54

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Longtemps je me suis levé de bonne heure avant de comprendre cette confusion que je faisais souvent : la canne dérive du roseau (latin canna), mais reconnaissons qu'une canne en bec-de-cane, c'est relativement vicieux.

Par ailleurs

Je boude quand on touche à mon petit banc.

    Ouarf ! t'es dyslexique quand tu veux...

elle est pas belle, la vie ?

55 Dernière modification par vh (12-03-2015 18:53:32)

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

chevet : partie du lit où l'on repose la tête

Le mot a survécu dans les expressions suivantes : lampe de chevet, table de chevet, livre de chevet, épée de chevet (épée dont on ne se sépare jamais), être au chevet de quelqu'un.

En architecture, le chevet est la partie qui  termine le chœur d'une église.

http://www.cnrtl.fr/definition/chevet

56

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

glop a écrit:

Je n’ai toujours pas compris pourquoi bec-de-cane doit s’écrire avec un seul n.

Pourquoi les canards sont-ils impolis quand ils vont au théâtre ? Parce qu'ils laissent leurs cannes au vestiaire. big_smile

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

57 Dernière modification par vh (14-03-2015 17:33:35)

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Les canards ont déjà fort mauvaise réputation au concert. wink



Passer du coq à l'âne/ane (suite)

L'opposition des gallinacées aux palmipèdes se retrouve aussi dans l'expression :
Être comme une poule qui a couvé des canards

atilf.fr a écrit:

Être comme une poule qui a couvé des canards (cf. Abellio, Heureux les pacifiques, 1946, p. 279).Être surpris, déçu par quelqu'un que l'on croyait très bien connaître.

58

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

L'opposition des gallinacées aux palmipèdes se retrouve aussi dans l'expression :
Être comme une poule qui a couvé des canards


Pourquoi aussi ?

Les ânes auraient-ils des pieds palmés wink

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

regina a écrit:

L'opposition des gallinacées aux palmipèdes se retrouve aussi dans l'expression :
Être comme une poule qui a couvé des canards

Pourquoi aussi ?
Les ânes auraient-ils des pieds palmés wink

Parce qu'on a dit plus haut qu'il pourrait bien s'agir d'anes, femelles du canard.

60 Dernière modification par vh (15-03-2015 00:14:07)

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

>> Les ânes auraient-ils des pieds palmés ?

Notons que pour être palmé, il ne faut pas être un âne. wink



palmé : (iron.) titulaire des palmes académiques.

61

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

À propos de la sellette,

PP a écrit:

La sellette n'a pas disparu : la sellette, c'est un petit banc. J'en ai quatre, hérités de mes grands-parents : enfants, je m'asseyais dessus, maintenant j'y appuie mes pieds quand je suis à mon bureau.
D'accord, la sellette judiciaire a disparu des mœurs, mais pas la sellette tout court.

    Je viens d'en retrouver trace, dans un article traitant des modèles d'art : ils siègent sur une sellette, qui n'est assurément pas la même que celle des potiches.

A. Crignon a écrit:

La sellette est un carrosse qui se transforme en citrouille sitôt passé le temps de pose.
De temps en temps, quelqu’un se lève, fait pivoter la sellette pour trouver son angle de vue.

elle est pas belle, la vie ?

62

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Et voilà qu'à point nommé Le Monde y met son grain de sel :
http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2015 … S-32280322

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Piotr a écrit:

    Je viens d'en retrouver trace, dans un article traitant des modèles d'art : ils siègent sur une sellette, qui n'est assurément pas la même que celle des potiches.

A. Crignon a écrit:

La sellette est un carrosse qui se transforme en citrouille sitôt passé le temps de pose.
De temps en temps, quelqu’un se lève, fait pivoter la sellette pour trouver son angle de vue.

Il s'agit a priori non d'un petit banc mais d'une sellette de sculpteur à table tournante.
https://www.google.fr/search?q=sellette … mp;bih=701

64

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Le portefaix se fait rare lui aussi.
N'y aurait-il plus de faix à porter?

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

65

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

lézard < lat. lacertus
alligator < angl. alligator < esp. el lagarto [de los Indias] (lit. le lézard des Indes [occidentales]) < lat. lacertus
http://www.cnrtl.fr/etymologie/alligator
http://etymonline.com/index.php?term=al … in_frame=0

66

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

glop a écrit:

Le portefaix se fait rare lui aussi.
N'y aurait-il plus de faix à porter?

C'est que le portefaix s'appelle maintenant un diable :
« A. Petit chariot à deux roues basses, que l'on pousse, utilisé surtout dans les entrepôts pour le transport des sacs, des caisses, etc.
...
B. Chariot à deux roues, que l'on tire, utilisé sur les chantiers pour transporter de gros fardeaux : pierres, bois de charpente, etc.» (TLFi)

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

67

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Le portefaix est aussi une larve d'insecte.

68

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Abel a écrit:

Il s'agit a priori non d'un petit banc mais d'une sellette de sculpteur à table tournante.

      Bien vu ! Ça m'a l'air aussi confortable qu'un chevalet...

elle est pas belle, la vie ?

69

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Que pensez-vous de "fur"?
Qui est parvenu jusqu'à nous avec l'expression : "au fur et à mesure", "à mesure" ayant été ajouté à "fur" alors que le mot n'était plus compris, déjà.
Le "fuer", "feur" ou "fur"est un mot issu de "forum" et désignait les opérations qui se font au marché, et pouvait signifier "mesure", "façon" dit CNRTL.
"al fuer de" : "au prix de"

On pourrait alors dire : j'ai fait une affaire: me suis acheté une paire de chaussures au fur de 50€!
Ou encore : Le vendeur est sympa :  il m'a fait un kg de pommes d'un fur d'ami  (pour dire 1 kg bon poids)

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

70

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

trevor a écrit:
yd a écrit:

Si quelqu'un a l'idée d'un meilleur titre pour ce sujet je suis preneur.

En l'honneur de Rabelais : Paroles gelées.

Oui oui . Paroles gelées. Très bon titre.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

71

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Encan, bizarrement dérivé apparemment de « inquantum » = combien.

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

72

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Je me demande si croc avec le sens qu'il a dans l'expression croc-en-jambe entre dans cette catégorie de mots.
Dit-on encore un croc pour un crochet? Et le mot n'est-il pas plus dense et plus expressif?

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

73

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

Dit-on encore un croc pour un crochet ?

     Àma oui, au moins dans l'expression « croc de boucher ». Il y a aussi, évidemment, les crocs du chien.

elle est pas belle, la vie ?

74 Dernière modification par vh (09-04-2015 01:21:06)

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

.

75

Re : Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.

.

Messages [ 51 à 75 sur 442 ]

ABC de la langue française : forums » Histoire de la langue française » Paroles gelées, ou mots qui survivent grâce à des expressions.



Généré en 0,292 secondes, 38 requêtes exécutées