Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

(Page 2 sur 3)

forum abclf » Pratiques linguistiques » Dictionnaire du Patois morvandiau .

Flux RSS du sujet

Messages [ 51 à 100 sur 139 ]

51

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

totoll a écrit:

Bonjour .
Effectivement , je demeure au Mans et je puis vous communiquer ce document  afin de vous permettre d'en faire une photocopie ; envoyez-moi un e-mail sur mon adresse , je vous donnerai mes coordonnées .
A bientôt peut-être !
Amicalement . Totoll .

Bonjour,

Je ne suis pas inscrit au forum, et donc, pas acces a votre mail.

A defaut, le mien c'est webmaster@vivre-au-mans.net

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Bonjour,

Etant originaire  du Morvan, je découvre avec plaisir votre site.
Je pourrais vous apporter un peu de patois morvandiau, si vous le désirez.
A bientôt.
Fanette

53

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Merci de votre proposition ! Mon "dictionnaire" ne demande qu'à s'enrichir !
Une question : certains des mots ou expressions que je cite vous sont-ils déjà connus ou les découvrez-vous ?
Je signale à nouveau que ma mère était originaire de Saint Prix en Morvan (autrefois " sous Beuvray " ) et que les mots peuvent subir parfois une différence de prononciation suivant l'endroit , et donc également une déformation orthographique , l'écriture n'étant souvent qu'une transcription phonétique !
Par ailleurs , certains mots du Dictionnaire de De Chambure - (Glossaire du Morvan ) - me sont totalement inconnus ; le Morvan est non seulement assis , comme vous le savez , sur la Saône et Loire , mais aussi sur la Nièvre et l'Yonne et le patois de Quarré les Tombes n'est sans doute pas le même que celui d'Autun !...
  C'est ma mère qui - sur mon invitation pressante - en avait rédigé une bonne partie ; la langue morvandelle , tout comme son accompagnement naturel , je veux dire le roulement des " r " , tout comme dans la Sarthe ou dans d'autres campagnes , est malheureusement menacée de disparition .
A ce propos , lors de vos précieux ajouts , essayez de préciser si possible en même temps , " l'aire géographique " de l'utilisation de tel ou tel mot , ce que les dictionnaires omettent souvent de faire . Bien souvent d'ailleurs , ces variations donnaient une indication sur l'appartenance à tel ou tel village ,ou de région, de l'interlocuteur !
Je brûle de connaître ces nouveaux mots , dont certains ressusciteront peut-être de vieux souvenirs !
A bientôt donc !
Totoll

" Horas non numero nisi serenas "

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Re-bonjour,

J'étais en train de vous rédiger un long mail, et mon ordi s'est éteint...
Je vous écrit un petit peu plus tard...quand je serai moins énervée...!
Fanette

55

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Tiens-tiens...! ça vous arrive aussi ?!  Consolez-vous , j'ai été également piégé sur une page entière plein cadre ! ...J'étais fou !
Seule attitude : enregistrer à chaque fin de phrase  , c'est fastidieux , mais ça limite les dégâts !....

" Horas non numero nisi serenas "

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Je reprends donc mon mail, souhaitant ne pas être interrompue cette fois-ci !

Je suis d'accord avec vous concernant les variations de vocabulaire d'un vallon à un autre...
Bien sûr, mon morvandiau est un peu loin, me reste quelques mots ou expressions. Je peux, cependant, faire appel à ma mère.
Ce patois provient du Bazois.

Quelques mots qui me reviennent :

"Chafreugner" : chercher quelque chose avec bruit.
"Beurdin" : quelqu'un d'un peu simplet ou qui prends des risques.
"Feurssiolle" ; la faisselle où s'égouttait ce délicieux fromage blanc...
S'accâpir" : quand la poule se replie sur elle-même après avoir creusé un trou dans la terre, en s'ébattant.
"Grouer" : la poule qui couve.
"Nises" : les asticots.
"Barriau" : petite barrière.
"Drâler" : se promener, errer.( l'a vou don qu' t'es allé drâler ?)
"Tchou" : trou ( du c...). Même mot employé en créole guyanais, par ailleurs.
" Bicher" : j'te biche ben : je t'embrasse. (Il y a aussi : Bibis avec un doute sur l'origine, pour bisous)
"Lessie" : l'étage, au-dessus des écuries où était stocké le foin.
Voilà, en vrac, quelque mots qui me viennent à l'instant.
Ceux que vous avez mentionnés, j'en connais la plupart, et sont pratiquement les mêmes que les miens.

Quels mots ou expressions recherchez-vous spécialement ? Je pourrais vous aider...
Vive le morvandiau !
A bientôt.
Fanette

57

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Merci de vos adjonctions , très précieuses ! ...
Comme vous pouvez le constater , certains sens de mots se "recoupent "avec ceux que vous avez pu lire dans ma liste , comme "grouer " qui signifie couver , d'où l'emploi qu'en avait fait ma mère : "aimer se faire grouer " en parlant d' un enfant. Les "nises " avaient été déformées en "mises " , d'où "mouches à nises " et non "à mises" , comme elle le disait . Par contre , j'ai du mal à raccorder " beurdin " et le verbe "être ébeurdiné " qu'elle utilisait , et qu'on pourrait traduire comme "rendu un peu fou " , donc "désorienté ", ne plus savoir où on en est ?...
D'autre part , si vous habitez en région parisienne , je vous signale qu'il existe un journal qui s'appelle "Le Morvandiau de Paris " , auquel ma grand-mère était abonné et dont certains articles ou anecdotes amusantes étaient écrits " en morvandiau " , MAIS elle faisait remarquer souvent que " par chez nous , (donc du côté d'Autun ) on ne dit pas comme ça ! " ..., d'où , ainsi que je vous le disais , l'existence de sortes de véritables "sous -patois " locaux !.... Dans la Sarthe , par exemple , le verbe "croire " se prononce différemment dans le nord ou le sud : au nord , on dira " j' kois bin " (je crois bien) , alors que le sud dit plutôt " j'krè bin " : la prononciation du "r" est rétablie !  Le roulement des "r" diffère en Morvan ,où il est prononcé "du bout de la langue " alors qu'en Sarthe  la langue est plus "en arrière "et le "r" est plus , je dirais "grossièrement  roulé " !...
Ceci dit , le Bazois est peu distant de Saint Prix , qui se trouve à la limite de la Nièvre , et on devrait logiquement retrouver d'autres similitudes ... Demandez vite à votre mère de faire une liste , comme je l'ai fait auprès de la mienne !! car sinon , vous n'auriez pas eu le plaisir de lire ces lignes !....
Merci Fanette , et à  bientôt !
Totoll .

" Horas non numero nisi serenas "

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

C'est avec plaisir que j'apporterai ma pierre à votre édifice...
Cependant, je pars travailler, aussi, je vous écrirai ce soir...
Je n'habite pas la région parisienne, mais la Guyane....
A bientôt !
Fanette

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Bonjour, cher payse,

J'arrive du boulot, et c'est avec plaisir que je vous retrouve ; ne m'en voulez pas si ce sera plus court qu'hier....

"J'y crè ben...."Avec le "r" très roulé.... le " è" très accentué....! Avec le "y" mis à beaucoup de sauces....!
"Ebeurdiné", oui, devenir un peu fou, par un choc, une forte contrariété.
Commme "Beurdineries" dire des bêtises....
" Te vas te faire tanner " (prononcé  tan), pour un enfant qui n'obéit pas et qui va se faire corriger !

Ce journal existe -t-il toujours ? ( Le Morvandiau à Paris ).
Si oui, je suis preneuse tout de suite !

Dans ma petite bibliothèque, je possède 2 livres sur le Morvan.
"Mollerin sôs Droune" de Lai Pouellée ( Château-Chinon) et " Vaicances ai Yocotai " de Lai Pouellée aussi.
Je vous conseille vivement ces 2 trésors....
J'y retrouve beaucoup de similitudes avec notre patois.
Très riche en vocabulaire morvandiau, avec traduction, s'il vous plaît ! ! !

De vous écrire sur le patois me remue beaucoup de souvenirs....
Si j'avais le pouvoir, je demanderais " d ' imposer " l'enseignement du morvandiau...
Tout comme  en Bretagne et autres régions.

Bien, à me relire, je suis un peu émue et peu riche à votre attente.
Et si on classait les mots par rubrique et par ordre alphabétique , avec exemples  à l'appui, quand cela est possible ?
Je ne connais pas, hélàs, le dictionnaire que vous mentionnez.
Mais je vais le rechercher par les outils informatiques, on ne sait jamais....

A très bientôt.
J'vous biche ben !
Fanette

60

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Vous trouverez sans peine le site du Morvandiau de Paris sur Free ou directement sur http://www.lamorvandelle.org
Quant au Glossaire du Morvan , d'Eugène de Chambure , il a été réédité en 1978 par une société d'édition marseillaise "Laffitte Reprints " et seulement à ...300 exemplaires ! Inutile de vous dire que lorsque je l'ai commandé en 2000 , il était temps que je me presse ! Mais étant donné le renouveau actuel pour les parlers régionaux , une nouvelle réédition sera peut-être un jour envisagée ? ce serait en tout cas à souhaiter .
A propos du verbe tanner , ma mère ne l'employait que dans le sens classique d'importuner , d'embêter ...Par contre , pour corriger , sermonner un enfant , elle parlait de "tiauler " : " Si tu continues , tu vas te faire tiauler !"...
Les mots que j'ai mentionnés sur ce site sont exclusivement tirés de la liste établie par ma mère , qui, en fait, n'a passé que sa petite enfance à Saint Prix (jusqu'à 9-10 ans ) pour aller rejoindre ses parents à Paris , donc après la guerre de 14 . Je n'ai jamais connu mon grand-père maternel , mort de tuberculose 2 ans avant ma naissance ...Pauvre homme , qui a dû travailler dès 12 ans au Thélots ( il disaient au T'lots ) qui étaient une usine d'extraction de schistes bitumineux près d'Autun , puis dans une fabrique de sabots , après quoi , il a quitté la Saône et Loire pour venir à Paris et travailler , comme beaucoup d'autres morvandiaux , dans une fabrique de meubles " du Faubourg " (Saint - Antoine , bien sûr ) comme "vernisseur au tampon " ; je vous laisse imaginer les conditions de travail ! et c'est ce qui en fit la victime de choix pour une tuberculose  ; ma mère m'a raconté qu'un jour ,  à bout de forces , il s'était écroulé dans le caniveau , sans que personne n'eût daigné lui porter secours : tout le monde pensait qu'il était saoûl , alors qu'il n'a jamais bu la moindre goutte d'alcool !...Un homme d'une bonté infinie . Quel regret de ne l'avoir jamais connu !... C'est la vie , hélas !...
  Il est certain que les mots que vous ajouterez parleraient plus à ma mère ,qui en avait beaucoup oublié depuis son départ du Morvan ; de plus , ma grand mère , comme tous les provinciaux "montés " à Paris , cachait le plus possible son parler , sans cependant réussir à éliminer totalement ses roulements d'"r" !....elle avait le complexe du "terroir " ! C'est elle qui nous avait fait connaître Le Morvandiau de Paris , auquel elle était abonnée de longue date ....
Voilà pour cette courte évocation familiale ....
A très bientôt !
GG.

" Horas non numero nisi serenas "

61

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

On a aussi

Un heurchon : hérisson
Un cheillas : un noeud
Les beurches

62

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Merci , mais que sont exactement les " beurches " ?...
Pour " hérisson " le Chambure indique " heureçon " , ce qui met bien en lumière des différences de prononciation suivant les endroits ...
Par contre , pour "cheillas " ou "chaillas" , il indique : "Tiges de chanvre , et en plusieurs lieux , de lentilles , de  pois , lorsqu'elles sont dépouillées et réduites à l'état de paille sèche ...Peut-être s'en servait-on pour lier autre chose en faisant des noeuds ??? A voir...

" Horas non numero nisi serenas "

63

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

totoll a écrit:

- BAGOTTER  : se déplacer , dans le sens  de perdre du temps en déplacements inutiles .
- la BOUËLE : le ventre .

Très intéressant !

En langue de spécialité, on dit d'un signal audiovisuel qu'il bagotte quand on le capte pour le perdre presqu'aussitôt avec répétition de cette alternance sur un intervalle donné. Le bagot ou bagottement signifiant alors une acquisition intermittente du signal : il s'agit d'une dégradation (provisoire le plus souvent) et non d'une coupure au sens strict.

La bouële m'a immédiatement fait penser à l'anglais belly dont l'origine est germanique. totoll, tu connais l'étymologie de bouële ?

64

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Oh, tu sais , ce n'est déjà pas mal de s'en être souvenu ! Je ne sais pas si les morvandiaux se posaient beaucoup de questions sur l'origine des mots qu'ils utilisaient !!...  Après avoir bien mangé , ma mère disait : " Tu as la bouële bien pleine ! "...
Je n'arrive même pas , d'ailleurs , à retrouver ce mot dans le De Chambure !...

" Horas non numero nisi serenas "

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Avoir un gros ventre : avoir une bouaque.
Dans le Bazois...!
Fanette

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

t'o dl'é bouèle fils! t'y mige qu'man une treue!
Voilà à ce qu'aurait pu me sortir mon grand-père de Curgy mais qui venait de St prix, je crois!


Bonjour à tous.
Je m'invite dans ce forum, car ça fait du bien de rrrrrrouler les "r" de nouveau.
Connaissez-vous les ribouis ?
Chez nous ce sont les doigts

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Les Beurches = les buissons, la campagne.

il vit au fin fond des beurches : il vit dans le c.. du monde!

Les pieumas = les bras


pour le de Chambure :
je viens de faire une demande de copie à la Bibliothèque Nationale de France- j'attend le devis

sinon il est commandable sur le site de l'ABELL http://www.u-bourgogne.fr/ABELL/site/ca … &fin=6
au prix de 23 euros

Laurent.

68 Dernière modification par totoll (20-03-2007 10:47:32)

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Bienvenue à tous les Morvandiaux , et à ceux de Saint Prix ,en particulier , où le grand-père maternel de ma mère, Louis Bondoux , y était forgeron ...
Effectivement , vous parlez de "treue" , je pense qu'il s'agit d'une pomme de terre , que ma mère appelait "treuffe" (voir mon petit glossaire!) ; le mot de "bouèle " vous est connu également ,pour désigner le ventre .
Quel dommage que ma pauvre mère ne soit plus , pour parler de tout cela avec des Morvandiaux "de souche " !....

" Horas non numero nisi serenas "

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

totoll a écrit:

vous parlez de "treue" , je pense qu'il s'agit d'une pomme de terre

Ne s'agirait-il pas d'une truie, selon la citation ?

70

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Oui, effectivement , ce doit être plutôt cela ...et donc à rapprocher de ..."couèssot" ! (cochon) .

" Horas non numero nisi serenas "

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Une treue : une truie...
Toujours dans le Bazois !
Fanette

72

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

C'est noté, merci !...(à ajouter au dico!)

" Horas non numero nisi serenas "

73

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

la BOUËLE : le ventre


en allemand: le ventre= der Bauch

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Je vous le confirme : la treue c'est la truie

Chez nous il y a une vilaine insulte : Treue de pian! (c'est la fille facile), car le pian c'est le fossé.

-ya :  l'eau

-yapou : ca veut dire euh...... yapou! C'est très dur à traduire en un mot, en fait mon père dirait d'un fruit trop mûr qu'il est  tout yapou, ou tout drouillou .

la greuche : la grenouille
tu vas aux greuches : ton pantalon est trop court

amitié

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Totoll :
"Beuzenôt : besogneux (?) , besoin (?)"

Le Beuzenôt c'est l'idiot bête, c'est comme le beurdin en plus simplet!
tout est dans la nuance...

Je ne suis pas du tout linguiste, mais je pense que le beuzenot  se rapproche du mot beuze utilisé maintenant pour signifier une anerie.(Voir le film du même nom...)

Tu proposais "besogneux (?) , besoin (?)", ce qui colle plus avec le mot beuse, qui pour mes anciens signifie sac en toile.
Quand j'allais au lycée j'avais une beuse (un sac US) en guise de cartable.

76

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

L'iâ  (ou l'ya) pour l'eau , se dit un peu partout , notamment en Sarthe : J'crè ben qui va tomber d' l ' ya ...(est-ce le raccourci pour  l' ia-o )?
Par contre, pour ma mère , un "pian" était une haie et non un fossé ....et pour un fruit trop mûr , c'était sans le moindre doute , un fruit "Yotou" ( >une pomme yotouse)
Drouillou est sans doute à rapprocher de "gidrou" , dont le jus s'échappe à la moindre pression ?.... à moins que cela n'évoque la "drouille" , c'est-à-dire la ...diarrhée ! C'est ce que laisse entendre  De Chambure qui cite "droillou" , dont il existe des variantes un peu partout ...

" Horas non numero nisi serenas "

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Quand quelqu'un sort de la route en voiture, on dit qu'il s'est mis dans l'pian. J'ai donc toujours associé ce mot au fossé qui longe les routes.
Ta version pourrait me convenir puisque je m'apercois que je n'ai pas de mot pour haie, alors que notre pays bocager en est couvert.
(Mais ça ne colle pas avec ma "treue d'pian"
je vais demander une confirmation à ma grand-mère.

Il semble que notre patois diffère malgré des origines communes

Dans ton dico j'ai trouvé : rebeuiller : redonner . ( v. r'beiller ),
Pour moi rebeuiller veut dire retourner , mon père me dit
"r'beuilles-y" pour me dire de gacher du ciment et du sable  ou "touilles-y"  mais touiller c'est mélanger
(on touille le café on r'beuille de la terre)

pour ton dico j'ai un adjectif  à te proposer:

reutné = défini quelquechose qui est carbonisé  dans une poêle

78

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Pour "rebeuiller" , c'est toi qui dois être dans le vrai , car, effectivement, en relisant le brouillon que j'avais fait à l'époque , mais que ma mère n'a malheureusement pas eu le temps d'annoter intégralement , le verbe rebeuiller est laissé sans "traduction" ...Tes remarques sont donc ici , tout à fait les bienvenues !... Pour remuer , ma mère employait très souvent le verbe "rouager " , par ex une soupe , ou tout mélange liquide à rendre plus homogène ...
Pour la "treue de pian " , ce pourrait être la fille facile qu'on trousse derrière une haie !!..(donc un pian !) ...à vérifier !

" Horas non numero nisi serenas "

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Je reli donc ton dico et me permet de te faire quelques remarques

"une BEURREE : une grosse averse ".
On dit plutôt une ROUCHEE (y en rouche : il pleut à verse, comme
vache qui pisse!)

"Les BEURSAUDES : plat constitué de résidus de graisse de porc ."
Pour moi les beursaudes c'est ce que beaucoup appèle les grattons.
C'est du lard (avec parfois un peu de viande) fris et pressé lorsque l'on tue le cochon.

"- BIOT , BIOTTE : blet , blette ( en parlant d'un fruit ) ."
Les biottes sont les betteraves.

-tu peux rajouter
-BRAMAN : bien ( qu'man qu'te vai ? y va braman)
-BRAILLER : crier (sûrement à rapprocher de braire) (y a le ch'tio qui braille)

-"une Calât : une noix ."
On dit un calat.

si ça t'interresse, je continue

cordialement

80 Dernière modification par totoll (22-03-2007 11:09:14)

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Bien sûr , tu peux faire toutes les remarques ou adjonctions voulues ! comme ce que tu ajoutes au mot " biot " (blet) donc ....semblable à une betterave ramollie !  .Mon petit glossaire n'était qu'une ébauche, qui ne demande qu'à s'enrichir !...
Je vais m'absenter jusqu'à fin Avril , mais ce  que tu pourrais faire  avant de continuer , c'est d'essayer de classer les adjonctions concernant chaque mot ou expression , en suivant l'ordre alphabétique à partir duquel j'ai composé mon "glossaire "  , cela faciliterait les recherches ou les comparaisons , car sinon tout va être en ordre dispersé  et je vois que le dossier commence à s'épaissir !...
Mais tu peux faire cela d'abord au fur et à mesure , en apportant tes corrections en fonction des contacts "locaux"que tu possèdes et auprès desquels tu te renseignes , et en tapant cela  par ex. sur un document Word à part et m'en expédier éventuellement une première "moûture " à mon adresse e-mail ( gd.gros@yahoo.fr ) , pour faire paraître ensuite " l'édition " définitive sur ce site . Qu'en dis-tu ?

" Horas non numero nisi serenas "

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

C'est une très bonne idée. Je dois retourner au pays début Avril.
Je vais en profiter pour mettre à contribution ma famille. Je met en ordre et t'envoi tout ceci  dès que c'est dispo.
A la revoyure!

82

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Bonjour à tous/ Bonadié teurteil,

Totoll, je fait un site sur les langues de Bourgogne.

Concernant le bourguignon, j'ai plus de 17 000 mots, il assemble le morvandeau et le valsaônois qui sont deux variantes spécifiques du bourguignon. Techniquement on appelle celà des topolectes, n'est-ce-paas?

En réalité, je fais un dictionnaire que jamais personne n'a réalisé, unifier toutes les variantes du bourguignon. J'ai compris l'écriture dialectale, mais il me faudrait un spécialiste pour ne pas trop m'égarer...

Bref, je connais bien le valsaônois.
Je cherches personnellement à me procurer le Chambure, on peut l'avoir sur le site de ABELL c'est une association universitaire à Dijon, mais ce n'est pas le vrai Chambure... de plus quand on leur demande quelque chose ils ne me répondent jamais.

Je suis d'Auxonne en Côte-d'Or, nous avons fait toutes les enquêtes pour le valsaônois, mais le problème c'est qu'il est impossible de publier tout ça en livre, pour x raisons...

Ceci dit votre initiative excellente et réjouissante de votre dictionnaire morvandeau me plaît.

Il serait intéressant d'en discuter si vous le souhaitez, je vous fait part de mon adresse électronique

liaudinna@yahoo.fr

Bien cordialement et bonne continuation à tous.

A bientôt / Van-ma
coteronne

PS: j'ai fait mon inscription, mais pour le moment ça ne marche pas, je risque de me retrouver avec deux noms d'utilisateurs?

83

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Salut à tous,

Je suis originaire d'Autun, comme mes parents, grand parents..

donc pour rebeuiller , je confirme que c'est retourner qqch, fouiller..

et pour le cheillas ou cheuillas (bon jsuis pas sur de l'orthographe, car je l'ai tourjours qu'entendu, pour moi c'est bien un noeud, car quand mon père va à la pêche et que la ligne s'emmele, il dis aller encore un cheuillas/cheillas

Enfin pour l'instant je n'ai pas de mot en tete mais si j'en entend d'autre ou qu'il m'en reviennent quelques uns je vous en ferais part.

84

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Bonjour à tous , me voilà revenu !...
Pendant mon petit séjour extra-muros , j'ai repensé à ce fameux mot d ' "ébeurdiné "  , que ma mère employait pour désigner quelqu'un qui n'avait plus ses idées bien en place ; rien d'étonnant , puisqu'un "beurdin" est synonyme d'imbécile , d'idiot ou d'étourdi ... Être "ébeurdiné " signifierait donc " être un peu abruti " , étourdi accidentellement et se trouver dans une sorte d'état second faisant agir dans une confusion d'idées ???.
A propos du de Chambure , celui que je possède est un volume de 966 pages , mais c'est une réédition et j'ignore combien en possède l'édition originale .

" Horas non numero nisi serenas "

85

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

-yapou : ca veut dire euh...... yapou! C'est très dur à traduire en un mot, en fait mon père dirait d'un fruit trop mûr qu'il est  tout yapou, ou tout drouillou .

la greuche : la grenouille
tu vas aux greuches : ton pantalon est trop court

Bonjour, les greuches plutot les ecrevisses
les gernouiailles les grenouilles
tout c'ment  les sanlais, les ièves, i pso tout c'que s' miges ou qu' s'aitrape.
Deplus le patois etant a la base un langage uniquement parlé il est dificile de vouloir poser des mots l'hortographe et l'ecriture n'exiqtant pas chez les paysans morvandeaux .
bonne journee a +

86

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Il me revient souvent quelques termes utilisés par ma grand-mère et
ma mère, toutes deux originaires d'Autun.
Je ne suis pas certaine de l'orthographe mais absolument certaine du
sens :

- "piolé/e" adj. : qui a des taches de rousseur
- une "gouine" n.f. : une poupée "Prends ta gouine et tiens toi tranquille"
- des "polotes" n.f. de cheval : de grandes dents chevalines
- une "treue" n.f. : une truie
- une "treue de bouchure" n.f.: une femme légère (un peu une insulte)
- "bouchure" n.f. : une haie
- "rémanier" v. : rechigner, grommeler
- "rambillot" n.m. : le nombril
- "chorion" n.m. : un enfant tout rachitique, petit, maigrichon "un vrai chorion"

Voilà, s'il me revient d'autres expressions, je ne manquerai pas de vous les envoyer !!

87

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Mimi71 ne serait ce pas le diminutif de Myriam?
Sinon je vois que depuis l'année dernière les ajouts de mots avancent
Après un an de non consultation je me suis souvenue de ce site car j'ai encore recemment été accusée de parler Morvandiaux ce qui est pour certain peu conpréhensible! Bonne continuation, je veux juste ajouter que le Morvandiaux est encore une langue vivante pour nous et que donc s'il y a certaines disparités dans la définition des mots c'est parce que la langue évolue toujours, avec mon compagnon nous avons vécus notre enfance à 20Km l'un de l'autre et n'avons pas les même mots ou définition parfois.

88

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Je  suis originaire de la niévre et je sais pas si c'est du morvandiau mais je connais:
Le temps s'abergnaudit il tomberait ben une argnapée ( le temps se noircit il tomberait bien une averse).

89 Dernière modification par totoll (26-10-2007 22:11:14)

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Merci à Styxlad pour vos adjonctions très précieuses ! Je ne connaissais que 2 des mots que vous citez : " la piole " et " la rambille " ou "rambillot " ; je tiens ces mots de la bouche même de ma mère , qui quitta son Morvan natal dès l'âge de 10 ans pour rejoindre ses parents "montés " comme l'on disait , à Paris ..., et habiter dans "Le Faubourg " (Saint - Antoine , bien évidemment , comme bon nombre d'autres Morvandiaux ...)
Un enfant maigrichon était qualifié de "chôlat " (orthographe purement phonétique !)
Un mot également pour BOB , qui cite un mot extrêmement intéressant en parlant " d'argnapée " pour une averse . Ce mot me disait quelque chose , pour lui trouver vaguement une ressemblance phonétique avec un mot entendu en Sarthe , et effectivement , en recherchant dans mon petit glossaire de parler sarthois , on parle de " RENAUPEE " pour désigner une averse , mais aussi , par extension , on parle de " Prendre une renaupée " pour dire " prendre une bonne râclée " !!...Amusant .
  Toutes ces ressemblances  ne font qu'accréditer de plus en plus fortement mon opinion selon laquelle ces soi-disants "parlers régionaux " sont bel et bien de " l'ancien français " , issu du Moyen-Âge ou même encore bien avant ! Pourquoi alors les "Neuzilles "dans le Morvan et les "Nouzilles " dans la Sarthe pour désigner les noisettes ??? Et ce n'est qu'un exemple ...

" Horas non numero nisi serenas "

90

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

A Totoll,
Je t'ai écrit un message mais il ne veut pas partir en cliquant sur poster. J'essaie à nouveau.

91

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

D'lavou qu'ô tè mére?
Au moment où je m'apprête à répertorier le patois d'Alligny-en-Morvan qui se parlait quand j'étais petit, je découvre ton message qui m'étonne. Je ne reconnais que très peu de mots. Exemple: une queuche...
Une piole, pour moi, c'est une tache de rousseur. On appelait piolé un copain dont le visage était couvert de tache de rousseur. Si je trouve le temps de faire mon lexique, je te l'adresserai.
                                                               A+
                                                             Le Guiaude

92

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Merci au Giaude de nous rejoindre sur le site morvandiau !
Tu as raison : une "piole " est peut-être une tache de rousseur , mais ma mère extrapolait souvent pour désigner toute tache colorée sur la "piau " ! Mais à coup sûr , une "gole " était un bouton ou en tout cas qqh. "en relief " ...
Un "queuche " était sans aucune discussion une cuisse , de volaille ou autre , tandis qu'une "ole " était une aile !...
A propos : Alligny est -il dans le 71 ou le 58 ?

" Horas non numero nisi serenas "

93

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Bonjour,
Je serai toujours heureux d'apporter ma contribution mais, en ce moment, j'ai du boulot par dessus la tête.  Je ne trouve jamais le temps de me mettre à mon lexique.
Il y a deux Alligny dans la Nièvre. L'un près de Cosne, l'autre  (Alligny-en-Morvan) à la limite de la Côte d'Or, à 9 km de Saulieu, à 14 km du Lac des Settons.

94

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Entendu dans le Nivernais central:
Un arcier
un guichard

les deux voulant dire: un frelon

95

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Merci de ce précieux apport ! Dans le genre " insecte piqueur  " je ne connaissais que " la gourle " - guêpe .
A la suite de votre message , je me suis immédiatement plongé dans la Bible de "de Chambure " ... et j'ai effectivement trouvé l'appellation "guiché " ou " guichon " - ce dernier " dans quelques parties du Morvan " , précise-t-il .
Par contre , je n'ai pas trouvé "arcier ". Il y a peut-être d'autres orthographes ? ou il s'agit peut-être d'un mot provenant d'une région voisine - Berry , ou autre ?...

" Horas non numero nisi serenas "

96

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Bonjour Fanette,

En fait voila, je t'envoi un mail car nous sommes installé dans la Nièvre depuis quelques mois et nous allons nous pacsé.
Je souhaite informer ma famille par le biais d'un patois bien de chez nous

peut tu m'aider sur la transformation du texte en patois ?

bonne journée

Alise

fanette973 a écrit:

Re-bonjour,

J'étais en train de vous rédiger un long mail, et mon ordi s'est éteint...
Je vous écrit un petit peu plus tard...quand je serai moins énervée...!
Fanette

97

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Merci TOTOLL d'avoir créer ce dictionnaire car j'ai déménager et je suis dorénavant sur limoges.
Vous me faliciter la vie et vous êtes ma preuve car lorsque j'utilise une expression ou un mot morvandiau je leur envoie la signification que cela se dit et que c'est français.  J'ai vécu à la porte du morvan, partagé entre gueugnon et autun.
Encore MERCI

98

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Pat-LeMans a écrit:

Bonjour,

Dans le cadre de completer un de mes sites, je recherche un dictionnaire du "patois sarthois".

Savez vous si il en existe un ??

A defaut, quelqu'un ourrait il m'en faire un ?? Je mentionnerais bien entendu la provenance des definitions, du genre "ce dictionnaire a ete realise par "Vous".

Merci a vous.

Je possède une copie d'un dictionnaire de patois sathois ou dialecte du haut maine qui avait été réalisé par un éminent patoisant nommé Roger Verdier.
Il avait édité également une grammaire et d'autres recueils de contes et romans
A voir de quelle façon je pourrai les mettre à disposition

99

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

Je possède aussi un petit lexique , qu'un ami m'a offert , et qui est une photocopie d'un opuscule intitulé " Langue et langage - Le Sarthois de A à Y " , préfacé par J-C Boulard . Mais j'ignore sa provenance ...( j'ai tout lieu de penser que c'est une copie - peut-être partielle - de l'ouvrage de Verdier , mais sans certitude ! )

" Horas non numero nisi serenas "

100

Re : Dictionnaire du Patois morvandiau .

BEPS a écrit:

Merci TOTOLL d'avoir créer ce dictionnaire car j'ai déménager et je suis dorénavant sur limoges.
Vous me faliciter la vie et vous êtes ma preuve car lorsque j'utilise une expression ou un mot morvandiau je leur envoie la signification que cela se dit et que c'est français.  J'ai vécu à la porte du morvan, partagé entre gueugnon et autun.
Encore MERCI

J'ai envoyé un message comportant le titre d'un journal "Le Morvandiau de Paris " ; ce message n'a pas paru , malheureusement , alors qu'il n'avait rien de particulièrement publicitaire .
La rédaction est libre d'apprécier ce fait , c'est son droit . Mais elle a aussi le devoir d'en informer l'auteur de l'insertion , c'est la moindre des choses ....
Merci à elle .

" Horas non numero nisi serenas "

Messages [ 51 à 100 sur 139 ]

forum abclf » Pratiques linguistiques » Dictionnaire du Patois morvandiau .