Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

Répondre

Répondre

Rédigez et envoyez votre nouvelle réponse

Vous pouvez utiliser : BBCode Images Binettes

Tous le champs doivent être remplis avant d’envoyer ce formulaire, ou alors vous avez utilisé la fonction copier/coller qui n'est pas supportée par l'éditer de texte.

Information obligatoire pour les invités


Information obligatoire

Revue du sujet (plus récents en tête)

907

Difficile, en effet, de trouver l'aisance ailleurs qu'en haut du panier !

906

En moins de deux on peut se retrouver seul, c'est mathématique.
Rien ne vaut un remède de cheval pour se remettre en selle.
Vivre en bonne intelligence avec des cons n'est pas forcément très malin.
Mieux vaut faire partie du haut du panier pour vivre dans l'aisance..
Paradoxalement, il est difficile de rester dans les clous quand on est complètement marteau.
On vit dans une société où il y a de plus en plus d'écouteurs et de moins en moins d'entendement. .

Musique de Chambre

Pour la première fois au 21ème siècle, l’orchestre du Palais-Bourbon s’expose à ne pas jouer de concert faute d’un accord qui s’avérerait hors de portée de la majorité. Il va se trouver contraint de composer pour éviter les fausses notes. Les trombones s’activent déjà en coulisses mais les violons sont loin d’être accordés. Ce n’est pas Gérard Larcher qui nous dira le contraire. Les ténors de l’opposition sont partis pour interpréter leur propre partition pour un résultat final plus proche de la petite musique qui nuit que de la lettre à Elisabeth. Eviter la cacophonie ne sera pas une entreprise facile avec assurément quelques bémols à la clé. Et si l’orchestre s’en sort, le tempo de l’œuvre devrait tendre vers le lento plutôt que vers l’allegretto. Dans ces conditions il est probable qu’il ne jouera qu’avec parcimonie la Symphonie n° 49.3, évitant ainsi que son air de Valls fasse tourner en bourrique l’hémicycle. En tout état de cause, son objectif que l’on peut qualifier d’ambitieux sera de jouer plus fréquemment l’hymne à la joie que le requiem pour un con. Et d’éviter que la musique de chambre ne se transforme en concerts de rues. Ce n’est pas joué d’avance.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

905

« Une surveillance de tous les instants est indispensable si l’on veut éviter que la viande cuite à l’étouffée et les viandes froides soient au menu de l’été dans les Ehpad » !

904

Les individus qui passent leur temps à faire des réflexions feraient mieux de se regarder dans une glace.
Entre un interne et un interné dans un hôpital psychiatrique il n'y a qu'un accent. C'est fou l'importance des accents dans la langue française.
Mieux vaut être bien entouré que mal barré.
Paradoxalement les contrevenants ne sont pas toujours contre venir et il leur arrive même d'être partants pour tout..
Les jeux d'écriture sont rarement sources de jeux de mots.
On met plus facilement les pieds dans le plat quand on n'est pas dans son assiette. .

Chaud effroi

Une canicule qui revient et c’est le chauffe-qui-peut général. Il faut dire que depuis 2003 la population est un peu échaudée par les emballements thermiques. Les irruptions de pics de chaleur dans l’hexagone font plus souvent parler d’eux que les éruptions du piton de la Fournaise à la Réunion. Car paradoxalement le réchauffement de l’atmosphère a tendance à en refroidir plus d’un, au sens propre comme au sens figuré. La différence entre la canicule et le crématorium n’étant en fin de compte qu’une question de réglage de thermostat. Une surveillance de tous les instants est indispensable si l’on veut éviter que la viande cuite à l’étouffée et les viandes froides soient au menu de l’été dans les Ehpad.
Plus le thermomètre s’envole plus les esprits s’échauffent et plus les individus à sang chaud ont du mal à garder la tête froide. Même les experts en climatologie, pourtant diplômés après de longues étuves supérieures et un passage par Moite Sup, sont en surchauffe permanente à force de répéter que le problème devient de plus en plus brûlant. La fonte des glaces devient dramatique, on ne peut plus faire cent mètres sans que les boules vanille – chocolat ne vous coulent sur les doigts. Et le pire est qu’il se passe la même chose avec fraise -citron, c’est vous dire la gravité de la situation. Mais après tout, la sécheresse n’a pas que des inconvénients, on n’a beaucoup moins de chances de se retrouver traîné dans la boue par des négationnistes du réchauffement climatique.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

903

Le futur est à l'avenir ce que le participe est au passé.
La présence de cervelets n'a jamais garanti l'absence d'écervelés.
On dira ce qu'on veut mais mieux vaut des doléances à la con que des condoléances.
Les jugements à l'emporte-pièce finissent toujours par coûter cher..
Tirer les ficelles n'est pas dans les cordes de celui qui peine à tisser des liens.
Les individus qui vous tiennent tête finissent toujours par vous la prendre.

France à la découpe

Les circonscriptions électorales relevant d’un découpage très souvent politico-saugrenu, il me paraît opportun d’évoquer brièvement les départements issus d’un découpage remontant à la Révolution, période où l’on savait s’y prendre pour découper proprement. Voici donc quelques conseils que le guide Michelin et Micheline Leguide, gérante d’une agence de voyages renommée de Morteau-la-Saucisse, n’auraient pas dédaignés.
Si vous êtes un globe-trotter doté d’un sens de l’orientation limité et un peu hésitant dans le Doubs, il faut savoir que chercher Savoie peut rapidement vous conduire à vous retrouver dans l’Ardèche, contraint de faire la Manche. Faites attention, vous n’êtes pas sur la bonne voie !
Si vous ne tenez pas à perdre le Nord, il ne s’agit Pas-de-Calais en découvrant la Somme.
Si le côté Gironde ou l’aspect bien en Cher de la France n’a pas l’Eure de vous plaire, rien ne vous empêche d’opter pour la Creuse.
Sauf à être doté d’un caractère de chameau, il est à noter que le voyageur qui parcourt la Drôme adhère, idem pour la Côte d’Or qui d’ordinaire reste sur vos tablettes.
Si vous trouvez la Nièvre mièvre et l’Orne morne, il est probable que vous soyez à l’Aube de juger les Côtes d’Armor indignes d’une cote d’amour. Continuez de parcourir le pays, vous finirez par trouver le gros Lot, mieux vaut Tarn que jamais.
Et pour conclure j’ajouterais que si nul n’est au-dessus des lois, Tulle reste fidèlement en-dessous de la Loire.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

902

Vous êtes fidèle à vous-même !
Je retiens plus particulièrement Les chauds lapins ont toujours tendance à courir plusieurs lèvres à la fois !

901

Etre en cheville avec un casse-pied est une entorse à la logique.
Etre en bons termes est un bon début pour arriver à ses fins.
Les chauds lapins ont toujours tendance à courir plusieurs lèvres à la fois.
La fuite des cerveaux je veux bien mais dans quel hémisphère ?
Quand on aime, on ne compte pas. Le problème se complique quand on aime compter.
Quand j'entends parler d'art de la guerre, je ne peux m'empêcher de penser que ses chefs-d'œuvre sont des natures mortes.

Le poids des mots

Il fut un temps où un magasine célèbre avait pour slogan « le poids des mots, le choc des photos ». Aujourd’hui, qui ne pèse pas ses mots provoque le choc, il n’y a pas photo. S’affranchir de peser ses mots revient à ne pas affranchir ses lettres quand elles ont été pesées, c’est voué à l’échec. Des mots lourds de sens ne sont jamais à prendre à la légère, sauf à passer pour un timbré, voire pour un taré. Notons au passage que le délateur fait exception à la règle, passant dans tous les cas pour une balance qu’il pèse ou non ses mots.
Le livre n’étant pas une unité de mesure du poids, ou plutôt de la masse diront les puristes avec gravité, il est inutile d’en faire des tonnes en accumulant les tomes, de Savoie diraient les puristes alpestres à l’humour bien senti. Même un bouquin de régime ne doit pas être écrit dans un style en pesée pour ne pas semer un doute légitime chez le lecteur en surpoids.
De manière générale, une tournure de phrase un peu lourde peut facilement passer pour un signe de légèreté chez un écrivain ayant un certain poids dans la profession, d’autant plus s’il s’agit d’un poids lourd de l’édition. La légèreté de la plume sera toujours un atout, que l’ouvrage soit édité chez Plon ou chez Tartempion ne change rien à l’affaire.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

900

Un jour viendra où certains iront se terrer sur la Lune, lassés de tous ces gens mal lunés sur Terre.
Quand on n'en fait qu'à sa tête, mieux vaut ne pas perdre la face.
Mieux vaut être regardé avec des yeux de biches qu'avec dédain.
Arrondir les angles relève souvent de la quadrature du cercle.
Si souffler n'est pas jouer, que penser des instruments à vent ?
Ne contrariez pas un gaucher, il pourrait vous mettre une droite. .

Faire et défaire

Le verbe faire est partout, impossible de s’en défaire. Pas une conversation à bâtons rompus où au détour d’une phrase on ne croise pas le faire. On ne peut rien y faire, c’est un fait. Pas forcément un bienfait en fait, l’usage intensif de ce verbe relevant d’un déficit lexical tendant immanquablement à afficher un air défait sur le visage de tout linguiste qui se respecte. Et on a beau faire, un air défait n’a rien à voir avec un air de fête. Un lacet défait non plus mais lui au moins on peut toujours le refaire. L’envahissement est tel que même lorsqu’on n’a rien à faire, on trouve toujours le moyen de faire la sieste. Aucun doute on a fort affaire avec ce verbe faire. Vous vous laissez faire dans le monde des affaires ? Vous êtes refaits, et vite fait, bien fait. Pour se défaire de ce mot aussi collant que le sparadrap du Capitaine Haddock, il y a fort à faire et il faut surtout faire l’effort.
Maurice Chevalier chantait il y a près d’un siècle, dans la vie faut pas s’en faire, je vous conseille donc de ne pas vous en faire si vous ne réussissez pas à vous en défaire. D’autant qu’une carence en faire n’est pas forcément recommandée.

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

899

Certains ont la bosse du travail, d'autres se contentent de faire le dos rond.
Certains entretiens mal conduits mènent à l'irréparable.
Ne pas s'étonner si inviter des imbéciles expose à déconvenues.
Si vous froissez quelqu'un, ne vous étonnez pas qu'il ait l'air chiffonné au point de se mettre en boule.
Prendre sur les autres étant puni par la loi, mieux vaut prendre sur soi.
Les hommes de main ne datent pas d'hier.

Emplois fictifs

Emmanuel Macron avait prévenu que son second quinquennat marquerait une rupture par rapport au premier, mais au dernier moment il lui a manqué un peu de toupet pour un grand chambardement. Les surprises initialement envisagées dans la composition du gouvernement, avec des postes de ministres et de secrétaires d’état hors du commun à défaut d’être communistes, sont reportées aux calendes grecques. Les portefeuilles suivants resteront donc, hélas, dans les tiroirs de la République :

•    Ministre Etranger aux Affaires
•    Ministre de la Transmission écologique du bâton merdeux aux générations futures
•    Ministre du Budget et de la Culture intensive de l’oseille
•    Ministre de la Prévention des Gilets jaunes et des Pulls Marine
•    Ministre des Grands Travaux et du Creusement de la Dette
•    Ministre des Avancées Technologiques et des Retraites qui reculent
•    Ministre de la Mer et Garde des Seaux
•    Ministre de la Défense de l’Orthographe et de la Prévention du Harcèlement grammatical
•    Secrétaire d’Etat à l’Alimentation en petites phrases
•    Secrétaire d’Etat, des Monticules et des Amoncellements
•    Secrétaire d’Etat aux Transports amoureux et aux Relations électriques

C’est dommage, mais le Président a sans doute craint de dépasser les bornes …

A suivre, pour que l’humour réponde encore et toujours à l’horreur ! wink

898

Merci... et comme hier nous étions vendredi (13)... je n'ai pas changé les literies.