Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

ABC de la langue française : forums » Jeux de mots... » Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 10 ]

1

Sujet : Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton

Je suis en train de lire le petit dictionnaire argotique de Tortillard découvert par Pierre Enckell dans le journal Le Tintamarre.
On y rencontre aussi ce petit dictionnaire que je livre à votre bonne humeur.

http://i.imgur.com/jJJ8H.png
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5596769z/f2

2 Dernière modification par Pierre Enckell (20-01-2011 01:17:19)

Re : Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton

Durant plus de cinquante ans, les infatigables auteurs de plaisanteries du Tintamarre (parution hebdomadaire) ont fourni une immense quantité de mots et locutions familiers, populaires, argotiques n'ayant pas été repérés à leur date. Il faudrait avoir le temps et le courage d'en dépouiller consciencieusement ne serait-ce qu'une seule année.

Re : Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton

FLAN (DU) ! – Formule de réponse respectueuse d’un fils à sa mère (dans le faubourg Saint-Germain). – Dans le faubourg Saint-Honoré, on dit : Des navets ! – Et dans la Chaussée-d’Antin : Mon œil ! (Le Tintamarre, 8 avril 1855, 2.) 

Ceci provient de Le jars parisien, argot du grand monde et des salons par Commerson (fondateur et directeur du journal), publié en feuilleton dans un grand nombre de numéros. Le vocabulaire est moins populaire, et le ton plus humoristique que chez Tortillard.

Re : Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton

... suite

Chercher les mots jars parisien dans le Tintamarre sur Gallica ne suffit pas à trouver toutes les parties de ce dictionnaire. En fait, il commence (par le mot abouler) dans le numéro du 24 septembre 1854, page 1, sous le titre "Le professeur de langue bleue, Manuel encyclopédique, alphabétique et comique du jars parisien (argot du grand monde et des salons)", et se poursuit peut-être au-delà de 1855. Il va falloir nourrir l'ami Bob à grandes pelletées ...

5

Re : Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton

Il faudrait d'abord qu'il digère wink
Vaste programme.

Mais c'est une référence bibliographique supplémentaire. Et 1854, c'est assez précoce. Avant Delvau.
Y voyez-vous des liens avec Furpille 1857 ? son dictionnaire (de la langue bleue, encore) est aussi rédigé sur le mode comique (tintamarresque dit Lacombe) .

Re : Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton

Oui, vous avez bon nez : Furpille intègre un grand nombre d'articles de Commerson, mais pas tous - et en ajoute d'autres.
La Petite Bibliothèque portative où l'ouvrage de F. est publié comporte aussi plusieurs recueils anthologiques signés Commerson. Il est bien possible que ces textes du Tintamarre soient souvent l'ouvrage de plusieurs auteurs.

7

Re : Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton

Dans le même genre, pour le même motif :
http://i.imgur.com/V9DqG.png

Re : Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton

On dirait que le dictionnaire du jars parisien s'interrompt le 16 décembre 1855, en arrivant au mot pourrissoir. En tout cas, je l'ai cherché sans succès dans les numéros suivants jusqu'au début de février 1856.

Il est moins riche en attestations linguistiquement utiles que je ne pensais.

Re : Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton

Je ne savais pas que ce dictionnaire existait.
Indirectement, j'ai pris (ou j'essaie de prendre, restons modeste) la suite en alimentant régulièrement mon "Dico du gros Robert".
Quelques exemples récents :

Adam : inventeur du verre du même nom

Anon : réponse faite au Messie

Antiseptique : remède contre la crise de foi

Chirurgien : spécialiste de la réduction des fractures et de l'augmentation des factures

Espagnolette : petite espagnole de la région de Tolède passant ses journées à la fenêtre à attendre le retour de Don Quichotte

Fourmi : insecte de l'ordre des hyménoptéres, non pourvu d'ailes pour le différencier de ses congénères de l'ordre des hélicoptères, portant le travail aux nues au point de refuser les congés payés, et totalement dénué de sens artistique, handicap insurmontable pour caresser l'espoir de se produire un jour à La Cigale

Homère : double inventeur grec du bateau à Ulysse et de la sirène d'alarme - fêté tous les ans au mois de mai (fête d'Homère)

Poincaré (Raymond) : inventeur du rond-point

Religion : instrument à miséricorde qui fonctionne avec du vent

Squatter : individu sans toit ni loi

Re : Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton

Dans le genre du dictionnaire calembouresque, je crois que le Petit dictionnaire des mots retrouvés est indépassable. C'est en tout cas mon favori. Il a été réédité plusieurs fois : par Cellard chez HarPo en 1985, par Chiflet chez Mots & Cie en 2004, par les éditions Gallimard chez Gallimard en 2005, et par je ne sais qui chez je ne sais qui en 2010...

Le seul ennui, c'est que ces éditions sont partielles et très mal informées. Elles donnent la date de 1938 pour l'originale, et prétendent que l'ouvrage est anonyme, alors qu'il est paru en 1931, tiré à 150 exemplaires, avec pour surtitre "A la recherche des mots perdus", et signé en toutes lettres par Maurice Darcy, Pierre de Lanux et Bonabes de Rougé, qui nomment encore huit collaborateurs.

La principale notice à n'avoir jamais été republiée (c'est aussi de loin la plus longue) est la suivante, accompagnée d'une belle carte géographique  :

PERSIENNE, n.p.f. (voir carte ci-annexée).
Mer de l'Asie Centrale, limitée au nord par la Chaîne des Forçats et la Carapace, à l'ouest par la Prostate, à l'est par la Gentiane (capitale Suze) et au sud par la Cosse. Elle reçoit deux rivières principales sur sa rive sud : la Pipataba et la Grande Flemme. La Pipataba prend sa source au mont Vénérien, traverse obliquement la Prostate, reçoit la Gifle à droite, la Nicotine à gauche, et se jette dans la Grande Flemme avant son embouchure. La Grande Flemme issue de l'Aramon devient sinueuse et traverse la Cosse du sud au nord. Puis elle reçoit dans un de ses coudes la Gravelle, rivière sablonneuse venue par la direction du nord-sud et se réunit enfin à la Pipataba pour former le large estuaire du Grand Bêta qui se jette dans la Persienne. (p. 60-61)

Messages [ 10 ]

Pages 1

Répondre

ABC de la langue française : forums » Jeux de mots... » Petit dictionnaire pour les pensionnaires de Charenton



Généré en 0,304 secondes, 35 requêtes exécutées