Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 12 ]

Sujet : Evolution du C en Ch

Bonjour à tous !

J'ai remarqué qu'en Français de nombreux mots qui proviennent notamment de mots latins commençant par un son "k" ont évolué pour donner des mots commençant par un son "ch" comme cheval (Caballus en Latin,Caballo en Espagnol) ou chapeau (Capellus en Latin et Cappello en Italien). Sait-on à quoi cette évolution est due ? Quand elle s'est opérée ?
De plus je remarque que d'autres mots de la même origine n'ont pas subit la même évolution comme cavalier (je pense emprunté à l'Italien, mais à une période où la déformation n'avait sans doute plus de raison de se faire) ou cape (équivalent occitan(?) de chape).
J'ai vraiment du mal à comprendre le passage entre ces sons qui sont pour moi assez fortement distincts et mon imagination me porte à croire que cela remonterait à une influence celtique, donc antérieure à ce que l'on pourrait appeler un français car je ne vois pas trop les Francs "chuinter".

Voilà voilà, merci à ceux qui pourront m'éclairer wink

2 Dernière modification par oliglesias (23-07-2014 11:09:31)

Re : Evolution du C en Ch

Alors, je peux essayer vous préciser plusieurs choses:
1) La différence entre l'évolution de la consonne initiale dans "cheval" et celle de "cavalier": vous l'avez bien deviné: les emprunts ne sont pas sujets aux mêmes lois d'évolution phonétique, ce qui explique ici la différence. En effet, comme vous le dites bien, le changement /k/ > /ʃ/ s'est produit bien plus tôt que l'emprunt du mot italien, donc ce changement, cette évolution ne se produira plus.

2) Finalement, il y a un point commun avec d'autres langues romanes en ce qui concerne le /k/ latin en position initiale qui se "palatalise". Devant /e/ et /i/, en français, on a eu une évolution vers le /s/ actuel comme dans les mots "ciel" < CAELUM, le mot "cent" < CENTUM. En espagnol aussi sauf que vers le XVIIIème siècle, l'évolution s'est poursuivi et à donné l'interdentale /θ/ dans "cielo", "ciento" sauf dans une grande partie des dialectes du Sud de l'Espagne et dans toutes les variétés américaines.
Devant /a/, en espagnol il n'y a pas eu de changement. En français, cela est assez surprenant puisque la consonne /k/ dans le cas précédent se palatalise puisqu'elle se trouve devant une voyelle palatale (la voyelle influencera donc la réalisation de la consonne précédente). Dans cette page, qui est un manuel de cours de Master de Gilles Quentel à l'Université de Gdansk et qui est un précis de phonétique historique du français on nous explique que cette étrangeté est peut-être due au substrat gaulois. Cette même évolution se produit avec le double /kk/ en position intervocalique en français: BUCCAM > bouche.

Voici un petit schéma présentant l'évolution de ce phonème /k/ devant /a/ en position initiale en français:

http://img11.hostingpics.net/pics/758506palatalisationka.jpg

J'espère que ma réponse est satisfaisante.

Re : Evolution du C en Ch

Merci beaucoup de cette réponse !

Le schéma est très instructif smile

Mais je constate également que tous les parlers d'oïl n'ont pas connu cette évolution et je pense notamment au Picard avec ses Quevaux et ses Capieaux (pour rester sur les mêmes exemples)...

Re : Evolution du C en Ch

Un substrat n'a pas forcément d'influence sur plusieurs dialectes... on peut tout à fait imaginer que le gaulois ait eu une influence sur le "français" et par sur les autres dialectes.
Exemple que je maitrise plus: on explique souvent en espagnol la perte du F- initial latin (hambre 'faim', hembra 'femelle', horno 'four', harina 'farine', etc.) par l'influence du substrat basque. Mais le castillan est le seul dialecte roman péninsulaire ayant connu cette influence.

5

Re : Evolution du C en Ch

oliglesias a écrit:

Un substrat n'a pas forcément d'influence sur plusieurs dialectes... on peut tout à fait imaginer que le gaulois ait eu une influence sur le "français" et par sur les autres dialectes.

On peut imaginer toutes sortes de choses. On a longtemps imaginé que le français était le dialecte né en Île de France. Les hypothèses les plus récentes en font plutôt une langue commune née au sein de la cour et de l'administration royale. D'autre part, la palatalisation du k devant a, phénomène relativement récent (7e- 8e s.) atteint tout le domaine d'oïl, y compris la majeure partie de la Wallonie, mais épargne le picard et une partie de la Normandie.

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

Re : Evolution du C en Ch

Effectivement, on peut imaginer toute sorte de choses... De toute façon, il est difficile de connaitre les raisons d'un changement linguistique (soit-il phonétique ou syntaxique...) et peu importe finalement. Ce changement phonétique reste surprenant puisque la palatalisation se produit "normalement" devant une voyelle palatale.

Re : Evolution du C en Ch

Au cours du temps le c est devenu ch. Et je pense également que l'évolution vient également par le fait que le latin et le français sont des langues indo-européennes. En effet, nous pouvons constater (je vais prendre un exemple sur les systèmes de conjugaison) que asti (sanskrit) esti (grec) est (latin) est (français) es (espagnol) is (anglais)  sont très proche. car au départ, la langue la plus parlée était le sanskrit puis les grecs l'ont accommoder dans leur langue et ainsi de suite jusqu'au français.

C'est également ce qui s'est passé pour le c devenu ch.

8 Dernière modification par vh (07-12-2014 19:08:37)

Re : Evolution du C en Ch

Il existe encore en anglais moderne des vestiges de ces prononciations françaises passées du CH, via  l'anglo-normand, langue d'oil d'outre-Manche.

CH, dans le mot anglais chief (chef), se prononce [] parce que l'emprunt au français est du 12e  s. Il en est de même pour les mots anglais chastety et charity.

CH, dans le mot anglais chivalry (chevalerie), se prononce [ʃ] parce que l'emprunt au français est du 13e s.

Le mot anglais castle (château) vient du normand-picard du 12e s, qui n' avait  pas été touché par le changement [k]->[tch] . À cette époque on disait  chastel [] à Paris.

Note :  Contrairement aux apparences, le  digramme CH a été utilisé initialement pour représenter le son [], pas le son [ʃ].

Re : Evolution du C en Ch

Remarque très intéressante... pas spécialiste de l'histoire du français je n'avais jamais pensé à l'intérêt de l'anglais moderne pour comprendre les évolutions phonétiques du français ancien.

Merci! wink

Re : Evolution du C en Ch

Les notices étymologiques recensées dans le fil sur les doublets sont instructives. Je trépigne comme Roméo31 parce que vous ne tenez pas compte de ma science (que j'extrais certes d'un dico mais bon, je suis pas obligé de le dire). Je boude.

Ceci mis à part, continuez la discussion, le fil est intéressant smile

Re : Evolution du C en Ch

Désolé éponymie... manque de temps pour lire votre excellent fil sur les doublets (auquel j'ai participé un moment me souviens-je)... Dès que j'aurai plus de temps, je lirai plus attentivement toute votre science wink

12 Dernière modification par glop (08-12-2014 21:13:24)

Re : Evolution du C en Ch

Dans l’un des livres de Pierre Meyrac qui s’intitule « Traditions, coutumes, légendes et contes des Ardennes » est mentionnée, page 41 de l’édition de 1890, l’expression suivante :
[Pauvres comme ceux qui vont à la carichetade.
Qui vont, mendiant leur pain, implorant la charité (du mot caritad. En souvenir de l’ancienne occupation espagnole dans la partie de la Champagne qui forme, aujourd’hui, le département des Ardennes.)].

Nomina si nescis, perit cognitio rerum. Edward Coke

Messages [ 12 ]

Pages 1

Répondre



Généré en 0,306 secondes, 36 requêtes exécutées