Sujet : "Classement des langues dans le monde"

Bonjour,
Pour votre gouverne, voici le classement publié par Louis-Jean Calvet (sociolinguiste réputé) et Alain Calvet, statisticien (son fils? sais pas, nous ne nous fréquentons pas),  dans le dernier La Recherche:
http://www.larevuetoudi.org/fr/story/cl … le-monde-0
Bonne lecture.
N.

2

Re : "Classement des langues dans le monde"

Le commentaire dit que le finnois et le roumain viennent juste après dans la colonne de gauche. C'est tout à fait impossible. Je suppose que quand l'auteur écrit gauche il veut dire "droite".

3

Re : "Classement des langues dans le monde"

Ce dossier est assez intéressant, et l'article qui fait le point sur l'anglais dans l'UE me paraît honnête, à l'exception du fait qu'il ignore jusqu'au mot "espéranto", alors que c'est la seule alternative à l'anglais comme langue véhiculaire de l'Europe, et qu'il fait bien trop d'honneur au Globish, une vulgaire liste de 1500 mots sans grammaire. Comme je dis souvent, qui osera mettre dans son CV, langues parlées : "Globish" ?
Bref, ce dossier de La Recherche me paraît indigne de son titre, manque de recherches ! Ou d'objectivité ?

4

Re : "Classement des langues dans le monde"

Calvet sociolinguiste réputé. Sûr que Marxisme et linguistique ça vous fait une réputation pour l'hiver. big_smile

Plusieurs remarques :
-à la troisième colonne il manque les chiffres : on voudrait les écarts obtenus avec cette méthode. Si le premier a 100 fois plus que le second, et que le second ne dépasse le troisième que d'un poil, ce n'est pas sans importance.
-il aurait fallu proposer une projection historique : pour voir l'évolution, et la vitesse des changements.
-le choix de Wikipedia est osé : indiscutablement, Wikipedia fait plus pour la défense que la langue française que les 40 croûtons de l'Académie. Et comme il est vrai que la version française de WP est assez développée, quantitativement, le français peut marquer des points. Maintenant, si on ne veut pas se faire plaisir, on peut remplacer Wikipedia par les revues scientifiques : il ne doit pas en rester beaucoup en français, hors les sciences humaines (et même elles...).
-les prix Nobel n'ont strictement rien à voir avec la langue française et c'est se moquer du monde de les convoquer ici : on peut l'avoir, être français, et avoir publié toutes ses recherches en anglais. Elles ne parlent pas français, souris blanches, quand même ?
-« Dans la troisième le classement est opéré sur la base de plusieurs paramètres:le nombre de locuteurs, la présence sur Internet, dans Wikipédia, le nombre de pays qui ont cette langue comme langue officielle, le flux des traductions, le nombre de Prix Nobel. »
Soit. Mais un statisticien qui ne donne pas la recette précise de son classement (la base de plusieurs paramètres...), c'est parfaitement contestable. La valeur du classement dépend de l'outil, mais il ne publie pas son outil : que vaut le classement ? Le russe après l'islandais...

Zimon a écrit:

quand l'auteur écrit gauche il veut dire "droite"

Aujourd'hui, ce serait plutôt le milieu smile

Re : "Classement des langues dans le monde"

Si vos vera desira fasili la comunica entre la poplas de la mundo, vos debe adota un lingua vera simple e fasil aprendable, de tipo creol e construida sur la base de parolas latina ce es la plu asorbable e internasional car presente en tota la linguas, an la nonlatina... tal es la elefen, lingua franca nova, multe plu fasil ce la esperanto...
Pardona me, Crocodil, ma esta es per un causa bon...
Me no tradui car me es serta ce no es nesesada car tota vos comprende ja...

Dernière modification par patoiglob (28-05-2009 00:11:02)

DEFENSE DE CRACHER PAR TERRE ET DE PARLER BRETON. (Le Ministère de l'Éducation Nationale)

6

Re : "Classement des langues dans le monde"

Bonjour,

Je reviens à vous un court instant*, au sujet de ce classement,  plus précisément de  la colonne "poids des langue". Autant il me paraissait justifié de ne pas s'en tenir aux décomptes approximatifs des locuteurs et de risquer aussi une estimation de prestige/diffusion, autant certains résultats m'apparaissaient comme à vous fantaisistes, voire surréalistes. On peut discuter des critères (j'ai quelques désaccords avec gb), mais quels que soient ces critères, on se demande bien comment on peut placer, en terme de poids:
- le néerlandais avant l'arabe
- l'islandais avant le russe (non mentionné).
Quelques mois après, la colonne est restée inchangée.

Quelqu'un a-t-il vu ce numéro de la "Recherche"? N'y a-t-il pas des erreurs de saisie dans la revue électronique que je citais?

Bon, je vais poser la question aux auteurs du dossier, mais pas sûr qu'ils consultent leur courrier électronique régulièrement.

A tout hasard...

* (il y avait aussi un très intéressant message concernant la psycholinguistique, qu'il faudra exhumer: j'avais le sentiment que la question posée avait reçu relativement peu de réponses. Plus tard.)

7

Re : "Classement des langues dans le monde"

J'ai gardé ce dossier, intéressant si l'on excepte l'ahurissante absence (vu le sujet) de toute mention de l'espéranto ; probablement cette langue pose-t-elle des questions auxquelles nul ne peut répondre sans spéculer.
Il y a sous le tableau une explication pour la troisième colonne, celle qui peut surprendre :
"Ce dernier classement est fondé sur le traitement statistique de dix facteurs, parmi lesquels le nombre de locuteurs, bien sûr, mais aussi la présence des langues sur Internet, dans Wikipedia, le nombre de pays dans lesquels elles sont officielles, les flux de traductions, le nombre de Prix Nobel de littérature, etc. On remarque la disparition du mandarin, qui passe en 18e position, car son poids ne repose que sur le nombre de ses locuteurs."

Ainsi le français est-il d'abord 11e (80m de locuteurs 1ere langue), puis 5e (265m locuteurs 1ere et 2e langue), et enfin 2e en poids des langues, youpi !

Il y a également un encarté "Pourquoi l'islandais devance le peul" (10 millions de locuteurs), concluant sur divers critères que le peul est plus en danger que l'islandais.

8

Re : "Classement des langues dans le monde"

Patoiglob : tal es la elefen, lingua franca nova, multe plu fasil ce la esperanto...
Pardona me, Crocodil, ma esta es per un causa bon...
Me no tradui car me es serta ce no es nesesada car tota vos comprende ja...

Certes, mais peut-être seulement parce que je suis familiarisé avec diverses langues latines. Et l'espéranto est à la fois  simple, souple et précis, ce qui le rend aussi apte à la traduction que l'anglais ou le français (voire supérieur pour traduire la poésie). Alors que la langue ci-dessus est inapte à la traduction, pas assez fidèle, imprécise. L'Eo est donc un bien meilleur choix pour une langue mondiale.

Re : "Classement des langues dans le monde"

Désolé de faire remonter ce sujet fort ancien mais je viens de le découvrir et ce classement n'est pas inintéressant. Toutefois, je trouve que certains critères peuvent laisser songeurs (le nombre de prix Nobel, par exemple : peut-on se fier à une liste de récompenses qui ferait croire que la Suède a, à elle seule, plus de culture littéraire que l'ensemble du continent africain ?). Par ailleurs, le nombre de pays où une langue est parlée est un critère assez limité dans sa pertinence : si tous les pays hispanophones d'Amérique réalisaient finalement le "grand rêve bolivarien" d'unification et ne faisaient plus qu'un, la langue de Cervantès en serait-elle diminuée dans son importance mondiale ?
Surtout, le classement final peut prêter à sourire, au moins pour ces incohérences :
- Le néerlandais devant l'arabe ? Je veux bien que le nombre ne fasse pas tout mais il est un argument de poids malgré tout. Et j'ai peine à croire que l'ensemble des pays arabophones soit moins important économiquement ou commercialement que les Pays-Bas et les Flandres. Or, il me semble que le rôle d'une langue dans les flux commerciaux mondiaux pourrait être un critère bien plus pertinent que le nombre de prix Nobel de littérature...
- Où est le russe ? Il me paraît à tout le moins bien plus "important", tant par sa démographie que par son poids économique, politique, sa diffusion géographiques, etc. A cet égard, le suédois, le danois et surtout l'islandais me paraissent très surévalués.
- Le français est, à mon avis, plutôt en troisième place. Il ne fait guère de doute à mon sens et pour de nombreux spécialistes de la question que l'espagnol a acquis une place bien plus importante que la langue de Molière, tant en termes démographiques que commerciaux ou d'apprentissage. D'ailleurs, cette troisième place du français ne serait absolument pas honteuse.

"Amo tanto a España porque la conozco" (Gregorio Marañón)

10

Re : "Classement des langues dans le monde"

Viacrucis a écrit:

- Le néerlandais devant l'arabe ? Je veux bien que le nombre ne fasse pas tout mais il est un argument de poids malgré tout. Et j'ai peine à croire que l'ensemble des pays arabophones soit moins important économiquement ou commercialement que les Pays-Bas et les Flandres.

Le problème de l'arabe, c'est de savoir de quel arabe on parle. Les formes dialectales ne pèse pas lourd démographiquement, et l'arabe classique n'est utilisé que par une minorité de personnes plutôt instruites. Et encore, même les intellectuels ont de plus en plus recours à l'anglais quand ils doivent échanger avec des arabes de nationalité différente.

11

Re : "Classement des langues dans le monde"

Moi pas comprendre les critères qui déterminent le poids de langues.

Malgranda pezo, sed granda prezo ;-)