Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 4 ]

Sujet : Un roman : sens d'un passage

Bonjour.

Je viens d'entamer la lecture d'une "vieillerie", le roman d'Abel Hermant Les Grands Bourgeois.
Je trébuche sur le passage mis en gras.
Si l'on pouvait éclairer ma lanterne...

[...] Mme Hennebault porte le prénom d'Eugénie ; et ce prénom, qui révèle un parrainage auguste, est en harmonie avec un certain genre second empire de sa personne et de son cadre.
Elle n'a jamais eu de véritable beauté, ni, même l'année de ses quinze ans et de la guerre, rien de mieux qu'une charmante frimousse. L'on ne saurait prétendre à n'être point fripée à cinquante ans, lorsque l'on a été chiffonnée à quinze ; mais les frimousses d'une époque séparée de la nôtre par une révolution deviennent à nos yeux des types et usurpent une majesté historique.
Par sa façon même de s'habiller, Mme Hennebault se date. Elle n'est point vieille, mais surannée, vivante et pimpante relique d'un temps aboli.
Bien qu'elle sache plier ses instincts de parcimonie sévère aux exigences de sa condition et à celles de sa coquetterie, elle ne se résigne point à laisser inutilisé le moindre restant d'une quelconque de ses toilettes. Un oeil exercé reconnaît toujours, dans ce qu'elle porte sur elle, des vestiges de ce qu'elle a naguère porté.
[...]

Re : Un roman : sens d'un passage

mais les frimousses d'une époque séparée de la nôtre par une révolution deviennent à nos yeux des types et usurpent une majesté historique.

Les visages d'une époque relativement ancienne (et séparée de nous par des événements historiques) acquièrent à tort (usurpent!) une sorte de majesté historique (une majesté simplement due à l'âge et au fait qu'ils semblent appartenir à l'histoire) et deviennent des types (type au sens de "Modèle idéal, conceptuel, d'une classe d'objets ou d'êtres réels, défini par un ensemble de qualités, de propriétés, de caractères essentiels").

Re : Un roman : sens d'un passage

Merci pour votre explication.

Encore un point qui me pose question :
Dans ce même extrait de roman, le mot "révolution" est-il en correspondance avec le mot "guerre" qui le précède ? Peut-on dire que le mot "révolution" est la reprise, en un autre terme, du mot "guerre" qui le précède ? (L'idée que je veux exprimer est claire dans ma tête ; je vois que les mots me font défaut pour l'exprimer de manière parfaitement compréhensible, je regrette).

Elle n'a jamais eu de véritable beauté, ni, même l'année de ses quinze ans et de la guerre, rien de mieux qu'une charmante frimousse. L'on ne saurait prétendre à n'être point fripée à cinquante ans, lorsque l'on a été chiffonnée à quinze ; mais les frimousses d'une époque séparée de la nôtre par une révolution deviennent à nos yeux des types et usurpent une majesté historique.

Re : Un roman : sens d'un passage

Le roman est de 1906. On peut supposer que la guerre en question est la guerre Franco-Prussienne de 1870. Eugénie Hennebault, née sous le Troisième Empire date donc d'un temps très différent de celui de la Troisième République en 1906. Une révolution politique, morale, religieuse, industrielle, artistique sépare ces deux temps.

Messages [ 4 ]

Pages 1

Répondre



Généré en 0,065 secondes, 94 requêtes exécutées