Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

ABC de la langue française : forums » Réflexions linguistiques » Un peu...mais pas vraiment un "peu"

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 12 ]

1 Dernière modification par Icetrance (14-04-2019 03:11:05)

Sujet : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

Bonjour mes amis abéciens!

Encore une fois, j'ai une petite question.

Pourriez-vous me dire comment vous entendriez cet impératif Soyez un peu! dans une classe de méditation zen? Il n'y a rien qui suive ce petit "peu".

Je l'entends comme "Juste, soyez".... ou encore "Soyez tout simplement."

Je ne suis pas certain à 100%.  Je vous demande donc très gentiment de vous déranger pour m'éclairer un peu.

Salut!

2

Re : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

Icetrance a écrit:

Bonjour mes amis abéciens!

Encore une fois, j'ai une petite question.

Pourriez-vous me dire comment vous entendriez cet impératif Soyez un peu! dans une classe de méditation zen? Il n'y a rien qui suive ce petit "peu".

Je l'entends comme "Juste, soyez".... ou encore "Soyez tout simplement."

Je ne suis pas certain à 100%.  Je vous demande donc très gentiment de vous déranger pour m'éclairer un peu.

Salut!

En effet si le verbe être est employé seul, de façon absolue, il signifie exister, vivre.
"Soyez un peu!" dans le contexte que vous citez, est sans doute une injonction à vivre vraiment pleinement, à intégrer son essence, au moins un instant; et donc de ne pas céder aux divertissements qui entraînent à la périphérie de la conscience."

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

Re : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

Merci beaucoup pour votre réponse, Ylou!

Soyez tout sompliment alors....ne vous battez pas pour contrôler, maîtriser....s'il vous plaît, lâchez prise....

Oui, ça y est.

Re : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

"Soyez un peu!" dans le contexte que vous citez, est sans doute une injonction à vivre vraiment pleinement,

Je vois une certaine incompatibilité entre le pleinement et le un peu.
A moins qu'il ne s'agisse d'un défi, comme chez Molière (Femmes savantes III, IV) :

HENRIETTE
    Moi, ma mère ?

PHILAMINTE
Oui, vous. Faites la sotte un peu.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

Je l'imagine dans le sens où ce un peu marquerait bien l'impatience ou encore l'enthousiasme.

Essayez un peu!

Faites-le un peu!

Donc,

Soyez un peu!

6

Re : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

Ou simplement : un peu serait déjà bien.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

7 Dernière modification par Icetrance (15-04-2019 18:15:24)

Re : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

Ylou a écrit:

Ou simplement : un peu serait déjà bien.

Oui, dans le sens d'exister tout simplement sans effort.

J'ai, depuis toujours, l'impression que ce "un peu", pas pris dans son sens littéral,  peut renforcer une affirmation ou remarque dans un énoncé impératif.  On commande à quelqu'un de faire quoi que ce soit sans faire de chichis - d'où ce "un peu". 

C'est bel et bien le contexte qui éclaire le bon sens de "un peu" dans un tel énoncé.

Mais le problème pour moi est de faire confirmer mon intuition dans ce contexte particulier, malgré les paroles d'un bon dico.

8 Dernière modification par Icetrance (17-05-2019 19:29:57)

Re : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

Dans une classe de méditation bouddhiste, on dira tout simplement à ses étudiants: Soyez un peu! En d'autres termes: soyez tout simplement!

Vous souvenez-vous des moments où votre mère vous disait?: Essaie un peu ces chaussures!

9

Re : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

En effet.
Ce "un peu" a tout autre sens. Il s'agit presque d'une interjection, il a une fonction phatique  (Jakobson) et sans doute aussi conative puisqu'il s'agit d'atténuer l'ordre donné.
essaie un peu ces chaussures >> pourquoi pas?/ ça n'engage à rien/ ce ne sera pas long / ce n'est qu'un petit effort ...
Le fait à accomplir est minimisé.
Regarde un peu le désordre qu'il a mis dans cette pièce >> un simple coup d’œil suffit pour évaluer le désastre/ le petit effort que tu feras pour m'accorder ton attention en vaut la peine...
Il y a là mise en relief de ce qu'on veut faire remarquer. En général, la curiosité est tout de suite éveillée :
regarde un peu ce qui se passe sous nos fenêtres. On s'y précipite!

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

10 Dernière modification par Icetrance (21-05-2019 06:44:02)

Re : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

Merci, Ylou! Vous êtes plus que gentil (le).

Oui, oui, oui, c'est bien comme cela que je vois les choses aussi. Excellente explication de votre part.

D'autres exemples:

Vas-y un peu donc! (c'est à dire pour encourager quelqu'un qui a toujours voulu aller en Inde, par exemple)

Fais-le un peu!
(on perd patience avec quelqu'un qui sait très bien faire quelque chose mais refuse donc de le faire)

Peut-être que dans la langue de tous les jours on ne dirait pas "soyez un peu" pour exprimer "soyez tout simplement". Mais en même temps quand même, je pense que le sens de ce "un peu" n'est pas à prendre du côté littéral. Pourtant, il aurait mieux valu de dire quelque chose comme "soyez un peu donc" (rajout de "donc"). Du coup, on pourra penser que ça sonne moins "inachevé", tout en encourageant du lâcher-prise pour "être" tout simplement.

Il aurait fallu dire "soyez un peu" est peut-être une erreur de quelque sorte.  Je me prends la tête pour un rien du tout!

11 Dernière modification par Ylou (21-05-2019 07:35:17)

Re : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

Vous vous embrouillez un peu wink parce que vous ne faites pas clairement la distinction entre les différents sens de "être"
Pour simplifier beaucoup il peut être :

- copule de prédicat attributif (TLF). Il introduit un attribut et n'a pas de sens plein : le temps est orageux. - Il est médecin. - être soi-même, fidèle à soi-même.
- auxiliaire pour les temps composés.
- il permet de situer dans l'espace ou le temps : l'homme est au milieu de la pièce.
- il a le sens de "exister" : on ne peut pas être et avoir été - le bonheur d'être au monde.
- Le substantif qui lui correspond est "essence" qui désigne le fond de l'être, de nature idéale, conceptuelle ou divine.
Votre "soyez, un peu" (j'aime bien la virgule qui marque que le verbe est utilisé dans un sens absolu) est l'injonction de rejoindre son essence idéale, ou divine. L'adverbe "un peu" coïncide sans doute avec la difficulté à le faire de façon permanente, ou à un agacement du locuteur qui demande au moins un petit effort dans ce sens.

Vous pourriez aller voir ce qu'en dit le TLF :
https://www.cnrtl.fr/definition/%C3%AAtre

Ah : je suis "elle", une Ylou.

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

12 Dernière modification par Icetrance (21-05-2019 19:51:33)

Re : Un peu...mais pas vraiment un "peu"

Merci, Ylou pour vos très bonnes explications sur les differents sens du verbe "être".   Il était grand temps de me faire rafraîchir la mémoire sur tout ça.   

J'aime d'ailleurs votre insertion de la virgule. Ça rend peut-être les choses un petit peu plus claires.  Mais voilà, c'est là où nous en sommes.

Eh bien...*existez un peu*... et c'est tout! 

(Désolé si je vous ai prise quelques fois pour un homme. Je vous prie de m'en excuser.)

Messages [ 12 ]

Pages 1

Répondre

ABC de la langue française : forums » Réflexions linguistiques » Un peu...mais pas vraiment un "peu"



Généré en 0,040 secondes, 87 requêtes exécutées