Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

(Page 6 sur 6)

ABC de la langue française : forums » Réflexions linguistiques » La terre est bleue comme une orange

Pages ◄ Précédent 1 4 5 6

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 126 à 136 sur 136 ]

126

Re : La terre est bleue comme une orange

Merci, mais je connais assez bien les œuvres d'Hésiode...

Si j'ai mis des points d'interrogation à propos de Zeus, c'est parce que vous en faisiez apparemment le créateur de l'Univers. Les mythologies antiques différent radicalement des monothéismes sur ce sujet.

Lejeudujequituetu me demeure plus hermétique encore qu'un sonnet de Mallarmé.

Le "yougoslave" n'a jamais été une langue. En serbe, en croate, en bosniaque, en slovène ou en macédonien, je ne vois pas de rapport entre tu- et l'idée de tuer. Mais je ne connais pas parfaitement toutes ces langues. Je ne suis compétent qu'en russe (langue seconde dans ma famille paternelle) et en italien.

Le verbe français "tuer" vient du latin tutari, devenu *tutare en latin populaire. L'évolution est la suivante : veiller sur, sauvegarder, protéger > se protéger > chercher à écarter > éliminer > tuer.
Les deux derniers sens appartiennent au domaine pré-roman (Vème-VIème siècles)

On passe de "protéger" à "se protéger" par un processus comparable à celui du grec dans le passage de la voix active à la voix moyenne, tutari étant justement un verbe déponent en latin classique.

A desenor muert a bon droit /Qui n'ainme livre ne ne croit.

127 Dernière modification par Ylou (14-02-2018 10:03:13)

Re : La terre est bleue comme une orange

Tuteur est donc de la famille de tuer. Et toit?

Avec nos pensées nous créons le monde. Bouddha

128

Re : La terre est bleue comme une orange

La réponse est dans le TLFI :

Du lat. class. tectum « toit, toiture de maison; abri, maison » puis en lat. d'époque impériale « asile, repaire de bêtes sauvages », part. passé neutre subst. de tegere « couvrir, recouvrir, cacher, abriter ».

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

129 Dernière modification par chrisor (14-02-2018 10:14:51)

Re : La terre est bleue comme une orange

jacquesvaissier a écrit:

Merci, mais je connais assez bien les œuvres d'Hésiode...



Lejeudujequituetu me demeure plus hermétique encore qu'un sonnet de Mallarmé.

.

Je vous expliquerai un jour  ce jeu qui est très simple avec un schéma  du Moi / autres

et vous l'avez un peu dévoyé  car c'est le jeudutuquitueleje, un jeu parfois tu moral ! Si chacun jouait au jeu du tu relu tue tu il pourrait dire chapeau point de tu ! Sourire !

D'autres auteurs qu'Hésiode évoquent ces 4 âges ?

130 Dernière modification par chrisor (14-02-2018 18:19:22)

Re : La terre est bleue comme une orange

Ylou a écrit:

Tuteur est donc de la famille de tuer. Et toit?

Voilà un excellent exemple du non parallélisme ente l'étymologie descriptive de type phonétique qui n'a à voir qu'avec le vrai d'une filiation. Mais même si le dicton dit "tel père tel fils", heureusement que chacun peut se différencier de son père malgré le mimétisme mis en avant par René Girard.

L'évolution sémantique s'explique par le passage du sens d'un codon linguistique à un autre. Merci pour cet exemple.

Voici les 3 sens inconscients du codon t (situés entre les codons de deux lettres) :

t = coup plutôt rythmé qui s'est généralisé au t de temps/ couverture / terre
Le T majuscule  de La Langue Sacrée, passe de la terre, l'humus , celle que retourne la taupe avec ces petits tas qui ornent nos pelouses au T de notre Terre intérieure, notre Terre promise.
Quel tuile pour Saussure !


Malgré la phylogenèse superficielle qui se contentent d'expliquer le cheminement conscient du mot, le cheminement inconscient est fort différent et repose sur la vraie étymologie, le vrai du vrai !

131 Dernière modification par chrisor (14-02-2018 10:57:48)

Re : La terre est bleue comme une orange

jacquesvaissier a écrit:

Merci, mais je connais assez bien les œuvres d'Hésiode...  Merci d'améliorer ce que j'ai pu en dire.

Si j'ai mis des points d'interrogation à propos de Zeus, c'est parce que vous en faisiez apparemment le créateur de l'Univers. Les mythologies antiques différent radicalement des monothéismes sur ce sujet.



Le "yougoslave" n'a jamais été une langue. Oui mais c'tait à l'époque une yougoslave qui me l'avait fit remarqué. Je ne sais plus si elle était croate ou ?

Le verbe français "tuer" vient du latin tutari, devenu *tutare en latin populaire. L'évolution est la suivante : veiller sur, sauvegarder, protéger > se protéger > chercher à écarter > éliminer > tuer.
Les deux derniers sens appartiennent au domaine pré-roman (Vème-VIème siècles)

On passe de "protéger" à "se protéger" par un processus comparable à celui du grec dans le passage de la voix active à la voix moyenne, tutari étant justement un verbe déponent en latin classique.

Je crois plutôt que l'on passe de la notion de protection à celle du coup préventif pour se protéger des assaillants. Le langage est d'abord un langage d'alarme pour se protéger et lorsque l'on a usé d'armes plus sophistiquées pour tuer l'intrus on a pris des mesures préventives en tuant l'agresseur. Le bras américain, l'eut arm n'est-il st déjà armé de ma menace ar dessillée à arrêter, celle de leur colt! Les américains ne délimitent pas leurs propriétés avec des clôtures, des haies de thuyas ou de troënes mais avec la portée de leurs carabine.!  On est passe du bon t au sale t !

132

Re : La terre est bleue comme une orange

Mais c'est exactement ce que j'ai dit : regardez bien la chaîne de sens.
Je précise que ce n'est pas moi qui l'invente.

Pour ce qui est des langues de l'ex-Yougoslavie, elles ont toutes ou à peu près le même verbe pour "tuer", un verbe qui ressemble au russe убивать/убить (oubivat'/oubit'). Mais il y a des synonymes, éventuellement familiers ou argotiques, qui peuvent être éloignés du russe.

En parlant de Russie, je signale à tous qu'un personnage d'Anna Karénine a pris le contrôle de ma personne ! lol

A desenor muert a bon droit /Qui n'ainme livre ne ne croit.

133

Re : La terre est bleue comme une orange

chrisor a écrit:

D'autres auteurs qu'Hésiode évoquent ces 4 âges ?

Oui, c'est ce qu'on appelle un lieu commun, surtout dans la littérature latine. Des poètes comme Virgile, Tibulle, Ovide y font référence, mais évidemment pas de manière aussi complète, vu que ce n'est pas leur sujet principal (sauf pour Ovide au début des Métamorphoses).

Quam bene vivebant Saturno rege, etc... (Tibulle).

A desenor muert a bon droit /Qui n'ainme livre ne ne croit.

134

Re : La terre est bleue comme une orange

Lévine a écrit:
chrisor a écrit:

D'autres auteurs qu'Hésiode évoquent ces 4 âges ?

Oui, c'est ce qu'on appelle un lieu commun, surtout dans la littérature latine. Des poètes comme Virgile, Tibulle, Ovide y font référence, mais évidemment pas de manière aussi complète, vu que ce n'est pas leur sujet principal (sauf pour Ovide au début des Métamorphoses).

Quam bene vivebant Saturno rege, etc... (Tibulle).

Et qui dans la littérature récente (ces deux derniers siècles) y fait référence de manière approfondie ?

135

Re : La terre est bleue comme une orange

Lévine a écrit:

En parlant de Russie, je signale à tous qu'un personnage d'Anna Karénine a pris le contrôle de ma personne ! lol

Et moi de mon clavier !!!

136 Dernière modification par chrisor (14-02-2018 18:32:03)

Re : La terre est bleue comme une orange

Ylou a écrit:

Tuteur est donc de la famille de tuer. Et toit?

Juste un petit mot pour le dessin qui accompagne votre pseudo: C'est mon pseudo cruel !

J'ai été gâté dans ma vie puisque je suis passé de Kikan en enfance, à Janus en 6e et 5e (surnom donné par mon prof de latin), puis  Dudu en secondaire et universitaire  pendant 14 ans, puis d'une certaine manière 40 ans docteur, chrisor comme pseudo depuis 5 ans et  maintenant chat noir depuis 3 ans.  J'attends le prochain ! Poète, j'accepte  tout de suite ! Sourire !

Je viens de me rendre compte que si le toit dégage une notion de couverture que même oliglesias accepterait d'entendre, le sens de ce t est bien ''coup ''
toit   : fixe ôte les coups.  C'est le t de tente qui évoque la couverture comme ceux de tais et de moult tissus ou textiles  qui nous couvrent de la toge au tee shirt !

Messages [ 126 à 136 sur 136 ]

Pages ◄ Précédent 1 4 5 6

Répondre

ABC de la langue française : forums » Réflexions linguistiques » La terre est bleue comme une orange



Généré en 0,048 secondes, 90 requêtes exécutées