Sujet : Les mots français d'une unique syllabe.

Bonjour,
J'aimerais savoir si il possible de trouver (sur un site web ou dans un livre) une liste de tous les verbes (à l'infinitif) de la langue française qui ne sont constitués que d'une seule syllabe.
Également, une liste de tous les autres mots d'une seule syllabe pourrait m’intéresser mais c'est de verbes dont j'ai en particulier besoin.
Merci d'avance pour vos réponses !

Le doute est une force, une vraie et belle force, veille simplement à ce qu'elle te pousse en avant

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Bonjour,

être,
lire, dire, faire, frire, rire, taire,
battre, mettre,
ceindre, feindre, geindre, peindre, teindre,
clore, perdre, tordre,
fendre, tendre, pondre, tondre, vendre

Avec des semi-voyelles (tout dépend de la prononciation) :

voir, croire, boire, choir,
huer, jouer, muer, puer, vouer, chier, crier, nier, plier, scier,
cuire, luire, nuire,
fuir

A compléter. Le livre est le Bescherelle sauf pour les verbes du premier groupe pour lesquels je suis pas certain d'être exhaustif : la certitude étant qu'il faut une semi-voyelle, la voyelle étant obligatoirement e (le son é)

J'ai essayé de trouver ceux qui ont une seule voyelle. Si on parle de syllabation alphabétique, la liste se réduit à zéro (ou aux seuls choir et voir si on accepte les semi-voyelles).

Dernière modification par éponymie (09-03-2013 18:53:24)

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Merci beaucoup !
Il s'agit d'écrire un poème n'utilisant que des mots d'une seule syllabe, donc il n'y a pas vraiment de rigueur.

Le doute est une force, une vraie et belle force, veille simplement à ce qu'elle te pousse en avant

4

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Voyant tous les jours des bovins, j'ajoute traire !

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Et braire et plaire donc !

Il manque aussi louer, nouer, bruire, oindre, poindre, craindre, plaindre, vaincre, prendre, rompre.

Pour les autres mots monosyllabiques, un dictionnaire du scrabble pourrait servir, mais il faudrait faire le tri et aller jusqu'à 9 lettres (schtroumf lol )

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Merci à vous :-)

Le doute est une force, une vraie et belle force, veille simplement à ce qu'elle te pousse en avant

7

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Seoir.

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

En monosyllabes :

"Une coiffe rouge pour le pape noir : ça va lui seoir".

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon coeur.

C'est de Racine.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

10

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Bonjour à tous !

    Je suis surpris et dubitatif : suis-je un peu trop diptéro-sodomite ou bien vois-je juste, mais un grand nombre des « monosyllabes » présentés (du moins dans les verbes) me semblent en comporter deux (syllabes) ?

    À part bien sûr voir et choir, monosyllabes incontestables (j’admets nécessairement la diphtongue), j'ai déjà un doute sur seoir, que je décomposerais volontiers en se-oir (radical + terminaison, comme sé-ant, p. ex.), du moins à l'écrit car il se prononce effectivement comme le soir. Le cas de fuir est identique : on peut admettre la synérèse…
   
    Je rejoins ainsi Épo sur son analyse : seuls ces deux-là sont incontournables. Évidemment, si l’on compose un poème en monosyllabes, la judicieuse citation de Racine par P’tit Prof revient sur le devant de la scène : il n’y plus qu’à enchaîner…

    Développons quand même un peu quelques autres infinitifs cités en radicaux + terminaison er. On est déjà manifestement en présence de dissyllabes :
1) hu-er, mu-er, pu-er, chi-er, cri-er, ni-er, pli-er, sci-er, jou-er, lou-er, nou-er, vou-er
2) li-re, di-re, fai-re, fri-re, ri-re, tai-re,

    Il n’y a plus aucun doute avec les autres exemples :
ê-tre, li-re, di-re, brai-re, fai-re, fri-re, plai-re, ri-re, clo-re, tai-re, trai-re, batt-re, mett-re, cein-dre, fein-dre, gein-dre, pein-dre, tein-dre, per-dre, tor-dre, fen-dre, ten-dre, pon-dre, ton-dre, ven-dre…, trahis par leur finale en -re
    Et encore mieux avec brui-re, oin-dre, poin-dre, crain-dre, plain-dre, vain-cre, pren-dre, rom-pre, qui comportent une diphtongue en radical.

    Quant à : « Une coiffe rouge pour le pape noir : ça va lui seoir. » ça nous donne : « U-ne coif-fe rou-ge pour le pa-pe noir : ça va lui seoir. » tout sauf des monosyllabes…

     Finalement, je rejoins ainsi la conclusion d’Épo (message 2) :

Si on parle de syllabation alphabétique, la liste se réduit à zéro (ou aux seuls choir et voir si on accepte les semi-voyelles).

     En clair, je suis la vue qu’il a sur ce point.

elle est pas belle, la vie ?

11

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Il me semblait que tous les verbes déjà cités se prononcent naturellement sans diérèse.
Mais on ne saurait trop vous mettre en garde, Passepartout, sur les formes conjuguées dans votre poème ; car si traire y siéra, il n'en ira pas de même de trayions, ni eussions trait !

12

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

À la réflexion, je vois mal comment louer /lue/ (ou clouer, jouer...) pourrait être classé parmi les monosyllabes. Serait-ce  que l'on assimile la voyelle pleine /u/ à la semi-voyelle /w/, p. ex. oui /wi/ ? Entend-on cette dernière prononciation ?

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Merci Piotr,
Comme je l'ai dit hier je ne recherche pas une rigueur absolue, mais des verbes qui peuvent n'être comptés que pour une syllabe dans un poème.
Exemple : Si j'écris "tor-dre le truc", en effet, le verbe contient deux syllabes.
En revanche, "tordre un truc" se dira "tor-drun-truc" et ici le nombre de syllabe correspond au nombre de mot.
Néanmoins, merci pour la précision que vous avez apportez !

Et Ronan, je pense que je m'en rendrais compte, si j'écrivais "eussions trait" dans les mots d'une seule syllabe ;-)

Le doute est une force, une vraie et belle force, veille simplement à ce qu'elle te pousse en avant

14

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Pardon, Passepartout, je ne voulais pas vous prendre pour un poète en herbe ou de pacotille ; mais je me suis dit qu'il y avait peu de chances que tous les verbes se trouvent à l'infinitif dans votre texte ! Je me suis étonné de ce que la question (et les réponses) ne portent que sur l'infinitif.

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Ne vous excusez pas, je SUIS un poète en herbe !
Si j'ai posé la question pour l'infinitif, c'est qu'une liste de toutes les formes conjuguées d'une seule syllabe m'a paru assez complexe à établir.
Et puis j'avais trouvé vôtre mise en garde amusante, j'ai essayé de répondre également... (C'est raté!)

Le doute est une force, une vraie et belle force, veille simplement à ce qu'elle te pousse en avant

16

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Pardon Passepartout de n'avoir pas su bien interpréter votre réponse !
En fait, les formes conjuguées (je pense au présent de l'indicatif) doivent être plus nombreuses à ne faire qu'une syllabe (à condition, bien entendu, que le e muet ne soit pas suivi d'une consonne).
J'espère que vous nous ferez part du résultat ?

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Oui dès qu'il sera écrit évidemment :-)

Le doute est une force, une vraie et belle force, veille simplement à ce qu'elle te pousse en avant

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Oui, dès qu'il est né, sûr !

L'ai-je bien descendu ?

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

P'tit prof a écrit:

Oui, dès qu'il est né, sûr !

L'ai-je bien descendu ?

Bravo, certes eût-il été accepté à la place de sûr ?

trevor a écrit:

À la réflexion, je vois mal comment louer /lue/ (ou clouer, jouer...) pourrait être classé parmi les monosyllabes. Serait-ce  que l'on assimile la voyelle pleine /u/ à la semi-voyelle /w/, p. ex. oui /wi/ ? Entend-on cette dernière prononciation ?

oui, je suis formel ([lwe]). Tout comme on entend [lue] (qui serait plus ma prononciation).

Je ne crois pas qu'une liste des formes verbales monosyllabiques soit si difficile à obtenir, il suffit de croiser tous les phonèmes possibles qui peuvent se combiner avec un autre en formant une seule syllabe. Il y a fortes probabilités d'exclure tous les futurs et tous les conditionnels, tous les imparfaits, toutes les premières et deuxièmes personnes du pluriel des différents présents.

La forme verbale monosyllabique sera à 99% un singulier (présent ou passé simple) ou une troisième personne du pluriel d'un verbe à un radical. Comme exception je vois le verbe haïr.

Pour les temps composés, il y a évidemment un certain nombre de participes passés monosylabiques mais seront obligatoirement exclus tous les verbes du premier groupe.

Phonème 1 = [a] :

tu as /il a

Phonème 1 = [e] :

j'ai
je hais / tu hais / il hait

Phonème 1 = [y] :

j'ai eu / tu as eu / il a eu / ils ont eu
j'eus / tu eus / il eut / il eût
j'eus eu / tu eus eu/ il eut eu/ il eût eu

Phonème 1 = [õ] :

ils ont


Phonème 1 = [b] :

je bée / tu bées / il bée / ils béent (+ impératif + subjonctif présents)
j'ai bu / tu as bu / il a bu / ils ont bu
j'eus bu / tu eus bu / il eut bu / il eût bu (je ne sais si vous accepteriez eûmes et eûtes comme monosyllabes)
je bous / tu bous / il bout

La liste devrait être dressée assez rapidement, je pense avoir déjà épuisé toutes les monosyllabes commençant par un phonème voyelle (si, selon la vision restrictive de Piotr, on exclue j'aime, j'ôte, etc.)

Dernière modification par éponymie (10-03-2013 19:30:10)

20

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Si on indique dans Lexique3 un nombre de syllabes moins de deux, et un nombre de lettres moins de cinq, on voit ceci :
http://www.lexique.org/moteur/complexe. … ormat=html
Mais cette réponse laisserait à désirer.

L'escrivaillerie semble estre quelque symptome d'un siecle desbordé

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

On peut affiner : cgram = VER et nbsyll = 1

mais on retombe sur l'écueil précédent : joués est considéré monosyllabique, tout comme louèrent.

http://www.lexique.org/moteur/complexe. … amp;nbtot=

Il doit être possible d'exclure les deux semi-voyelles autres que le yod (digamma et ué) ou le schwa final. Pour l'instant la doc ne m'a pas permis de trouver comment faire. Ce qui est intéressant c'est le paramètre syll mais il n'y a pas de code consonne / voyelle, seulement 1 par phonème sans possibilité apparemment de les regrouper.

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

Quel est cet outil que vous utilisez, éponymie et trevor ?

Le doute est une force, une vraie et belle force, veille simplement à ce qu'elle te pousse en avant

Re : Les mots français d'une unique syllabe.

C'est un des outils de base de ce forum :

http://www.lexique.org/moteur/Open.php? … =Recherche

Par rapport à la recherche avec un dico électronique, comme celui du Petit Robert, les résultats sont inégaux : parfois plus d'occurrrences, parfois moins. Il permet de combiner des critères alphabétiques, grammaticaux et phonétiques et a l'avantage d'être à la disposition de tous.