Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

Répondre

Répondre

Rédigez et envoyez votre nouvelle réponse

Vous pouvez utiliser : BBCode Images Binettes

Tous le champs doivent être remplis avant d’envoyer ce formulaire, ou alors vous avez utilisé la fonction copier/coller qui n'est pas supportée par l'éditer de texte.

Information obligatoire pour les invités


Information obligatoire

Revue du sujet (plus récents en tête)

1 864

Je me pose la même question pour "duchesse". Est-ce vraiment une évolution de ducatissa ou une création autonome ?

1 863

Abel Boyer a écrit:
éponymie a écrit:

le -ch- ne présuppose-t-il pas un -ca ?

Duché a su s'en passer !

Regardez mieux la notice étymologique, le duchiet attesté en 1210. Le catus antérieur n'est pas loin.

1 862

éponymie a écrit:

le -ch- ne présuppose-t-il pas un -ca ?

Duché a su s'en passer !

1 861

Abel Boyer a écrit:

évêché semble formé par suffixation directe en -é (comme duché et comté, rappelle le TLFi).

Hum... le -ch- ne présuppose-t-il pas un -ca ? Je me souviens que les avis sont partagés sur ces mots.

1 860

éponymie a écrit:

Ce qui est par contre en suspens depuis belle-lurette, c'est épiscopat/évêché (suffixation parallèles ou évolution phonétique d'un mot déjà suffixé).

évêché semble formé par suffixation directe en -é (comme duché et comté, rappelle le TLFi).

1 859

glop a écrit:

épiscope/évêque  (?)

Non. Le premier est un mot fabriqué. Ce qui est par contre en suspens depuis belle-lurette, c'est épiscopat/évêché (suffixation parallèles ou évolution phonétique d'un mot déjà suffixé). c'est toujours très difficile à documenter ce genre de chose.

L'autre problème, ce sont les formes verbales : vaillant/valant et savant/sachant. Chassé-croisé entre radicaux réguliers du pluriel du présent de l'indicatif et radicaux irréguliers du présent du subjonctif auxquels il faut ajouter puissant/pouvant. Ne pas toutefois tomber dans le piège facile ayant/avant tout en se penchant sur le cas veuillant/voulant pour lequel les candidats doublets sont deux formes verbales. Je n'ai jamais réussi à trouver un début de documentation sur la formation de ces radicaux concurrents.

P.S.: ce cas avait déjà été traité à la page 45, voir les messages 1134, 1135, 1137 à 1144 (http://www.languefrancaise.net/forum/vi … 36#p123636)

1 858

épiscope/évêque  (?)

1 857

Si le mot "escalope" (la fine tranche de viande) a bien rapport avec l'AF "escalope" (coquille ou écaille) < skala pourvu d'un suffixe, le mot simple ayant donné "écale"), et si "chaloupe" est bien issu de ce dernier mot par métaphore, alors oui.

1 856

Il semble que les mots "chaloupe" et "escalope" puissent avoir une étymologie commune du côté du bas francique skala.
éponymie se fait rare sur ce forum; dommage car on pouvait lui faire confiance pour faire le tri et mettre de côté les faux doublets.

1 855

Ainsi que Bloch-Wartburg.

Méfiez-vous des notices étymologiques du cnrtl. Je ne prétends évidemment pas qu'elles soient toutes fausses, mais il me semble qu'elles ne sont pas toujours bien pesées dans certains cas délicats.

En revanche, la "variante" lavoier résulte peut-être d'un croisement avec évier (<aquarium), favorisé par la proximité sémantique des deux mots (bassin ou vaisseau).



Généré en 0,034 secondes, 89 requêtes exécutées