languefrancaise.net

Méliot (Mathilde et Adolphe). Dictionnaire financier international

<< Benjamin et Buguet : « L'argot à la bourse », 1882 | BibliographieDesDictionnaires | « Thune, Oeil-de-boeuf, french slang words », 1907 >>

Titre : Dictionnaire financier international
Auteur : Méliot (Mathilde et Adolphe)
Date : 1899, 1904, 1910, 1912
NbEditions : 4
EnLigne : 1904 (Archive)
NbMots :
Mots clés : bourse ; pas chez Noll

Méliot : Dictionnaire financier international

Commentaire général

  1. Première édition de 1899 ? (pas de date plus ancienne au CCFR).
  2. Sous un titre différent, une édition antérieure est mentionnée dans un avis bibliographique du Journal des débats du 18 décembre 1896 : A. Méliot, Dictionnaire explicatif français-anglais et anglais-français de finance et de bourse. Boyveau et Chevillet (RolandDeL). Il est probable que l'argot de la bourse et de la finance évoqué soit majoritairement du vocabulaire technique et professionnel.

Méliot, Dictionnaire financier international, 1904 (nouvelle édition)

Référence (1904)

  • 1904 - Mathilde et Adolphe Méliot. Dictionnaire financier international théorique et pratique. Guide financier pour tous les pays. Bourses. — Banques. — Changes. — Monnaies. — Arbitrages. — Sociétés et Compagnies. — Législations et Jurisprudences. — Règlements, Usages et Formalités. — Taxes, Impôts et Droits. — Exploitations minières. Nouvelle édition mise à jour par un supplément avec un plan de la nouvelle bourse. Berger-Levrault & Cie, éditeurs, Paris Nancy, 1904. VIII-956 pp. (Source : gb)
meliot-dictionnaire-international-finance-1904-000.jpg: 786x1211, 79k (2011-06-03 23:24) meliot-dictionnaire-international-finance-1904-059.jpg: 786x1211, 232k (2011-06-03 23:25)

Commentaire (1904)

  1. Le titre de l'ouvrage est différent de celui annoncé dans une publicité où la mention d'argot est plus visible : Attach:publicite-meliot-1904.jpg.
  2. Un article du dictionnaire sous l'entrée argot p. 59 précise : « ARGOT (slang) — Jargon spécial à une profession ; phraséologie particulière aux gens d'une même profession. Les financiers, mais surtout les boursiers, emploient de nombreuses expressions, sinon tout à fait argotiques, du moins abrégées pour les nécessités de rapides communications et aussi pour diminuer les frais de correspondance télégraphique, tout en gagnant du temps, et parfois encore pour dissimuler un ordre, un renseignement, qu'il est important de ne pas ébruiter. De nombreux Codes — c'est ainsi qu'on appelle les vocabulaires de termes abrégés pour télégrammes — ont déjà été publiés, rendent de grands services et même sont devenus indispensables. Mais, en ce qui concerne l'argot de Bourse, s'il y a déjà un ouvrage spécial de ce genre à Londres, en France, ce n'est encore que dans le présent Dictionnaire qu'on trouvera les principales expressions d'argot de Bourse international. »
  3. Une recherche du mot argot dans le texte numérisé sur Archive.org donne quelques maigres résultats : assiette au beurre ; a fiver (ang.) ; bear (ang.) ; outsider ou bucket shop (ang.) ; carotte ; décavé ; to fork out money (ang.) ; à la gomme ; long (ang.) ; mouton ; pieds crottés, pieds humides ; punter (ang.) ; stag (ang.) ; tenner (ang.) ; tip (ang.) ; liquidation de medio.


En Ligne

Discussion

Si vous pouvez enrichir cette page avec des informations manquantes merci d'utiliser la discussion associée.