Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

forum abclf » Pratiques argotiques et familières » « Entre enculés, y a pas de doublure »

Pages 1

Répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 3 ]

1 Dernière modification par LMMRM (11-04-2021 20:22:04)

Sujet : « Entre enculés, y a pas de doublure »

N. B. J’ai dû, sur demande du site, supprimer les deux liens contenus dans mon message, il sera donc moins ergonomique que prévu.
=======

À tous, bonjour,

Je désirais apporter une contribution à la définition de la locution «chez les enculés, y a pas de doublure», que je ne connais que sous la forme «entre enculés, y a pas de doublure», mais je n'ai pu le faire sur la page Bob de la définition.

J’ai au cours de ma vie entendu trois ou quatre fois l’expression «entre enculés, y a pas de doublure», mais je n'en ai trouvé aucune définition ni dans plusieurs dictionnaires d’argot récents ou du XIXe siècle ni sur la Toile – la définition de Bob ne me satisfait pas.
Il propose cette définition :

Ne pas se faire de cadeau, être âpre au gain, déloyal.

Je crois qu’il faut chercher le sens et l’origine chez Littré sous l’entrée doublure («étoffe dont un habit, un manteau est doublé») ou, mieux, sous l’entrée fin, e :


Fin contre fin n'est pas bon à faire doublure, n'est pas bon pour double, ne vaut rien pour doublure, c'est-à-dire il ne faut pas entreprendre de tromper aussi fin que soi.
 On dit dans le même sens : Il ne faut pas mettre fin sur fin.

La définition que je propose de entre enculés, y a pas de doublure est donc la suivante, «il ne faut pas essayer de tromper aussi malin que soi» ; elle est plus précise que celle de Bob et elle convient mieux aux contextes dans lesquels j’ai entendu l’expression.

On pourrait être tenté de la traduire ainsi : «Il m’a fait une vacherie, je lui en fais une.»

P.-S. du 11 avril
Je suis parvenu à laisser un commentaire chez Bob.

2

Re : « Entre enculés, y a pas de doublure »

LMMRM a écrit:

Je suis parvenu à laisser un commentaire chez Bob.

Félicitations wink

J'ai répondu, dans la limite de mes moyens, à votre commentaire :
la notice qui récupère le commentaire : https://www.languefrancaise.net/Bob/77779
la page de commentaire elle-même : https://www.languefrancaise.net/Discussion/Bob-77779

Vous avez peut-être raison en insistant sur l'idée de revanche, de retour à l'envoyeur, à malin malin et demi ; la définition que je propose est d'autant moins définitive que je n'ai rencontré cette locution que dans une seule source, n'ayant malheureusement pas suffisamment de mauvaises fréquentations (mais elle devait plaire à l'auteur qui l'utilise au moins 3 fois), ce qui limite mon interprétation.
Il est très possible effectivement qu'elle soit liée à celle plus littéraire que vous citez (fin contre fin, etc.), enregistrée à un autre article ; cette dernière se rencontre souvent au milieu du XVIIe.

3

Re : « Entre enculés, y a pas de doublure »

Merci, GB, pour votre réponse. Une chose est sûre selon moi, vous avez bien fait de choisir comme entrée principale «entre enculés...» plutôt que «chez les enculés....».
Je vais faire une petite enquête parmi mes connaissances sur le sens de cette expression rare mais attestée et je vous communiquerai le résultat si ça en vaut la peine.

Messages [ 3 ]

Pages 1

Répondre

forum abclf » Pratiques argotiques et familières » « Entre enculés, y a pas de doublure »