Passer au contenu du forum

forum abclf

Le forum d'ABC de la langue française

Mise à jour du forum (janvier 2019)

Remise en l'état – que j'espère durable – du forum, suite aux modifications faites par l'hébergeur.

forum abclf » Parler pour ne rien dire » Non qu'elle fût laborieuse...

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 15 ]

Sujet : Non qu'elle fût laborieuse...

Non qu'elle fût laborieuse et encore moins sotte. Au contraire, l'intelligence de... était un scalpel.

Bonjour, cette partie de la phrase me dérange... je voudrais comprendre pourquoi.
Evidemment, je ne me permettrais pas de remettre en cause l'écriture de l'écrivain.

"ou même sotte"
... n'est sans doute pas assez fort pour exprimer son sentiment... mais encore ?

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

La phrase ne me choque pas.
Mais il est vrai qu'on peut hésiter dans ces phrases négatives sur la conjonction à utiliser
Non qu'elle fût laborieuse et encore moins sotte
Non qu'elle fût laborieuse ou encore moins sotte
Non qu'elle fût laborieuse ni, encore moins, sotte

Mais je ne trouve pas beaucoup d'exemples littéraires de ces formules. Juste dans un roman de gare :  « on ne lui donnait pas du « Vôtre Grâce » à longueur de soirée. Non que son titre lui répugnât – et encore moins la fortune qui l'accompagnait –, mais l'anonymat procuré ... »

Peut-être lirez-vous avec intérêt cette discussion :
https://forum.wordreference.com/threads … y.2422842/

3

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

merci beaucoup, j'ouvre votre lien.

4

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

Topic intéressant, merci !

je retiens que c'est, comme vous le soulignez, l'emploi de la conjonction qui m'a interrogée.
C'est la faute d'ornicar... smile

merci !

5

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

« Non qu'elle fût laborieuse et encore moins sotte » me gêne.

Il me semble que « et encore moins sotte » y est repris d'une phrase à l'indicatif : Elle n'était pas laborieuse et encore moins sotte, que je trouve elle-même contestable, du fait que « et encore moins sotte » est incompatible, je crois, avec la négation « n'... pas » : « laborieuse » attribut de « elle » dépend clairement de « n'était pas » et non de « était » seul. Il faut donc comprendre d'abord : Elle n'était pas laborieuse (négation), mais ensuite : et elle était encore moins sotte (pas de négation). Le parallélisme entre « laborieuse » et « sotte » est donc bancal.

Je préfère nettement, à l'indicatif : Elle n'était pas laborieuse ni, surtout, sotte. Ou : Si elle n'était pas laborieuse, elle était encore moins sotte. Au subjonctif : Non qu'elle fût laborieuse ni, surtout, sotte. Pour cette dernière formulation, « non » en tête me parait interdire « encore moins », ou alors je vois « plus sotte » derrière « non... (encore) moins sotte » !

6 Dernière modification par Lévine (09-09-2020 22:13:57)

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

Il me semble que le "encore moins" corrige l'explication écartée par le locuteur : on peut paraphraser la phrase ainsi :
"Je ne veux pas dire qu'elle fût laborieuse, et (je veux) encore moins (dire) qu'elle fût sotte"

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

7

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

Avec « vouloir dire », votre segment de phrase contenant « laborieuse » conserve sa négation, tandis que celui avec « sotte » reste positif. Cela ne va-t-il pas dans le sens de ce que je souhaite dénoncer ?

Si, à partir de « Non qu'elle fût laborieuse et encore moins sotte », on considère d'une part « Non qu'elle fût laborieuse » et d'autre part « Non qu'elle fût encore moins sotte », on constate, me semble-t-il, que le personnage féminin n'a rien de laborieux, ce qui est mélioratif, mais, péjorativement, qu'il serait aussi sot qu'auparavant, voire plus, ce qui ne correspond pas à l'idée de l'auteur.

Qu'on me permette de souhaiter à tous une bonne journée.

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

Chover a écrit:

« Non qu'elle fût laborieuse et encore moins sotte » me gêne.

Il me semble que « et encore moins sotte » y est repris d'une phrase à l'indicatif : Elle n'était pas laborieuse et encore moins sotte, que je trouve elle-même contestable, du fait que « et encore moins sotte » est incompatible, je crois, avec la négation « n'... pas » : « laborieuse » attribut de « elle » dépend clairement de « n'était pas » et non de « était » seul. Il faut donc comprendre d'abord : Elle n'était pas laborieuse (négation), mais ensuite : et elle était encore moins sotte (pas de négation). Le parallélisme entre « laborieuse » et « sotte » est donc bancal.

Par le même raisonnement, condamneriez-vous : il n'est pas vert, mais rouge ?

Une petite recherche montre que la question a aussi été posée sur d'autres forums :
https://www.achyra.org/francais/viewtop … amp;t=5151

9

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

Abel Boyer a écrit:
Chover a écrit:

« Non qu'elle fût laborieuse et encore moins sotte » me gêne.
Il me semble que « et encore moins sotte » y est repris d'une phrase à l'indicatif : Elle n'était pas laborieuse et encore moins sotte, que je trouve elle-même contestable, du fait que « et encore moins sotte » est incompatible, je crois, avec la négation « n'... pas » : « laborieuse » attribut de « elle » dépend clairement de « n'était pas » et non de « était » seul. Il faut donc comprendre d'abord : Elle n'était pas laborieuse (négation), mais ensuite : et elle était encore moins sotte (pas de négation). Le parallélisme entre « laborieuse » et « sotte » est donc bancal.

Par le même raisonnement, condamneriez-vous : il n'est pas vert, mais rouge ?

Non ! De toute façon, en matière linguistique, j'évite de « condamner » ! Et votre « mais », que j'ai mis en gras, me donne l'occasion d'ajouter que je ne réagirais probablement pas de la même manière en présence de « Elle n'était pas laborieuse mais encore moins sotte », à quoi je ne trouverais rien à redire. Nous oublions parfois, me semble-t-il, que « mais » peut avoir le sens fort de « en revanche », « à l'opposé », « mais au contraire » (sondern en allemand*) et annihiler de ce fait, pour ainsi dire, la négation qui le précède. Ce qui n'est pas le cas de « et ».
Bon, vous le voyez, il s'agit d'un domaine où je tiens à m'exprimer avec une certaine prudence !

Abel Boyer a écrit:

Une petite recherche montre que la question a aussi été posée sur d'autres forums :
https://www.achyra.org/francais/viewtop … amp;t=5151

Des échanges très intéressants.


* Diese Leute kochen nie, sondern kaufen nur Fertiggerichte, Ces gens ne cuisinent jamais, mais n'achètent que des plats tout prêts.
Sie liest keine Bücher, sondern nur Zeitung, Elle ne lit pas de livres, mais seulement le journal.
Dans cette dernière phrase, la valeur d'annihilation de la négation par sondern est nette (à comparer avec : Sie liest keine Bücher, aber sie kauft welche, Elle ne lit pas de livres, mais elle en achète). Bien sûr, les règles d'une langue ne dépendent pas de celles d'une autre mais je me demande si ces phrases n'aident pas pour notre « mais ».

10

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

Il faudrait aussi se demander quel sens il convient de donner à "laborieuse" appliqué à une personne. Il est dommage qu'on n'ait pas disposé d'un extrait plus étendu.

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

11

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

Oui, j'ai l'impression qu'on applique à la personne (avec une négation, on l'a dit) le sens un peu critique qu'a d'habitude l'adjectif qualifiant l'effort, l'entreprise, la recherche...

12

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

Il semble y avoir une grosse différence de sens suivant que l'adjectif est appliqué à une personne ou à une tâche : mélioratif dans le premier cas ("travailleur"), péjoratif dans le second "qui exige un gros travail pour peu de résultat". Mais si c'est le cas, il y a une contradiction dans la phrase. Je comprends donc "laborieuse" comme "se donnant du mal pour pas grand chose". Abel nous éclairera sur ce point.
Par contre, ce qui peut gêner, c'est de dire que "encore moins" marque un degré inférieur à "pas du tout" ; mais c'est évidemment une façon de parler. Cela me rappelle un sketch de Devos sur "moins que rien", justement, et "trois fois rien", prouvant que rien, c'est tout de même quelque chose... smile

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

Je me demande si dans une phrase comme "Non qu'elle fût laborieuse et encore moins sotte." il ne faut pas comprendre une tournure elliptique pour : "je ne dis pas qu'elle était laborieuse et je dis encore moins qu'elle était sotte."

14

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

Je l'ai dit dans le message 6...

Ses yeux couleur du Rhin ses cheveux de soleil

15

Re : Non qu'elle fût laborieuse...

Abel Boyer a écrit:

Je me demande si dans une phrase comme "Non qu'elle fût laborieuse et encore moins sotte." il ne faut pas comprendre une tournure elliptique pour : "je ne dis pas qu'elle était laborieuse et je dis encore moins qu'elle était sotte."

C'est ce qu'elle veut dire, je crois, mais le petit inconvénient de « dire encore moins », signalé par Lévine, reste.

Messages [ 15 ]

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

forum abclf » Parler pour ne rien dire » Non qu'elle fût laborieuse...