Mise à jour du forum (mars 2016)

Le programme du forum a été mis à jour. Et rien ne semble cassé.

[ Clos ]

ABC de la langue française : forums » Écriture et langue française » les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

Flux RSS du sujet

Messages [ 23 ]

Sujet : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Bonjour à tous !

J'ai des problèmes avec deux expressions trouvées chez Sagan et je me demande s'il sont compréhensibles et répandues dans l'usage.

1)
Est-ce que ça existe pour vous, cette expression les jours apposés, avec « apposés » dans le sens de « passés » ? :

Je ne cherchais pas à revoir Cyril, il m'eût rassurée, apporté quelque bonheur et je n'en avais pas envie. Je mettais même une certaine complaisance à me poser des questions insolubles, à me rappeler les jours apposés, à craindre ceux qui suivraient.
Françoise Sagan, Bonjour tristesse, p. 77 (Pocket)

2)

« Aidez-moi, Elsa. Je vous le dis pour vous, pour mon père et pour votre amour à tous deux. »
J'achevai in petto : « ... et pour les petits Chinois. »
« Mais que puis-je faire ? demandait Elsa. Cela me paraît impossible.

ibid., p. 81

Que signifie au fond ici (demander qqn à ) faire qqch. « pour les petits Chinois » ? Y a-t-il un sens d'ironie dedans ?

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

2

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Dire à quelqu'un: " fais ceci pour l'amour de moi " par ex. c'est une façon d'insister, de prier quelqu'un de faire qqch avec des arguments affectifs ( tu(e)  es mir zuliebe) .

Les petits chinois (qui meurent de faim ), c'était un argument donné face à une attitude égoïste  : " mange ta soupe, pense aux petits chinois qui meurent de faim "

Donc, ici , pour l'amour de l'humanité , mais oui, je pense avec un sens ironique.

" Wer fremde Sprachen nicht kennt, weiß auch nichts von seiner eigenen."   J.W.v.Goethe

3

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

1/ Non, ce n'est pas du tout usuel.
2/ D'accord avec Régina. Ce serait un peu différent, mais on pourrait aussi penser je crois à : «et pour le pape», «et pour ma belle-soeur»... C'est ironique.

WWW

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

« Pour les petits Chinois » était une scie bien pensante. Pierre Bénichou évoquait récemment la collecte de papier d'aluminium censée (par quelle voie ?) leur venir en aide.
Je suis la dernière génération à avoir entendu : « finis ta soupe, pense aux petits chinois », à quoi l'une de mes cousines répondit : « Mais si je finis ma soupe, cela ne donnera pas à manger aux petits Chinois ! »

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Merci, pour les petits Chinois.

Et quid aux « jours apposés » ? Comment expliquer l'utilisation du verbe apposer ?...les jours qui ont été posés dessus...?!

Ceci devient vraiment insignifiant. - Pas encore assez.

6

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Peut-être, simple hypothèse, que c'est une façon d'accentuer la dimension comptable, de parler des jours passés sur le mode du bilan, du compte, avec l'idée de pertes et de profits.

WWW

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Pour les petits Chinois

Mais non, ce n’est si vague que ça, c’est une référence très concrète: il y avait en ce temps dans toute la chrétienté catholique une grande collecte annuelle "pour les petits Chinois" promue par l’Oeuvre de la Sainte-Enfance (aujourd’hui Oeuvre Pontificale de l’Enfance missionnaire), association puis institution canonique fondée en 1843 par l’évêque de Nancy Forbin-Janson.

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Référence fort savante mais bien déconnectée de la réalité. Comme dit plus haut, "pense aux petits Chinois" était une chose qu'on disait effectivement dans les familles, catholiques ou non, aux enfants pour leur faire finir leur plat, indépendamment de toute collecte réelle.

9 Dernière modification par vh (02-01-2020 15:12:05)

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Dans les années 50, dans les familles caholiques, on conservait  les capsules d'aluminium des récipients en verre du  lait  et du  yaourt pour (sauver) les petits Chinois.

C'était, je crois, pour financer les orphelinats dans les pays du tiers-monde (chinois au  sens large). C'etait une bonne action quotidienne, d'effort insignifiant, et de résultat sensé être important ou futile, selon le contexte ou les convictions religieuses.

10 Dernière modification par P'tit prof (03-01-2020 21:52:59)

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

vh a écrit:

Dans les années 50, dans les familles caholiques, on conservait  les capsules d'aluminium des récipients en verre du  lait  et du  yaourt pour (sauver) les petits Chinois.

C'était, je crois, pour financer les orphelinats dans les pays du tiers-monde (chinois au  sens large). C'etait une bonne action quotidienne, d'effort insignifiant, et de résultat sensé être important ou futile, selon le contexte ou les convictions religieuses.

... sans omettre les timbres affranchis et le papier d'aluminium des tablettes de chocolat ! Rien de plus réel que cette collecte.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

vh a écrit:

Dans les années 50, dans les familles caholiques, on conservait  les capsules d'aluminium des récipients en verre du  lait  et du  yaourt pour (sauver) les petits Chinois.

Peut-être conviendrait-il de dire "dans des/certaines familles catholiques..."

vh a écrit:

C'était, je crois, pour financer les orphelinats dans les pays du tiers-monde (chinois au  sens large). C'etait une bonne action quotidienne, d'effort insignifiant, et de résultat sensé être important ou futile, selon le contexte ou les convictions religieuses.

Il est assez douteux que ces capsules d'aluminium aient pu aider beaucoup de Chinois. Les capsules étaient moins nombreuses qu'aujourd'hui ; dans les années 50, j'achetais encore le lait au comptoir chez l'épicier, avec ma laitière ou mon pot à lait.
https://www.languefrancaise.net/forum/v … 012#p40012
D'autre part, je crois bien que les circuits de collecte étaient plutôt faits au profit... des collecteurs !

Peut-être à mettre au rayon des légendes urbaines
http://souspression.canalblog.com/archi … 24638.html

Darío Xohán Cabana a écrit:

C’est une référence très concrète: il y avait en ce temps dans toute la chrétienté catholique une grande collecte annuelle "pour les petits Chinois" promue par l’Oeuvre de la Sainte-Enfance (aujourd’hui Œuvre Pontificale de l’Enfance missionnaire), association puis institution canonique fondée en 1843 par l’évêque de Nancy Forbin-Janson.

Donnons le titre exact : Œuvre de la Sainte-Enfance ou Association des Enfants chrétiens, pour le rachat des enfants infidèles en Chine et dans les autres pays idolâtres !
https://books.google.fr/books?id=OKUD-8 … mp;f=false
Le prospectus indique même, page 8 : «  il assure qu’on peut acheter les enfants au prix de 10 à 12 sous, qu’on les a même pour rien. » C'est une affaire !

Il y a des détails intéressants sur cette œuvre dans ce livre :
https://books.google.fr/books?id=5XOJDw … mp;f=false

Voir aussi :
http://projetbabel.org/forum/viewtopic. … 407b154944


P'tit prof a écrit:

Je suis la dernière génération à avoir entendu : « finis ta soupe, pense aux petits chinois », ...»

Je l'ai évidemment entendu de nombreuses fois, et c'est une chose bien différente que la collecte pour les petits Chinois, même s'il est possible qu'un lien se soit fait. Cette remarque pour finir les plats se faisait je crois dans toutes les familles et indépendamment de toute religion.
Ce n'est pas limité à la France. On trouvait la même chose aux États-Unis, avec une blague récurrente "Name two", qu'on trouve racontée par de nombreux auteurs.
https://i.ibb.co/W3hHy6J/Capture.png
https://books.google.fr/books?id=Tzta_w … mp;f=false
https://i.ibb.co/k6RwDbB/Capture1.png
https://books.google.fr/books?id=SbqkP3 … mp;f=false

12

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Abel Boyer a écrit:

dans les années 50, j'achetais encore le lait au comptoir chez l'épicier, avec ma laitière ou mon pot à lait.

Chez nous, à vingt kilomètres de Paris, c'était le laitier qui passait, avec sa voiture hippomobile, et nous ramassions consciencieusement le crottin pour mettre dans le jardin. J'ai comme l'impression d'avoir vécu à une époque très lointaine...

Caesarem legato alacrem, ille portavit assumpti Brutus.

13 Dernière modification par vh (04-01-2020 05:14:10)

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Si je me souviens, on disait surtout :
pour racheter (convertir) les petits Chinois.
Nous, enfants, croyions qu'ils avaient été vendus.

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Je me revois lisser le papier d'aluminium des tablettes de chocolat afin d'en faire des liasses pour les petits Chinois. On disait aussi pour les missionnaires. (De nos jours, ce sont les bouchons de plastique que l'on collecte pour la bonne cause.)

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

On achetait pas beaucoup de chocolat chez moi, et le peu de papier d'aluminium qu'on avait, on le gardait pour réparer les fusibles quand ils sautaient.

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Abel Boyer a écrit:

On achetait pas beaucoup de chocolat chez moi, et le peu de papier d'aluminium qu'on avait, on le gardait pour réparer les fusibles quand ils sautaient.

Sans blague ? J'y crois pas  : vous n'auriez pas pris le risque de provoquer un incendie, vous avez pêché cela  dans un roman pour faire plus vrai.

Quoi qu'il en soit,  je me bornais à témoigner de l'existence de cette collecte. Il y avait aussi les timbres affranchis et sans valeur. (D'ailleurs s'ils n'avaient pas de valeur,  quoi bon les collecter ?)

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

C'était un truc très employé avec les anciens fusibles. Dans les installations modernes, ça ne se fait plus.
Ce n'était pas recommandé, mais on l'a utilisé de nombreuses fois dans ma famille.
http://www.info-deco.com/remplacer-un-fusible.html

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Oui, le truc était connu et réprouvé dans les pages pratiques des journaux pour enfants et pour adultes : cela pouvait provoquer un incendie.
D'où mon incrédulité : Abel Boyer, incollable de omni re scibili... et quibusdam aliis se targuerait d'une criminelle inconscience ? Cela ne prend pas.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

C'était du temps où je n'étais pas si omniscient et si incendie il y avait eu, j'aurais immédiatement dénoncé le responsable, mon père ! lol

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

Mon pauvre ami...

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

P'tit prof a écrit:

Mon pauvre ami...

soupira la bonne dame patronesse...

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

PatroNNesse. A défaut de respecter votre père, respectez l'orthographe.

... ne supra crepidam  sutor iudicaret. Pline l'Ancien

Re : les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)

L'orthographe évolue.  Le mot est entré en français sous la forme "patronesse", l'orthographe de mes pères, comme le modèle anglais "patroness". Les deux "n" constituent une anomalie au regard de patronage ou patronat. Bon, je reconnais que l'orthographe n'a pas encore assez évolué pour convaincre l'Académie de supprimer un "n". Ça viendra peut-être et vous me remercierez de vous avoir ouvert les yeux !

Messages [ 23 ]

Pages 1

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir répondre

ABC de la langue française : forums » Écriture et langue française » les jours apposés / pour les petits Chinois (énigme saganienne)



Généré en 0,058 secondes, 87 requêtes exécutées